La biblioboutik de l’ostéo4pattes

Intérêt de l’approche ostéopathique comme thérapie complémentaire dans le traitement de l’arthrite chez le veau

lundi 2 novembre 2015 par Ivo Lalla

Ce mémoire est rédigé dans le but de faire une étude de terrain sur le rôle que l’ostéopathie peut jouer en tant que médecine complémentaire lors d’arthrite chez le veau.
Cette maladie, fréquemment diagnostiquée en Médecine Bovine, est redoutable en élevage laitier comme en élevage allaitant puisque les veaux atteints, s’ils parviennent à la guérison, peuvent parfois en garder des séquelles compromettant leur carrière. Étant une maladie infectieuse, l’utilisation d’antibiotiques est (à priori) nécessaire.
Le pronostic potentiellement sombre des animaux atteints justifie la recherche de traitements adjonctifs pour augmenter les chances de guérison. Les traitements suggérés dans la bibliographie sont médicamenteux (AINS…) ou chirurgicaux (lavage articulaire…). Pourquoi pas l’ostéopathie comme traitement adjonctif ?
L’étude expérimentale faisant l’objet de ce mémoire a été conduite sur cinq veaux atteints d’arthrite septique, suivant un protocole strict. Ce dernier prévoyait la mise en place d’un traitement allopathique donné (antibiotique et anti-inflammatoire) et une séance d’ostéopathie à j0. Des contrôles ont été réalisés à j10 et j20.
Le but de la séance d’ostéopathie lors d’arthrite septique est d’améliorer la mobilité, la vascularisation et la réponse immunitaire articulaires pour augmenter les chances de guérison.
Les résultats de l’étude du mémoire sont prometteurs, mais ils auraient nécessité d’un échantillon plus consistant et d’une comparaison avec un lot ne recevant pas de séance d’ostéopathie et un lot témoin pour être significatifs.
Il est intéressant de souligner la citation des travaux de Lisa Hodge (Professor of Osteopathic research at the Texas College ofOsteopathic medicine) et son équipe : ces derniers montrent l’effet réel (mesurable et statistiquement significatif) que les manipulations ostéopathiques ont sur le système immunitaire. Les méthodes utilisées dans ces travaux sont critiquables et ont d’amples marges d’amélioration : par exemple les manipulations utilisées sont standardisées (pour pouvoir être répétables et donc recevables pour une étude scientifique « classique »), et ne représentent pas une séance complète d’ostéopathie. Cela prive ces mêmes manipulations de la vision holistique du patient, fondamentale dans une discipline comme l’ostéopathie. Par contre, c’est une façon incisive de communiquer avec la communauté scientifique, qui refuse (malheureusement) bien souvent les articles de la presse « ostéopathique » sous prétexte que ces derniers manquent de « rigueur scientifique ».


titre documents joints

MEMOIRE OSTEO ET ARTHRITE

31 octobre 2015
info document : PDF
734.6 ko

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 222 / 231792

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Textes & Articles  Suivre la vie du site Articles   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License