La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO

Techniques Ostéopathiques d’Equilibre & d’Echanges Réciproques - Introduction à l’approche ostéopathique du Dr Rollin Becker, DO

Jacques Andreva Duval
dimanche 20 novembre 2011 par Eric Goyenvalle, Jacques Andreva Duval

Dans son livre "L’énergie, l’émotion, la pensée, au bout des doigts - Au delà de l’ostéopathie", Cassourra fait souvent référence à Jacques Andréva Duval. Ayant adoré le livre de Cassourra, j’ai eu envie d’en savoir plus sur celui que Cassourra considère comme son "Maître". Et cela m’a conduit à la lecture de cet essai de Jacques Andréva Duval, de la lignée directe Becker, Sutherland, Still (excusez du peu...)

Dans sa présentation de cette seconde édition de son livre, Jacques Andréva Duval précise avoir "modernisé ce petit essai, tout en m’efforcant de préserver sa qualité et sa raison d’être originelles d’introduction - de premier pas - vers cette approche ostéopathique lumineuse que Rollin Becker aimait désigner lui même comme l’Ostéopathie de la Connaissance".
Duval reprécise des notions parfois mal comprises, entre autre le mécanisme cranio-sacré, le mécanisme respiratoire primaire, le mécanisme volontaire, le mécanismes involontaire et l’Involontaire.

Voilà un livre qui a été pour moi une véritable révélation sur mon chemin ostéopathique. Me voilà partie dans l’étude des livres de Rollin Becker pour en savoir plus sur "L’Involontaire".... Graal inaccessible si l’on en croit la conclusion de Jacques Andreva Duval " Si vous comprenez l’Involontaire, c’est qu’on vous l’a mal expliqué"

JACQUES ANDREVA DUVAL Techniques Ostéopathiques d’Équilibre et d’Échange réciproques Édition. Sully 2008

136 pages - ISBN : 978-2-35432-018-8 - Prix : 18 €

Jacques Andreva DUVAL, DO est décédé en septembre 2005. Il était Membre du Registre statutaire des ostéopathes de Grande Bretagne, Membre de l’Académie crânienne américaine, Directeur du Cercle d’études et de recherches ostéopathiques.
La publication par ses élèves de certains de ses enseignements, notamment sur le traitement ostéopathique des nouveaux-nés, est en préparation.

Descriptif

« La grande contribution de Rollin Becker, c’est non seulement d’avoir étendu à la totalité du corps humain la conception de Sutherland d’un mécanisme respiratoire primaire crânio-sacré, mais d’avoir fait entrer ce mécanisme global, le « mécanisme involontaire » dans les techniques de traitement ; de l’avoir « utilisé cliniquement » selon sa propre expression ».

La première version de cet ouvrage – paru sous le titre Introduction aux techniques d’équilibre et d’échanges réciproques – avait été rédigé par Jacques Andreva Duval après son premier séjour auprès du Dr Rollin Becker à Dallas en 1975. Ayant changé son approche ostéopathique, il voulait alors expliquer à ses patients les bases de ce qu’il pratiquait dorénavant. Depuis longtemps épuisé, la réédition de cet ouvrage de référence sur les enseignements de Rollin Becker était nécessaire à la fois pour les professionnels, les étudiants et le public intéressé par la démarche ostéopathique. Jacques Andréva Duval nous en livre donc aujourd’hui une nouvelle version réécrite et augmentée de notes, d’un avant-propos et d’une postface.

Cet ouvrage précieux met également en évidence la réalité d’une filiation ostéopathique ininterrompue depuis la découverte du fondateur, le Dr Still, en passant par l’œuvre complémentaire du Dr Sutherland, élève du Dr Still, puis par l’approfondissement proposée par le Dr Becker, élève du Dr Sutherland, jusqu’à ce livre, introduction à l’approche du Dr Becker, par un de ses élèves et disciples.

Sommaire

Présentation de la version 2004
Avant-propos
En guise de préface
Techniques Ostéopathiques d’Équilibre et d’Échanges Réciproques
Postface
Rappel de quelques définitions :
le mécanisme volontaire,
le mécanisme involontaire,
le mécanisme respiratoire primaire,
l’Involontaire

Petits extraits de ce merveilleux livre (1ère édition)

"Quand un malade pénètre dans le Cabinet d’un praticien, trois opinions sont en présence :

celle du malade, basée principalement sur des interprétations sensorielles, des "symptômes" auxquels viennent s’ajouter quelques informations glanées ça et là (conversations, lectures, autres opinions professionnelles, etc..) ;

celle du praticien, qui s’établit sur de longues années d’études, d’expérience et de réflexion ;

et celle des tissus du malade ; nous disons bien : l’opinion des tissus du malade.

En fait, le malade ne "sait" pas : il sent, et il tâche d’exprimer ses sensations ; mais le praticien ne sait pas davantage : il infère, et il s’efforce de formuler, d’étiqueter des inférences. Seuls les tissus savent. En eux se trouve manifestée la connaissance absolue : ils savent ce dont ils souffrent, et ils savent la direction dans laquelle se situe la solution de leurs problèmes. Une cellule humaine, par essence, est universelle ; mais, par physiologie, elle est hautement spécifique. C’est sa spécificité qui est perturbée dans l’état de maladie, puisque tout état pathologique est une perversion, un déséquilibre de l’état physiologique. Mais son appartenance universelle la maintient toujours en communion avec la connaissance universelle.

Il est alors bien évident que l’opinion du malade, ses sensations, ne sont guère utiles, si ce n’est pour fournir au praticien une atmosphère générale, une approche sociale, si vous voulez. Et l’opinion du praticien, ses inférences, ses conclusions étiquetées, ne sont guère utiles non plus ; elles pourraient même devenir dangereuses si, fort de son savoir, il les jetait inconsidérablement à l’encontre de la connaissance profonde des tissus.

Et c’est justement la conscience de cette connaissance profonde des tissus qui a donné naissance aux Techniques Ostéopathiques d’Équilibre et d’Échanges Réciproques.

J. Andreva Duval, p. 11-13

"... Je débarquais à Dallas par un beau soir ensoleillé de janvier, tout ébloui par la splendeur de l’hiver texan. Le Dr Becker m’attendait à l’aéroport.....

... Et un nouveau disciple était là, frais débarqué de Paris, comprenant mal le difficile langage texan, et sirotant timidement son café trop chaud ; et il voulait "travailler". "O.K., me dit le Dr Becker. Pendant plus de trois semaines vous allez donc venir avec moi dans mon Cabinet et vous traiterez tous mes malades. Mais dès demain matin, en approchant le premier patient, que pensez-vous qu’il faudra changer ?" Une fois de plus, j’étais pris au dépourvu. Je me lançais dans quelques prudentes considérations thérapeutiques où entraient la régulation des mouvements involontaires, le rééquilibrage des mécanismes primaires et la correction des forces adverses en présence. Mais il m’interrompit très vite. "Vous n’y êtes pas du tout. Vous n’aurez pas à changer quoi que ce soit dans l’état de mes malades : l’intelligence de leurs cellules et la puissance de leur physiologie s’en chargeront, si elles le veulent bien. Vous pourrez peut-être les y aider ; mais rien de plus. Non, ce qui est à changer, à transformer totalement ; c’est vous ; et vous seul. Understand ?"

J. Andreva Duval, p. 84-86


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 1183 / 306797

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Livres & Mémoires  Suivre la vie du site Livres d’ostéopathie Humaine   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License