La biblioboutik de l’ostéo4pattes

Approche de l’ostéopathie en médecine vétérinaire équine

DAGAIN, E.
mardi 25 mai 2010 par Eric Goyenvalle

L’utilisation actuelle du cheval en fait un véritable athlète qui nécessite un suivi médical régulier. Chez cet animal à la biomécanique et à la physiologie très spécifiques, les contraintes liées à l’exercice physique sont souvent à l’origine de raideurs, baisse de performance, intolérance à l’effort, voire troubles de comportement, rendant la vie difficile aux chevaux comme aux cavaliers. L’examen ostéopathique repose essentiellement sur une écoute manuelle fine, précise et délicate de l’animal dans sa globalité. Ce ressenti
ne s’acquiert qu’après une pratique intense et une longue expérience. Son but est de mettre en évidence, et de caractériser, des dysfonctions se traduisant par une restriction de mobilité affectant un ou plusieurs segments ou organes du corps. L’ostéopathe aura recours à la palpation, à des tests articulaires et/ou à l’écoute du MRP. L’abord ostéopathique ne doit pas dispenser de l’usage des techniques complémentaires de diagnostic si nécessaire : l’obligation déontologique de moyens subsiste.
L’usage des différentes techniques doit se faire en fonction de chaque animal et de la nature des dysfonctions mises en évidence.

Thèse vétérinaire Lyon 2006, N° 095, 113 références

Mot-clé : cheval ; manipulation ; anatomie ; physiologie ; biomécanique ; os ; articulation ; diagnostic ; ostéopathie ; médecine non conventionnelle


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 454 / 233515

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Livres & Mémoires  Suivre la vie du site Mémoires   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License