La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO
Recherchez dans le Site :

Ostéopathie et sens transversal en orthopédie dento-faciale

Justine GAPIHAN - Mémoire réalisé en vue de l’obtention du diplôme d’Ostéopathe
 
samedi 23 octobre 2021 par Justine GAPIHAN

Justine GAPIHAN - Ostéopathie et sens transversal en orthopédie dento-faciale :

Maîtres de mémoire :

  • Chollet Antoine, Ostoépathe D.O.

Mémoire réalisé en vue de l’obtention du diplôme d’Ostéopathe - Année universitaire 2014/2015 - Tuteur pédagogique : Antoine CHOLLET Ostéopathe DO - Institut d’Ostéopathie de Rennes



RÉSUMÉ


Objectif : Étudier les contraintes ostéopathiques sur l’ensemble du corps dans le cas d’une déficience maxillaire transversale, afin d’en déduire une méthode d’accompagnement thérapeutique.

Méthodes : Étude réalisée sur 6 enfants dont la moyenne d’âge est de 7.8 ans. Dysfonctions ostéopathiques retrouvées lors de deux séances réalisées, au minimum, à un mois d’intervalle. Mesures du sens transversal par les orthodontistes.

Résultats : Certaines zones clés nécessitant une bonne mobilité afin d’assurer le bon développement transversal du maxillaire ont été retrouvées en dysfonction chez tous les patients. Les schémas dysfonctionnels corroborent avec la pathologie orthodontique. A la deuxième séance ostéopathique, les patients semblent retrouver un mode de fonctionnement plus cohérent.

Conclusion : Le protocole appliqué semble pertinent. Il serait intéressant de voir tous les patients avant la pose de l’appareil et de réaliser une étude à plus long terme pour voir si l’intervention de l’ostéopathe permet de réduire les temps de traitement orthodontique.

MOTS-CLÉS :


ABSTRACT


Aim : To study osteopathic dysfunctions on the whole body for patients with a transverse maxillary deficiency. The aim is to conclude with a therapeutic care in osteopathy.

Method : Study was realised on 6 subjects, ages ranging from 7 to 9. Osteopathic dysfunctions during two appointments, distanced of one month at least. Transverse distance was measured by orthodontists.

Results : Key areas, contribute to the transverse growth of the maxillary, were found on each subject. It was in harmony with the orthodontic diagnosis. At the second osteopathic appointment, patients seem to have a more consistent way of working.

Conclusion : Protocol looks pertinent. It would be interesting to make an osteopathic appointment for every patient before laying the orthodontic appliance. An other study could be realised to have statistics of orthodontic treatment length, with and without osteopathic treatment.


INTRODUCTION


La déficience maxillaire transversale (DMT) est caractérisée par une insuffisance de développement du maxillaire supérieur en largeur. Il s’agit d’un problème squelettique auquel les orthodontistes sont fréquemment confrontés. Elle peut s’exprimer sous plusieurs formes et les manifestations des dysmorphoses qu’elle implique sont multiples. Le diagnostic de DMT est posé grâce à l’évaluation clinique, l’analyse des modèles d’études et des occlusogrammes, ainsi que les clichés téléradiographiques. La fréquence des anomalies du sens transversal dans la population orthodontique mérite de s’y intéresser. L’étiologie est multifactorielle ; de mauvaises habitudes orales peuvent, entre autres, contribuer à son apparition. Il existe plusieurs méthodes en orthodontie pour parvenir à réduire ces dysmorphoses, dont l’orthopédie dento-faciale « classique » et l’approche plus fonctionnaliste : la réhabilitation neuro-occlusale.
Mais qu’entend-on par orthopédie dento-faciale ? à partir de quel âge peut-on prendre en charge les patients ? qu’est-ce que cela implique d’un point de vue ostéopathique ? Concernant la réhabilitation neuro-occlusale, qu’en est-il de cette discipline ? En quoi diffère-t-elle de l’orthopédie dento-faciale classique ? Les modalités de prise en charge sont-elles identiques ? Dans les 2 cas, il existe des traitements permettant d’élargir le palais en stimulant la croissance des maxillaire supérieurs.
Après avoir rappelé des notions importantes sur plusieurs éléments anatomiques, le concept et les méthodes de traitement des deux courants d’orthodontie seront décrits. Le but de ce mémoire est d’étudier les contraintes retrouvées sur l’ensemble du corps en fonction du traitement orthodontique entrepris, et ainsi d’en déduire une méthode d’accompagnement ostéopathique.
La réalisation de cette étude porte sur des patients dont la moyenne d’âge est de 7,8 ans et ayant comme appareils une plaque d’expansion palatine, un propulseur, un quad hélix et
des plaques à pistes de Planas.

« Le corps est le reflet du crâne, le crâne est le reflet des dents. » A.T.Still


SOMMAIRE


Remerciements

Résumé

Abstract

Sommaire

Introduction

Chapitre 1 : Rappels anatomiques et embryologiques sur les os du crâne

Chapitre 2 : Rôle de l’ethmoïde et du système maxillo-palatin dans le développement transversal du maxillaire

Chapitre 3 : Mastication et rôle de la langue dans le développement crânio-facial

Chapitre 4 : Lordose cervicale et occlusion dentaire

Chapitre 5 : Le concept crânien

Chapitre 6 : Tendon central et tenségrité

Chapitre 7 : Pourquoi s’intéresser au sens transversal ?

Chapitre 8 : L’orthopédie dento-faciale

Chapitre 9 : La réhabilitation neuro-occlusale

Chapitre 10 : Étude de cas

Chapitre 11 : Discussion

Références et Index

Table des Figures

Références Bibliographiques

Table des Matières


MÉMOIRE en PDF


Ostéopathie et sens transversal en orthopédie dento-faciale
Gapihan Justine

L’Ostéo4pattes-Site de l’Ostéopathie remercie Justine GAPIHAN et l’IOR de l’avoir autorisé à publier ce mémoire.


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 10 / 583137

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Livres, Mémoires & Thèses  Suivre la vie du site Mémoires & Thèses   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.11 + AHUNTSIC

Creative Commons License