La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO
Recherchez dans le Site :

Solutions techno-logiques à l’abord de la complexité en ostéopathie

Lucas VERGNETTES - Mémoire en vue de l’obtention du diplôme d’Ostéopathe D.O.
 
samedi 23 octobre 2021 par  Lucas VERGNETTES

Lucas VERGNETTES - Solutions techno-logiques à l’abord de la complexité en ostéopathie  :

Maîtres de mémoire :

  • Tricot Pierre, Ostéopathe D.O. mROF

Présenté en vue de l’obtention du diplôme d’Ostéopathe D.O. Soutenu publiquement devant un jury national le 5 juillet 2003 - Institut Supérieur d’Ostéopathie d’Aix-en-Provence - Tuteur/Tutor : PIERRE TRICOT, DO.MRO(F)



RÉSUMÉ


L’ostéopathie est une approche holistique de la thérapie. Un point de vue global est requis de la part de l’étudiant et du praticien afin d’appliquer une correction manuelle intelligente à une partie dysfonctionnelle du système que constitue le corps humain. Cette approche globale induit une confrontation avec les systèmes complexes, et leurs interactions physiologiques et pathologiques. Le but de ce travail est de montrer comment les nouveaux concepts de sciences de la complexité peuvent être appliqués à l’approche ostéopathique, et comment l’ordinateur en tant qu’outil, peut aider les praticiens futurs et présents à obtenir une connaissance opérationnelle de la conceptualisation et l’interaction avec les systèmes complexes et vivants.

MOTS-CLÉS : Système, Complexe, Holistique, Connaissances, Globalité, Systémique, Raisonnement, Fractal, Fondateurs, Ordinateur, Informatique, Interactivité, Modélisation, Chaos.


ABSTRACT


Osteopathy is an holistic approach of therapy. A global point of view is required by both the osteopathy student and the practitionner in order to be able to bring an intelligent manual correction to the dysfunctionnal part of the body system. This global approach induces confrontation with complex systems, and their physiological and pathological interactions. This work’s aim is to show how the new concepts introduced by the sciences of complexity can be applied to the osteopathic approach, and how the computer as a tool, can help future and actual practionners to gain operational knowledge of how to conceptualize and interact with those complex and living systems.

KEYWORDS : Complex, System, Holistic, Knowledge, Globality, Systemic, Reasoning, Fractal, Founders, Computer, Data processing, Interactivity, Modelling, Chaos.

EXTRAIT
AVERTISSEMENT


Le présent mémoire n’est guère conventionnel, j’en conviens. Dans ce travail, objectivité et subjectivité sont envisagées à part égale. La démarche et le plan, ainsi que l’exposé peu segmenté et les citations, souvent longues, peuvent sembler non conventionnels. Ce mémoire est sans doute peu séparable de sa présentation, car le support écrit permet difficilement de communiquer les concepts essentiellement dynamiques qui sont exposés ici. De plus, la limitation du nombre de pages m’a rendu l’exhaustivité difficile. Il m’a donc semblé plus intéressant de comparer comment différents auteurs, dont les fondateurs de l’ostéopathie, énoncent les mêmes principes sous des formes différentes. J’ai pensé nécessaire de recourir à d’autres disciplines que l’ostéopathie, ce qui oblige à explorer des domaines peu connus de l’ostéopathie et peut rendre certaines parties ardues à la lecture. Mais, au sein de ces disciplines, l’ostéopathe retrouvera beaucoup de concepts familiers. C’est dans cette perspective de lecture que ce travail me semble le plus cohérent, et c’est donc celle qui vous est proposée, en toute liberté.

AVANT-PROPOS

Il me paraît important de commencer cet exposé par une description des circonstances qui m’ont motivé pour le réaliser. Animé d’une passion pour la technologie depuis de nombreuses années, j’ai été amené à développer lors de mes loisirs des activités autodidactes comme la chimie, l’électronique, la transmission radio, la mécanique... en m’initiant tour à tour à ces connaissances, par l’expérimentation.

Une de ces activités a perduré : l’informatique. L’ordinateur, par sa capacité de programmation, permet de recréer virtuellement ces environnements et interactions pour les expérimenter. Une sorte de terrain de jeu permanent, reconfigurable à volonté, et d’une rapidité défiant parfois l’esprit. Cette expérience autodidacte s’est prolongée, et ayant atteint un niveau de compétences correct au moment de choisir mes études, j’envisageais une activité d’informaticien.

Cependant, ayant des parents ergothérapeutes, j’ai été baigné dans mon enfance par le milieu para-médical, et cela était donc un centre d’intérêt tout naturel pour moi. Recherchant une profession dans la santé, je me suis documenté sur différentes thérapeutiques, et l’ostéopathie a retenu mon attention de par son approche holistique. Elle se posait juste en correspondance avec mes désirs et besoins d’apprentissage.

J’ai donc choisi l’ostéopathie contre l’informatique, ou plutôt comme priorité.

Au cours des 6 années qui ont composé mon cursus ostéopathique, je me suis mis, dans mon temps libre, à explorer et expérimenter toutes sortes d’utilisation de l’informatique, notamment autour des systèmes d’exploitation et les réseaux. Une continuité naturelle de mon auto-didactisme. Les capacités de diagnostic sur le matériel informatique et les logiciels qui s’exécutent sur ce dernier sont complexes et demandent patience, concentration et focalisation. L’ordinateur ne tolère pas l’erreur, et ne comprend les informations que si on ne lui a auparavant expliqué comment les traiter.
Cela a contribué au développement de ma concentration, ma précision de programmation et de "diagnostic", je pouvais prévoir les réactions de l’ordinateur, même sans voir l’écran, selon les informations que j’allais lui donner, j’anticipais sa réaction, j’avais modélisé son fonctionnement dans mon esprit.
À ma grande surprise, ces capacités m’ont été utiles dans l’apprentissage de l’ostéopathie, tout d’abord pour la mémorisation des cours, mais également dans une forme de structuration des connaissances qui me permettait d’entrevoir les liens entre parties, de soupçonner une unité dans toutes ces connaissances. Je ne pouvais pas me résoudre à apprendre aveuglément et linéairement, ma démarche autodidacte m’incitait à comprendre, à relier, et à faire des ponts entre mes différentes expériences de la complexité.

La lecture de l’Homme Symbiotique [Joël de Rosnay, 1995] il y a un an de cela m’a amené à poser des mots sur cette démarche de compréhension qui ne semblait pas être ce qu’il est prioritaire d’enseigner en ostéopathie, je pensais que cela devait venir naturellement, comme la perception, comme le crânien, comme l’anatomie qu’il faut apprendre et oublier au moins sept fois selon les dires des professeurs.
En cernant un peu mieux ce sujet, je me rendais compte que les lacunes reprochées aux étudiants n’étaient pas de l’ordre du par-coeur, mais des confusions, des mélanges dans les différentes approches ostéopathiques et médicales. Ces notions de niveaux et hiérarchie me paraissaient naturelles, et je me demandais comment les aborder et les communiquer de manière concrète. Cela est encore plus important lors d’un traitement car la capacité à raisonner rapidement permet plus d’interaction avec le patient et de confiance en soi, donc une meilleure relation.
Le sujet de ce mémoire aurait du originalement être : « L’utilisation de l’informatique pour les praticiens et étudiants en ostéopathie », mais j’ai découvert au sein de mes recherches un lien qui expliquait cette similarité entre l’informaticien et l’ostéopathe. C’était la manière qu’ils avaient d’aborder la complexité. Cette complexité qui fait que l’on peut être holistique, mais qui doit être segmentée en petits morceaux pour pouvoir l’enseigner. Mon expérience en programmation m’avait appris que l’informatique permettait de modéliser des systèmes complexes, et d’interagir avec eux en temps réel, avec les paramètres souhaités, dans l’environnement souhaité.
L’ostéopathe fait cette démarche intellectuellement. Ce qui est plus pratique à transporter qu’un ordinateur ! Mais il devenait évident que l’informatique pouvait jouer un rôle essentiel dans la pédagogie ostéopathique, pour entraîner les étudiants à interagir avec les modèles qu’ils construisent mentalement.
Et c’est à ce moment là, où je baignais dans les concepts d’approche de la complexité par apprentissage systémique et connaissance fractale, que je suis « tombé » sur l’ouvrage de Pierre Tricot, qui dans une démarche d’élaboration de son concept tissulaire (un modèle du corps conscient), était déjà passé par là !
Une de ses réflexions avait été la même que la mienne : et si l’auto-didactisme était la forme d’apprentissage privilégiée de l’ostéopathie ? Still et Sutherland auraient sûrement approuvé mais en tant que fondateurs, leur opinion aurait été un peu biaisée !
J’ai donc décidé d’orienter mon gouvernail vers cette idée devenue entêtante : comment l’ordinateur peut-il aider l’esprit à s’entraîner interactivement, à naviguer dans les connaissances, à modéliser des systèmes complexes dynamiques ?
Je souhaite que la lecture de ce travail vous enthousiasme autant que le plaisir que j’ai eu à rechercher sur le sujet, et que certains étudiants et professeurs pourront trouver là une forme de transmission encore mieux adaptée à l’enseignement ou à leur compréhension de l’ostéopathie.


SOMMAIRE


Sommaire

Avertissement

Avant-Propos

Introduction

I La complexité en ostéopathie vue d’avion

II Axe de traitement

III Boîte à outils

IV Organisation et modélisation

V Interactions et communication

Conclusion

Glossaire

Table des matières

Table des figures

Références


MÉMOIRE en PDF


Solutions techno-logiques à l’abord de la complexité en ostéopathie
Vergnettes Lucas

L’Ostéo4pattes-Site de l’Ostéopathie remercie Lucas VERGNETTES et l’Institut Supérieur d’Ostéopathie d’Aix-en-Provence de l’avoir autorisé à publier ce mémoire.


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 16 / 583137

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Livres, Mémoires & Thèses  Suivre la vie du site Mémoires & Thèses   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.11 + AHUNTSIC

Creative Commons License