La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO
Recherchez dans le Site :

Diagnostic d’une douleur projetée en ostéopathie

Heuty Fabrice- Mémoire en vue de l’obtention du diplôme d’ostéopathie
 
samedi 23 octobre 2021 par Fabrice Heuty

Heuty Fabrice - Diagnostic d’une douleur projetée en ostéopathie :


Maîtres de mémoire :

  • Brunet Laurent, Ostéopathe D.O. mROF

Mémoire en vue de l’obtention du diplôme d’ostéopathie - Conservatoire Supérieur Ostéopathique Français (CSOF) - Promotion 2008-2009 - Tuteur de mémoire : Laurent BRUNET D.O. M.R.O.F.



RÉSUMÉ


Chaque ostéopathe rencontre quotidiennement, chez les patients qu’il consulte, des douleurs apparaissant à distant de leur cause originelle. Ces dernières peuvent apparaître suite à une pathologie médicale mais aussi suite à une lésion ostéopathique. De ce fait le diagnostic d’une douleur projetée modifie considérablement la stratégie thérapeutique à mettre en place par l’ostéopathe.

A travers ce travail, nous avons tenté d’analyser les mécanismes d’apparition des douleurs projetées, de situer leur topographie, afin de mieux concevoir leur diagnostic. Grâce aux écrits de plusieurs ostéopathes célèbres, nous présentons les différents outils et méthodes diagnostiques permettant de détecter ce type de douleur.

MOTS-CLÉS : Diagnostic ostéopathique, Douleur projetée, Douleur référée, Douleur rapportée, Métamère, Facilitation.


ABSTRACT


Every osteopath regularly sees among his or her patients, aches and pains which may appear not connected to what originally caused them. Such pains can appear following a medical procedure, or following an osteopathi lesion. Because of this, the diagnosis of a particular pain may be considerably different to the therapeutic treatment put in place by an osteopath.

Through such an approach, we try to discover the original cause of the pain in order to diagnose a more accurate treatment, and thanks to the research of many famous osteopaths, we are able to use a variety of different methods and techniques to better detect this kind of pain.

KEYWORDS : Osteopathic diagnocsis, Projected pain, Reffered pain, Projected pain, Metamere, Faciliation.

INTRODUCTION


Au sein de ma pratique quotidienne en cabinet, la majorité des patients consulte pour une manifestation douloureuse. Habituellement, le « malade » est très attaché à son symptôme et notamment à la région anatomique où il se manifeste. De plus, de façon naturelle, il interprète souvent la zone douloureuse comme étant la zone responsable.

L’ostéopathie est une thérapie manuelle holistique. Nous sommes formés, durant nos études et notre expérience, à considérer le patient dans son ensemble. Nous soignons en considérant que la ou les causes du symptôme peuvent être locales ou bien situées à distance de la plainte.
Le Dr Andrew Taylor STILL, fondateur de l’ostéopathie, avait déjà conscience de ce sujet à la fin du 19e siècle (1899) :

« Le patient (symptomatologiste) nous dit avoir une douleur en avant, au centre de la partie inférieure du pied. ... Qu’est-ce qui blesse ou meurtrit une zone nerveuse aboutissant, par l’intermédiaire du grand ou du petit sciatique, à un os situé devant et en bas du pied ? Secousses, tensions, torsions et dislocations doivent être attentivement recherchées. Une dislocation partielle sur un coté de la colonne vertébrale produira une torsion déchargeant un muscle sur un autre et encore un autre, contraignant les ligaments, produisant de la congestion et de l’inflammation ou quelque irritation, conduisant à la rétention des fluides nécessaires à la vitalité harmonieuse du pied ; nous avons là l’unique et grande cause produisant la souffrance que nous appelons famine dans une terre éloignée – le pied ». Andrew Taylor STILL.

Ainsi, la douleur projetée, thème au cœur de ce mémoire, est un fait bien connu et largement décrit en médecine (douleur scapulaire droite de la lithiase biliaire, douleur testiculaire de la colique néphrétique, douleur du membre supérieur gauche de l’angor... etc). Cependant, les personnes ne sont pas éduquées à ce phénomène.
À travers cet écrit, nous rappellerons d’abord les notions d’embryologie, d’anatomie, de physiologie, nécessaires à la compréhension du phénomène de douleur projetée.
Nous détaillerons également la notion de métamérie, indispensable elle aussi : en effet le segment médullaire est au centre de ce sujet.
Ensuite, nous présenterons les théories physiopathologiques actuellement les plus avancées, qui expliquent ce mécanisme. Nous énoncerons d’ailleurs, par zone topographique, les exemples décrits en médecine traditionnelle. Enfin, nous décrirons, à travers plusieurs auteurs et quelques exemples caractéristiques, les différentes façons qui permettent à l’ostéopathe de diagnostiquer une douleur projetée, et les questions que cela soulève.


SOMMAIRE


INTRODUCTION

1ère partie - Données élémentaires
A. Généralités
1. Définitions
2. Composantes de la douleur
3. Différentes classifications de la douleur

B. Embryologie
1. Développement embryonnaire
2. Développement du système nerveux

C. Système nerveux périphérique (SNP)
1. Nerfs périphériques
2. Organisation des nerfs rachidiens

D. Système nerveux autonome (SNA)
1. SN sympathique
2. SN parasympathique

E. Innervation viscérale sensitive
1. Douleur viscérale
2. Anatomophysiologie
3. 2 types de douleur
4. Stimulations provoquant des douleurs viscérales

2ème partie - Anatomophysiologie des voies de la douleur
A. Récepteurs périphériques nociceptifs
1. 2 types de nocicepteurs
2. Caractéristiques des nocicepteurs
3. Mécanisme d’activation des nocicepteurs (= transduction)

B. Voies afférentes périphériques (1er neurone)
1. Description
2. Rôle des fibres Aδ et C

C. La corne dorsale spinale
1. Relais du 1er neurone dans les lames de Rexed
2. Synapse avec le 2ème neurone

D. Voies spinales ascendantes (2ème neurone)

E. Centres supra segmentaires et 3ème neurone
1. Le système latéral
2. Le système médian

F. Aires corticales somesthésiques nociceptives
1. Le cortex somesthésique
2. Le cortex préfrontal
3. Le cortex limbique

G. Contrôle de la douleur
1. Contrôle inhibiteurs de la corne postérieure de la moelle
2. Contrôle inhibiteurs supra spinaux

3ème partie - Notion de métamérie
A. Métamère
1. Description
2. Dermatome
3. Myotome
4. Sclérotome
5. Viscérotome
6. Angiotome

B. Réflexes médullaires entre les viscères et le soma
1. Réflexe viscéro-somatique
2. Réflexe viscér-moteur
3. Réflexe soma-somatique
4. Réflexe viscéro-viscéral

C. Facilitation viscérale rachidienne (Pr Irvin KORR)
1. Définition et mécanisme
2. Lésion ostéopathique (d’après Irvin KORR)
3. Analyse critique des études d’Irvin KORR par Eyal LEDERMAN

4ème partie - Physiopathologie des douleurs projetées
A. Présentation
1. Introduction
2. Définition des douleurs référées et rapportées

B. Douleurs référées
1. 3 théories envisagées

  • 1.1 Convergence des informations
  • 1.2 Influx circulant de façon antidromique dans le nerf périphérique
  • 1.3 Réflexe spinal nociceptif

2. Douleurs référées décrites en pratique clinique (Tête, épaule - cou - trapèze, membre supérieur, thorax, abdomen, dos, organes génitaux, périnée, membre inférieur)

C. Douleurs rapportées
Douleur radiculaire

5ème partie - Diagnostic d’une douleur projetée
A. Diagnostic d’une douleur projetée d’origine viscérale

  • 1. Inspection et examen clinique palpatoire médical
  • 2. Approche ostéopathique viscérale classique (J.P. BARRAL & P. MERCIER)
  • 3. Zones de dermalgies réflexes
    • 3.1 Zones de HEAD
    • 3.2 Points réflexes de Franck CHAPMAN
    • 3.3 Dermalgies réflexes thoraco-abdominales du Dr Henri JARRICOT

B. Diagnostic d’une douleur référée d’origine vertébrale
Syndrome cellulo-téno-périosto-myalgique vertébral segmentaire (R. MAIGNE)

C. Diagnostic d’une douleur référée d’origine myofasciale
Syndrome myofascial douloureux (Janet TRAVELL & Davic SIMONS)

D. Diagnostic d’une douleur rapportée d’origine neurale
Manipulations des nerfs périphériques (J.P. BARRAL & A. CROIBIER)

Discussion

Conclusion

Bibliographie


MÉMOIRE en PDF


Diagnostic d’une douleur projetée en ostéopathie
Heuty Fabrice

L’Ostéo4pattes-Site de l’Ostéopathie remercie Heuty Fabrice et le CSOF de l’avoir autorisé à publier ce mémoire.


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 5 / 583137

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Livres, Mémoires & Thèses  Suivre la vie du site Mémoires & Thèses   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.11 + AHUNTSIC

Creative Commons License