La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO
Recherchez dans le Site :

Formation à la palpation - Le cas des ostéopathes de la formation continue

Ducoux Bruno - Mémoire présenté en vue de l’obtention d’un Master 2 professionnel
 
mercredi 20 octobre 2021 par Bruno Ducoux

Bruno Ducoux - Formation à la palpation - Le cas des ostéopathes de la formation continue  :

Université François Rabelais – Tours - UFR Arts et Sciences Humaines - Département des Sciences de l’Education et de la Formation. Année Universitaire 2010-2011.
Présenté le 14 Décembre 2011. Sous la direction de Laurence Cornu Professeur des Universités - Catherine Guillaumin, Maître de Conférences - Roland Fonteneau, Maître de Conférences. En vue de l’obtention du Master 2 Professionnel.




RÉSUMÉ


Partant de l’hypothèse qu’il existe une ingénierie et une stratégie spécifique à l’enseignement de la palpation nécessitant d’intégrer de nombreux éléments subjectifs d’interaction, Bruno Ducoux présente un travail réflectif sur la pratique de l’ostéopathie et l’enseignement de la palpation. la transmission de l’information entre patient et praticien implique une relation tripolaire incluant l’interface de perception, lié au ressenti.
Vingt entretiens ont été menés afin de chercher les stratégies spécifiques à l’enseignement de la palpation. Une analyse comparative des synthèses des entretiens a permis d’associer les thèmes récurrents à certains concepts liés à la nature et à la transmission des perceptions propres aux systèmes complexes. l’apprentissage de la palpation ostéopathique est bien plus qu’une technique à appliquer, c’est une praxis de transformation dans une approche existentielle. l’agencement d’éléments d’information faisant système entre eux, ils permettent d’aller vers une autoformation du patient comme auteur réflectif de son propre bien-être. Des préconisations proposées sont mises en œuvre au sein de la Formation Recherche en Ostéopathie Pédiatrique (FROP).

MOTS-CLÉS : Ostéopathie, Palpation, Perception, Complexité, Réflectivité, Ressenti, Cohérence.


ABSTRACT


From the hypothesis : There in an engineery and a specific strategy for teaching palpation which needs to take into account numerous subjective element of interaction, Bruno Ducoux presents a reflexive work on an osteopathic consultation, the transmission of the information between patient and practitionner needs to include a third element : the interface of perception linked to the felt sense.
Twenty interviews look for a specific strategy in teaching the main tool of the osteopath : palpation. A comparative analysis from the synthesis of the interviews lead to suggestive themes in relation with concepts linked with the complex systems, their nature and their transmission.
The apprenticeship of osteopathic palpation is more than a technique to apply ; it’s transformation praxis in an existential approach of life. The different informational elements are in a systemic compbination ; they help for the self healing process of the patient as a reflexive actor of his own wellness. The recommendations proposed are implemented within the continuating educational program : Formation and research in pediatric osteopathy (FROP).

KEYWORDS : Osteopathy, Palpation, Perception, Complexity, Reflexivity, Feeling, Consistency.

INTRODUCTION


« De l’expérience, il faut entrer dans la nature des choses et scruter au fond ses exigences.
Je quête sa piste : nous l’avons confondue de traces artificielles
. » Montaigne

La réflexion étaye l’action. Montaigne, cité en exergue, a su réfléchir sur son action en prenant du recul dans la tour de sa propriété. Il écrivait sur les solives de son espace personnel les sentences dont le sens incitait à une réflexion plus poussée. Une rumination intellectuelle et émotionnelle s’en suivait pesant sur le sens à donner. Ainsi pouvons-nous entrer dans la nature des expériences dans un espace-temps différent. Il est néanmoins nécessaire de pouvoir décoder et analyser ces expériences à l’aide d’une méthodologie ; l’Université s’emploie à maintenir et développer cette exigence de méthode.
La recherche de la nature des choses et des événements ne se limite pas à la culture, au surmoi, et au savoir ingurgité ; il s’agit d’une connaissance issue du développement, pas seulement cognitif, propre à chacun qui s’agrémente et s’étaye au sein d’un environnement favorable, tout en se défiant des « traces artificielles » qu’il est impératif de repérer. Ainsi apparaissent sous nos mains la justesse et la beauté de la Nature qui se dévoile à l’aune de l’expérience de vie comme sujet ; l’expérience s’avère donc subjective, reliée à ma propre histoire de vie.
A l’issue des études secondaires, porteur de multiples questions métaphysiques bien encadrées par la famille et les pères jésuites, j’étais admis à l’école Santé Navale avec l’idéal d’apporter « la science au pays des Bantous ». Après un second échec au concours de médecine, je me retrouvais masseur kinésithérapeute, un non-choix. La mort prématurée de mon père me faisait rencontrer l’ostéopathie. Science, art et philosophie aux « contours flous » (R. Fonteneau, 1996) ; avec étonnement et ravissement, de nombreuses questions émergeaient de la pratique et des succès rencontrés.

Le travail présenté ici cherche à refléter ce cheminement et ces questionnements :

Un premier chapitre, contextuel, amène une réflexion sur une histoire de vie comme chemin d’autonomisation à partir de la réussite d’une pratique. Quelle ingénierie de formation s’est mise en place par l’expérience ? Comment transmettre un savoir-faire qui n’a pas été conceptualisé ou de façon rudimentaire par A. T. Still et ses successeurs ? Une auto-analyse permet de réfléchir sur l’action et de mettre en place une nouvelle épistémologie de la pratique ostéopathique.
Un deuxième chapitre, conceptuel, implique de prendre de la distance par rapport au contexte en s’appuyant sur des idées élaborées par des chercheurs en Sciences Humaines, mais également des ostéopathes et des scientifiques ayant modélisé une dynamique du concept ostéopathique.
Cette abstraction distancielle est nécessaire à l’élaboration d’une stratégie de recherche prenant en compte la réflexivité de l’expérience palpatoire et l’élargissement du champ de représentation de la réalité.
L’environnement palpatoire devient perception dans une organisation interactive tripolaire que nous allons définir autour du sens du ressenti ; le développement du ressenti chez les étudiants en ostéopathie ouvrant l’espace de leurs perceptions.
Une forme d’autonomie en éducation peut mobiliser ce savoir en action à l’aide d’une méthodologie précise.

Une troisième partie, méthodologique, présente la mise en place d’une étude de type universitaire s’appuyant sur une méthodologie rigoureuse apprise en Sciences de l’éducation au sein de l’Université François Rabelais de Tours avec l’aide de Laurence Cornu, Catherine Guillemin et Roland Fonteneau. La problématique s’articule autour de la transmission d’un savoir-faire passant par le toucher ; elle débouche sur une hypothèse de travail comme objet de l’étude :
Il existe une ingénierie et une stratégie spécifiques à l’enseignement de la palpation qui nécessite de prendre en compte de nombreux éléments subjectifs d’interaction.
De l’analyse des entretiens menés auprès de vingt enseignants en ostéopathie émerge quatre thèmes récurrents :

- Quel est le cadre d’enseignement de ce principe majeur qu’est la palpation et peut-elle s’enseigner ?
- Quelle méthodologie adopter suivant les modèles universitaires connus incluant la place de l’émotionnel et du cognitif ?
- Comment transmettre une expérience s’adressant à de multiples niveaux de compréhension ?
- Comment inclure les dimensions artisanales, scientifiques et philosophiques sans restreindre le champ de l’expérience perceptive ?

La partie méthodologique analytique a été complétée par une différenciation entre le locutoire et l’illocutoire ; ce qui se cache derrière les mots amenant à spécifier le toucher, la palpation, les perceptions et les façons de l’enseigner.
Cette recherche, qui est quête existentielle révélatrice du sens de la vie, ouvre sur une évidence : former à la palpation les ostéopathes est un chemin de transformation personnelle et environnementale.
Un des effets des préconisations et des expérimentations menées est la mise en œuvre de diverses formations post-universitaires parmi lesquelles la FROP (Formation Recherche en Ostéopathie Pédiatrique, www.frop.fr) semble le projet le plus abouti à ce jour.


SOMMAIRE


Remerciements

Sommaire

Introduction

Premier chapitre
1. Une histoire de vie comme chemin d’autonomie
2. Réflexions sur l’histoire de la vie et les stratégies de formation implicites
3. La réflexivité d’une consultation en ostéopathie
Conclusion du chapitre : Histoire de vie et palpation

Deuxième chapitre : Palpation, perception, ressenti : la transformation d’une réalité complexe
1. Toucher, palpation, et complexité
2. La palpation, principe majeur, support d’une identité professionnelle
3. La transmission du ressenti dans cet univers cognitif
Conclusion : Le chemin se construit en marchant

Troisième chapitre : Comment les ostéopathes enseignent-ils la palpation ?
1. Problématique
2. Hypothèse de travail
3. Méthodologie
4. Entretiens avec des enseignants en palpation
5. Analyse horizontale des entretiens : éléments d’ingénierie
Conclusion : L’ingénierie de l’enseignement de la palpation
Préconisations expérientielles et discussions

Conclusion : Formation à la palpation - une pratique phénoménologique du vivant menant à la transformation de l’ostéopathe

Bibliographie

Annexes


MÉMOIRE en PDF


Formation à la palpation - Le cas des ostéopathes de la formation continue
Bruno Ducoux

L’Ostéo4pattes-Site de l’Ostéopathie remercie Ducoux Bruno et l’Université François Rabelais de l’avoir autorisé à publier ce mémoire.


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 5 / 583137

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Livres, Mémoires & Thèses  Suivre la vie du site Mémoires & Thèses   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.11 + AHUNTSIC

Creative Commons License