La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO
Recherchez dans le Site :

Au-delà de la technique ... l’art ostéopathique - Une étude sur le mode de transmission des savoir-faire techniques en ostéopathie

Porzia Pontrandolfi - Mémoire professionnel
 
mercredi 20 octobre 2021 par Porzia Pontrandolfi

Porzia Pontrandolfi - Au-delà de la technique ... l’art ostéopathique - Une étude sur le mode de transmission des savoir-faire techniques en ostéopathie :


Maîtres de mémoire :

  • Peluau Béatrice, chargée de cours au Centre Régional du CNAM

Mémoire professionnel sous la direction de Béatrice PELUAU, chargée de cours au Centre Régional du CNAM, Tours. Université François Rabelais - Tours, UFR Arts et Sciences Humaines - Département des Sciences de l’Éducation et de la Formation - Master 2 Pro GTE - Année universitaire 2012/13


« Le savoir se perd avec celui qui néglige de le transmettre » R. Guilleaumes
« Nous sommes des nains juchés sur des épaules de géants.
Nous voyons davantage et plus loin qu’aux, non parce que notre vue est plus aiguë ou notre taille plus haute,
mais parce qu’ils nous portent en l’air et nous élèvent de toute leur hauteur gigantesque. » Bernard de Chartes




RÉSUMÉ


L’ostéopathie est arrivée à un tournant important de son histoire : la nécessité d’une professionnalisation. Il importe que la rédaction des référentiels qui y est liée, tienne compte ce qui fait la spécificité de l’ostéopathie.
L’objectif de ce mémoire est de porter un regard sur l’appropriation des savoir-faire liés à la réalisation d’une technique ostéopathique et sur le rôle des enseignants dans cette appropriation. La question est posée du rôle du corps aussi bien dans la réalisation de la technique que dans son apprentissage.
La méthodologie mise en œuvre, dans cette étude, est une enquête par entretien auprès de dix enseignants de l’Institut Supérieur d’Ostéopathie, Paris. Une analyse de contenu a été réalisée sur l’ensemble du corpus. L’analyse globale thématique, par le croisement des réponses, a permis de vérifier la cohérence des éléments implicites et explicites du discours et a montré que, pour les ostéopathes, l’outil principal est leur main et que le corps n’appartient que partiellement à leurs représentations. Cette analyse qualitative a mis en évidence également qu’en ostéopathie, il est légitime de parler de transmission.
Grâce à l’apport de l’ethnologie, l’anthropologie, de l’ergonomie, des STAPS, de la psychomotricité et de la phénoménologie, cette recherche a permis la formulation de préconisations pour l’enseignement des savoir-faire techniques en ostéopathie en formation initiale, en lien avec le référentiel de formation rédigé par le groupe INFO.

MOTS-CLÉS : Transmission, Technique, Art ostéopathique, Savoir-faire technique, Connaissance tacite, Incorporation.


ABSTRACT


Osteopathy is at a turning point of its history : the need of professionalization. It’s important that the writing of teaching referential which is bound thereto, takes into account of the osteopathy specificities.
The objective of this thesis is to take a critical look on the appropriation of “know hows” linked at the implementation of an osteopathic technique and on the teacher’s role in this appropriation. There arises the question of the body’s role, both in the technique achievement and in its learning.
In this study, the implemented methodology is an investigation by interviews with 10 teachers from ISO, Paris. A content analysis was conducted on the whole corpus. The overall thematic analysis, by crossing the answers, allowed to check the consistency of implicit and explicit elements of the discourse, and showed that, for osteopaths, the main tool is their hand and the body belongs only partially to their representations. This qualitative analysis also suggested that, in osteopathy, it is legitimate to speak about transmission.
Through to the contribution of ethnology, anthropology, ergonomics, sport science and physical education, psychomotricity and phenomenology, this research allowed to formulate recommendations for technical know-how teachings in osteopathy, during initial training, linked to the teaching referential wrote by the INFO group.

KEYWORDS : Transmission, Technique, Osteopathic art, Technical know-how, Tacit knowledge, Incorporation.

INTRODUCTION


L’ostéopathie est arrivée à un tournant important de son histoire : la nécessité d’une professionnalisation. L’ostéopathie a été reconnue en France le 4 mars 2002 par la Loi relative au droit des malades et à la qualité du système de santé (article 75). Depuis mars 2007, ont été promulgués plusieurs décrets, régissant la pratique et la formation de l’ostéopathie. En plus de cette législation propre à l’ostéopathie, les établissements de formation sont tenus de suivre un certain nombre de textes législatifs européens et français, qui réglementent la professionnalisation de la formation.

Cette professionnalisation passe par la rédaction de référentiels qui décrivent les caractéristiques définissant un praticien compétent ainsi que les conditions de formation lui permettant de faire preuve d’adaptabilité et de créativité.

Comment y parvenir sans perdre de vue ce qui fait la spécificité de l’ostéopathie ? Comment caractériser cette spécificité ? Pourquoi parler d’« art ostéopathique » ? Qu’elle est la valeur ajoutée de cette formule par rapport au mot « technique » ?

Comment les ostéopathes sont-ils parvenus à transmettre les connaissances, les savoirs et les savoir-faire, accumulés depuis plusieurs générations ? Ont-ils développé une pédagogie qui leur est propre ?

De nombreux enseignants ostéopathes ont essayé de répondre à cette interrogation dans le cadre d’études universitaires (DUHEPS, Master2 CIFA - Université de Tours, Master l en Sciences de l’Éducation et de l’Ingénierie de la Formation - Université de Lille 1). Les questions de l’ingénierie de la formation, de l’évaluation, de l’enseignement de la palpation et de la place du corps, ont ainsi été abordées.
Toutefois, une étude n’a pas encore été menée : l’acquisition des techniques ostéopathiques.

Comment un étudiant en ostéopathie apprend-t-il une technique ? Quels sont les processus mis en œuvre ? Selon quelle progression ? Quels les éléments entrent en jeu ? Comment est pris en compte l’approche holistique des patients, une des caractéristiques du concept ostéopathique ?

Le corps joue-t-il un rôle ? Intervient-il dans la réalisation de la technique ? Dans son appropriation ?

Comment un enseignant transmet-il son savoir-faire pratique ? A-t-il conscience des modalités pédagogiques et didactiques qu’il met en place ?

En ostéopathie, est-il plus approprié de parler de formation, d’enseignement ou de transmission ? Quels éléments théoriques sous-tendent ces aspects ?

Pour cette étude, la méthodologie mise en œuvre est une enquête par entretien à usage principal auprès de dix ostéopathes, chargés de cours, de l’Institut Supérieur d’Ostéopathie PARIS. Tous sont des praticiens en exercice. Il a été choisi de mener des entretiens semidirectifs. Ce type d’entretien permet de connaître l’avis des personnes interviewées aussi bien de manière spontanée qu’en réponse à questions plus précises ; ce qui a l’avantage de mettre en lumière les discours implicite et explicite.

Une analyse de contenu sera réalisée sur l’ensemble du corpus produit par ces discours. Seront développées successivement une analyse quantitative fréquentielle puis une analyse qualitative. Lors de l’analyse globale thématique, les réponses seront croisées pour vérifier la cohérence des éléments implicites et explicites du discours et savoir si les enseignants sont conscients de leurs représentations.

Cette recherche aboutira à des préconisations pour l’enseignement des techniques en ostéopathie en formation initiale en lien avec le référentiel de formation rédigé par le groupe INFO.


SOMMAIRE


Résumé

Remerciements

Avant propos

UN EXEMPLE DE TRANSMISSION

SOMMAIRE

INTRODUCTION

PRÉSENTATION DU LIEU D’ACCUEIL

DEMANDE INITIALE

ANALYSE DE LA DEMANDE INITIALE

CONTEXTUALISATION
1. Enjeux pour le lieu d’accueil : le contexte politique et législatif
2. Enjeux de société : le contexte socio-économique

CONTEXTUALISATION SCIENTIFIQUE
1. L’ostéopathie
2. Être un professionnel compétent
3. La technique

REFORMULATION DE LA DEMANDE

MÉTHODOLOGIE
1. Enquête de terrain
2. Méthode d’analyse

PRINCIPAUX RÉSULTATS
1. La population
2. L’étude quantitative par entretien

ANALYSE
1. Analyse structurale par entretien
2. Analyse thématique catégorielle globale des entretiens

DISCUSSION

CONCLUSION

PROLONGEMENTS, PRÉCONISATIONS

BILAN

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

GLOSSAIRE

Table des matières

Table des illustrations

Table des annexes


MÉMOIRE en PDF


Au-delà de la technique ... l’art ostéopathique - Une étude sur le mode de transmission des savoir-faire techniques en ostéopathie
Porzia Pontrandolfi

L’Ostéo4pattes-Site de l’Ostéopathie remercie Porzia Pontrandolfi et l’Université François Rabelais de l’avoir autorisé à publier ce mémoire.


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 6 / 583137

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Livres, Mémoires & Thèses  Suivre la vie du site Mémoires & Thèses   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.11 + AHUNTSIC

Creative Commons License