La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO
Recherchez dans le Site :

Prise en charge en ostéopathie des douleurs séquellaires et des pertes d’amplitude de l’épaule consécutives au traitement du cancer du sein.

Pétré Alexandre -
 
mercredi 29 septembre 2021 par Alexandre PÉTRÉ

Pétré Alexandre - Prise en charge en ostéopathie des douleurs séquellaires et des pertes d’amplitude de l’épaule consécutives au traitement du cancer du sein.

Maîtres de mémoire :

  • Lafforgue Loïc, Ostéopathe DOmROF

Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention du diplôme en ostéopathie, soutenu publiquement le 23 juin 2017 - Maître de mémoire : Loïc Lafforgue - Ostéopathe DO mROF - Collège Ostéopathique de Bordeaux - www.cob-osteopathie.fr - Année 2016-2017



RÉSUMÉ


Le cancer du sein se situe au premier rang des cancers incidents chez la femme, avec près de 1.7 millions de nouveaux cas diagnostiqués chaque année à travers le monde et 48 763 nouveaux cas estimés en 2012 en France.
Le traitement du cancer du sein est inducteur de séquelles douloureuses et fonctionnelles.
La population de patientes susceptible d’être exposée à ces symptômes est croissante du fait de l’amélioration des techniques de dépistage et de traitement.
Le but de cette étude réalisée en collaboration avec le Docteur Inguenault est de déterminer l’impact de la prise en charge ostéopathique sur les douleurs et sur les diminutions d’amplitudes de l’épaule suite au traitement du cancer du sein.
Nous avons mesuré la douleur et l’amplitude du membre supérieur homolatéral à la chirurgie sur un échantillon de 6 patientes et réalisé deux consultations d’ostéopathie.
Les consultations espacées de quinze jours ont permis de relever des dysfonctions ostéopathiques visant à expliquer la symptomatologie des patientes mais ont également permis de mesurer l’évolution de l’intensité douloureuse et de l’amplitude articulaire au cours du temps.
L’intensité douloureuse moyenne ressentie par la patientes, mesurée par échelle visuelle analogique était avant la première séance de 4.8. Une diminution progressive de la douleur est observée au cours de l’étude pour aboutir à une diminution de l’intensité douloureuse de 50%.
Les amplitudes de l’épaule homolatérale ont été mesurées au cours de l’étude à l’aide d’un goniomètre. Les amplitudes de Flexion, d’abduction et de rotation externe sont apparues plus en restriction. Les deux séances ont permis une récupération significative de ces amplitudes, une amélioration de 74% en flexion, 37% en abduction et 83% en rotation externe.
Nous avons pu observer que l’ostéopathie permettait un gain de ces paramètres sur la population d’étude.
De plus nous avons constaté une amélioration de la qualité de vie des patientes en suivant l’évolution de différents critères de la vie quotidienne au cours de l’étude.
L’ostéopathie s’inscrit donc dans une démarche de suivi pluridisciplinaire des patientes suite au traitement du cancer du sein ayant pour objectif le bien être des patientes dans la vie après le cancer.

MOTS-CLÉS : Cancer du sein, Séquelles, Douleur, Diminution d’amplitude articulaire, Ostéopathie.


ABSTRACT


Breast cancer ranks first in the cancer incidence among women, with nearly 1.7 millions new cases diagnosed every year around the world and 46 763 new cases estimated in 2012 in France.
Breast cancer treatment induces painful and functional consequences.
The patient population likely to be exposed to these symptoms is growing due to the testing technologies improvement and treatment.
The purpose of this study, carried out in collaboration with Doctor Inguenault, is to identify the impact of the osteopathic management on pains and on a shoulder decreased amplitude following breast cancer treatment.
We have measured the pain and the ipsilateral upper limb amplitude following the surgery with a sample of six patients and we did two consultations in osteopathy.
Spacing consultations by at least two weeks highlighted osteopathic dysfunctions which explains patients symptomatology and allowed us to measure progress in the pain intensity and range of motion over time.
The average intensity of pain felt by the patient and measured by Visual Analog Scale was around 4.8, before the first session.
A gradual reduction of the pain can be observed during the study which led to a intensity decreased around 50%.
Ipsilateral upper limb amplitudes have been measured by a goniometer. Flexion, abduction and external rotation amplitudes were found more in restriction. Two sessions have helped a significant recovery with 74% in flexion, 37% in abduction and 83% in external rotation.
We observed that, with these settings, there are significant performance benefits with osteopathy on the patient population.
Besides, we saw the improvement of their quality of life following different everyday life factors.
Osteopathy is part of a process of a multidisciplinary follow-up for breast cancer patients following the treatment, which aim to improve patients well-being in life after cancer.

KEYWORDS : Breast cancer, After-effects, Pain, Range of motion, Osteopathy.

INTRODUCTION


Dans le cadre de ma formation en ostéopathie, j’ai réalisé en première année un stage d’observation en chirurgie en milieu hospitalier, ne faisait pas partie du corps soignant j’ai eu du mal à trouver ma place et me suis interrogé dès lors sur la place que pourrait avoir l’ostéopathie au sein d’un hôpital et dans un protocole de prise en charge de patients.

Lors de ma quatrième année de formation au sein de la clinique pédagogique du Collège ostéopathique Bordelais, j’ai eu l’occasion de prendre en charge une patiente sujette à des douleurs de la région axillaire et de la ceinture scapulaire faisant suite au traitement du cancer du sein.

Le cancer du sein se situe au premier rang des cancers incidents chez la femme dans le monde, l’incidence de ce cancer en France est en constante augmentation avec près de 49 000 nouveaux cas chaque année.

La prise en charge thérapeutique des patientes est pluridisciplinaire, elle fait intervenir de nombreux professionnels de santé.
Le cancer du sein est une pathologie lourde et les traitements invasifs ne sont pas toujours bien supportés par les patientes. En effet un tiers des femmes ayant subi un traitement pour le cancer du sein rapportent la persistance de douleurs 5 à 7 ans après le traitement et pour 16% de celles ci la douleur est modéré à sévère.

L’incidence de ce cancer chez la femme et la présence quasi permanente de douleurs ou de syndrome séquellaire en post thérapie font que le cancer du sein devient un réel problème de santé publique et ces douleurs un motif de consultation potentiellement important pour les ostéopathes.

Mon étude vise à étudier l’intérêt d’une prise en charge ostéopathique sur les douleurs séquellaires et les pertes d’amplitude de l’épaule induites pas le traitement du cancer du sein afin d’évaluer si l’ostéopathie pourrait s’intégrer à un protocole de suivit des patientes suite au traitement du cancer au sein.

L’ostéopathie permet-elle dans un contexte post opératoire et post thérapie du cancer du sein, d’améliorer les douleurs, les séquelles fonctionnelles et la qualité de vie des patientes ?

L’ostéopathie est une profession qui s’intègre progressivement au milieu hospitalier à travers l’apparition d’ostéopathes dans différents services, serait il intéressant de proposer un accompagnement des patientes dans un service d’oncologie en post thérapie du cancer sein ?

Nous avons rencontré le Docteur Cyrille Inguenault chirurgien gynécologue à la Clinique Sainte-Marie à Osny et mis en place un protocole d’étude sur deux consultations d’ostéopathie visant à répondre à ces questions.

La première partie du mémoire sera consacrée à la présentation du cancer du sein et du contexte anatomique et physiologique de la région du sein en lien avec l’épaule.
Dans un second temps il conviendra de parler du contexte de l’étude à travers la méthodologie de recherche, les moyens d’évaluation, la mise en place du protocole et la population étudiée.
Dans un troisième temps nous allons exposer nos résultats.
Finalement dans une dernière partie consacrée à la discussion nous analyserons les résultats obtenus et nous chercherons à répondre aux hypothèses de départ.

Qu’est ce que le cancer du sein, comment cette pathologie est-elle dépistée et prise en charge en France.
Le cancer du sein est le premier cancer incident dans le monde, il est démontré que son traitement est à l’origine de nombreuses séquelles douloureuses, physiques et psychologiques.
Quels sont les enjeux en tant qu’ostéopathe dans la prise en charge de ces symptômes, c’est ce a quoi nous essaierons de répondre dans cette recherche.


SOMMAIRE


INTRODUCTION

I. LE CANCER DU SEIN PRE REQUIS THÉORIQUE
I.1 Contexte de l’étude, le cancer
I.2 cancer et ostéopathie
I.3 Épidémiologie du cancer en France, la place du cancer du sein
I.4 Contexte Anatomique du sein
I.5 La région thoraco-mammaire est en lien avec l’épaule
I.6 Dépistage et classification du cancer du sein
I.7 Les traitements du cancer du sein
I.8 Séquelles des traitements du cancer du sein
I.9 Conclusion première partie

II.1 Hypothèses, objectifs et type d’étude
II.2 Méthodologie de recherche
II.3 Présentation des différentes structures
II.4 Protocole d’étude et ostéopathie
II.5 Recueil de données

III. RÉSULTATS
III.1 Présentation du groupe de patientes et description des données relevées
III.2 Présentation des dysfonctions ostéopathiques observées
III.3 Étude de l’évolution de l’intensité douloureuse au cours des deux consultations
III.4 Étude de l’évolution des amplitudes articulaires de l’épaule au cours des deux consultations
III.5 Influence du traitement ostéopathique sur la vie quotidienne des patientes
III.6 Ressenti des patientes suite à la prise en charge ostéopathique

IV. DISCUSSION
IV.1 La population d’étude
IV. 2 Fréquence des dysfonctions ostéopathiques retrouvées
IV.3 Évolution de l’intensité douloureuse
IV.4 Évolution des amplitudes articulaires de l’épaule
IV.5 Évolution de la gène occasionnée par la douleur sur des critères de la vie quotidienne
IV.6 Conclusion sur le ressenti des patientes suite à la prise en charge ostéopathique
IV.7 limites de l’étude

CONCLUSION

ANNEXES

BIBLIOGRAPHIE

RÉSUMÉ

ABSTRACT


MÉMOIRE en PDF


Prise en charge en ostéopathie des douleurs séquellaires et des pertes d’amplitude de l’épaule consécutives au traitement du cancer du sein.
Pétré Alexandre

L’Ostéo4pattes-Site de l’Ostéopathie remercie Pétré Alexandre et le COB de l’avoir autorisé à publier ce mémoire.


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 20 / 566067

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Livres & Mémoires  Suivre la vie du site Mémoires   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.11 + AHUNTSIC

Creative Commons License