La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO
Recherchez dans le Site :

Ostéopathie appliquée dans le champ crânien : nécessité d’un référentiel commun

Carpentier Thomas - Mémoire pour le DIU Pédagogie et Communication en Sciences Médicales
 
jeudi 23 septembre 2021 par Carpentier Thomas

Carpentier Thomas - Ostéopathie appliquée dans le champ crânien : nécessité d’un référentiel commun


Maître de mémoire :

  • Richard Isabelle, Professeur de Médecine Physique et de Réadaptation

Mémoire pour le DIU Pédagogie et Communication en Sciences Médicales présenté et soutenu publiquement le 18 Novembre 2011
Directeur de mémoire : Professeur Isabelle RICHARD, Professeur de Médecine Physique et de Réadaptation - Université d’Angers, Faculté de médecine - Formation médicale continue


INTRODUCTION


L’Ostéopathie est développée par Andrew T STILL (1828-1917), médecin et chirurgien aux États-Unis. Il créé la première école indépendante d’ostéopathie en 1892. L’Ostéopathie se fonde sur l’utilisation du contact manuel pour le diagnostic et pour le traitement. Les praticiens ostéopathes (exclusifs, médecins, kinésithérapeutes, sage-femmes, ...) sont formés à l’utilisation d’un large éventail de techniques thérapeutiques manuelles pour améliorer la fonction physiologique et/ou réguler l’homéostasie (1) altérée par la dysfonction somatique ostéopathique (2). Associant à ces techniques thérapeutiques manuelles des conseils hygièno-diététiques (régime alimentaire, activité physique ou prise en charge par un autre praticien de santé), la pratique ostéopathique nécessite, en tant que pratique de première intention (3), de considérer de nombreux éléments pour se prémunir de contre-indications.

Pour se plier aux prérogatives du législateur établies dans les décrets et arrêtés d’application de l’article 75 de la loi du 4 mars 2002 (4), les instances et les institutions ostéopathiques ont modifié leur référentiel de formation et donc leur référentiel de l’enseignement de l’Ostéopathie (répartition du volume horaire et contenu du programme). Nous nous intéresserons ici tout particulièrement à l’enseignement de l’Ostéopathie crânienne (Ostéopathie appliquée au champ crânien, crâniosacré ou encore crânio-sacré-facial). En effet, le législateur établit les critères minimums nécessaires à mettre en place dans la formation à la pratique professionnelle de l’Ostéopathie et, de par la diversité des modes d’enseignement (formations initiales et continues, compagnonnage, DIU de médecine manuelle-ostéopathie), il résulte un manque d’homogénéité dans l’enseignement. Certaines disciplines, certains domaines dont l’abord scientifique est inexistant ou peu convaincant, comme l’ostéopathie appliquée au champ crâniosacré, n’ont pas un enseignement normalisé et commun dans tous les centres de formation.

À travers la présentation des notions se rapportant au référentiel, à travers la présentation de référentiels existants concernant le métier d’ostéopathe et la formation à la pratique ostéopathique, nous allons discuter sur les éléments constitutifs d’un référentiel (5) de connaissances pour la formation à l’Ostéopathie appliquée au champ crâniosacré.

Notes

1. Homéostasie : fonction réglée par le système nerveux végétatif et les glandes endocrines, qui vise à assurer et à maintenir l’équilibre interne de l’organisme, notamment en maintenant à leur valeur normale des constantes physiologiques normales (...), Dictionnaire Médical Flemming, éd Edi-Inter et Idégraf, 1999.
2. Dysfonctionnement somatique ostéopathique : une fonction entravée ou altérée des éléments associés du système somatique, des structures squelettiques, arthrodiales et myo-fasciales et des éléments associés vasculaires, lymphatiques et neuraux, Glossary of Osteopatic Terminology Usage Guide, version révisée le 29 novembre 2001, traduction de la définition de somatic dysfunction par L Deora DOMROF pour l’Académie d’Ostéopathie de France (AOF), août 2003.
3. Un praticien de "première intention" est un praticien habilité à recevoir directement le patient sans prescription médicale préalable, Décret n°2007-435 du 25 mars 2007 relatif aux actes et aux conditions d’exercice de l’ostéopathie, version consolidée au ter avril 2010.
4. Loi n°2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé, version consolidée au 19 mai 2011, article 75 modifié par Décret n°2011-390 du 12 avril 2011-art.1.
5. Référentiel : Il est le résultat d’une démarche d’analyse des situations de travail qui permet de dresser à un certain moment, un inventaire des activités et de leur évolution, un inventaire des compétences liées à cette activité, un inventaire des emplois, Référentiels d’emploi — activités compétences, Guide méthodologique, CNFPT, juin 2001.



RÉSUMÉ


La reconnaissance récente d’user du Titre d’Ostéopathe en France laisse une grande liberté dans les modes d’exercices de la pratique. L’enseignement de l’Ostéopathie, notamment de l’Ostéopathie appliquée dans le champ crânio-sacré, ne s’appuie pas toujours sur un consensus des différents centres de formation. Malgré une même qualification professionnelle, les praticiens ostéopathes ne pratiquent pas selon les mêmes champs de compétences, selon les mêmes bases de connaissances.

A travers un état des lieux des référentiels existants nous allons mettre en évidence les bases d’un référentiel pour l’apprentissage de l’Ostéopathie appliquée au champ crânio-sacré.

MOTS-CLÉS : Ostéopathie, Champ crâniosacré, Connaissance, Compétence, Référentiel, Système de compréhension


ABSTRACT


The recent recognition of the ’Titre d’Ostéopathe’ in France allows great freedom on the osteopathic practices. The pedagogy applied to the teaching of Osteopathy, particularly Osteaopthy applied on the craniosacral field, is not always based on a consensus among the various training centers. For a given formal qualification osteopathic practitioners do not operate according to the same field of competence or to the same knowledge base.

Through an inventory of existing repositories we will highlight the foundations of a specific repository pertaining the learning of Osteopathy applied to the craniosacral field.

KEYWORDS : Osteopathy, Craniosacral Field, Knowledge, Competence, Repository Understanding system

SOMMAIRE


INTRODUCTION

Partie 1 : Définitions
Chapitre I. Apprentissage comme Intégration et Assimilation
Chapitre II. Connaissance comme Savoir, Savoir-faire et Savoir-être
Chapitre III. Compétence comme Capacité(s)
Chapitre IV. Qualification comme Responsabilité

Partie 2 : Étude des différents référentiels existants
Chapitre I. Compétences du Praticien Ostéopathe liées à sa pratique appliquée dans le champ crânio-sacré
Chapitre II. Connaissance du Praticien Ostéopathe liées à sa pratique appliquée dans le champ crânio-sacré

Partie 3 : Propositions sur le contenu du référentiel de connaissances
Chapitre I. Connaissance versus Compétence
Chapitre II. Système de compréhension de l’Ostéopathe
Chapitre III. Régions anatomiques, champs d’application de l’ostéopathe
Chapitre IV. Niveaux anatomiques, techniques thérapeutiques de l’ostéopathe

CONCLUSION : Nécessité d’un consensus sur l’organisation et le contenu des référentiels de la profession d’ostéopathe

Annexe : Proposition de référentiel de connaissance pour la formation de l’Ostéopathie appliquée au champ Crânien


MÉMOIRE en PDF


Ostéopathie appliquée dans le champ crânien : nécessité d’un référentiel commun
Carpentier Thomas

L’Ostéo4pattes-Site de l’Ostéopathie remercie Thomas Carpentier del’avoir autorisé à publier son mémoire


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 10 / 566067

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Livres & Mémoires  Suivre la vie du site Mémoires   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.11 + AHUNTSIC

Creative Commons License