La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO

L’ostéopathie, un sport de haut niveau ?

vendredi 29 mars 2019 par Éric Robinson

Éric Robinson - L’ostéopathie, un sport de haut niveau ? - Chez l’auteur 2017

210 pages - Format : 18 x 24 cm - ISBN : 979-10-699-0984-7 - Prix : 56 € + port

Le site de l’auteur : www.sport-osteo.com/

Descriptif

« Dès la fin de mes études, le hasard a fait que j’ai eu la chance de travailler avec des sportifs de haut niveau, une expérience qui m’a amené à faire évoluer ma pratique. En testant les techniques apprises, je me suis rendu compte que palper avec les mains ne donne pas une analyse assez fine des lésions ressenties par les sportifs. J’ai constaté aussi que les techniques structurelles permettent une récupération beaucoup plus rapide que les techniques fonctionnelles. Enfin, j’ai pu mesurer que les « mises en tension » sont souvent trop importantes pour des articulations lésées, peu, voire plus du tout mobiles.

J’en ai tiré la conclusion suivante : on ne manipule pas un sportif de haut niveau comme un patient lambda. Il ne me restait plus qu’à inventer une nouvelle approche de l’ostéopathie adaptée à leur morphologie et à leurs besoins. En voici le résultat après vingt ans de pratique auprès des plus grands sportifs de la planète… »

Table des Matières

Le point de vue d’un professionnel de la santé sur la prise en charge des sportifs de haut niveau
Le témoignage de quelques-uns des sportifs qui ont fait confiance à Eric Robinson
UN PARCOURS ATYPIQUE
 UNE VOCATION INATTENDUE
 ÉVOLUTION DE MA TECHNIQUE DE MANIPULATION
VISION OSTÉOPATHIQUE DE LA BLESSURE
 LA BLESSURE CHEZ UN INDIVIDU ORDINAIRE
 LES VICISSITUDES DE LA VIE D’UN JEUNE QUI SE DESTINE À ÊTRE SPORTIF DE HAUT NIVEAU
 PRÉVENTION ET PRISE EN CHARGE DU JEUNE SPORTIF
 LES RÉACTIONS PSYCHOLOGIQUES AUX BLESSURES SPORTIVES
PERCEPTION, PALPATION ET MANIPULATION
 UNE PERCEPTION PARTICULIÈRE, LA PROPRIOCEPTION
 NOS CINQ SENS : FONCTIONNEMENT ET ANALYSE DES INFORMATIONS DONNÉES PAR LES CAPTEURS
 1. Mécanisme général de la perception
 2. Perception par différence
 3. Perceptions trompeuses
 4. On ne peut pas ressentir ce que ressentent les autres
 5. Pédagogie de la perception ostéopathique
 6. Comment se mettre en situation de perception fine
 7. Que faut-il sentir dans la manipulation ?
QUELQUES FONDAMENTAUX
 DÉFINITIONS
 1. Le Potentiel Vital Originel
 2. Le Potentiel Vital Actualisé
 3. Lésions irréversibles et P. V. A
 4. Lésions réversibles
 5. Domaine de Fonctionnement Fragilisé ou D.F.F.
 6. Domaine de Fonctionnement Habituel ou D.F.H.
 7. Domaine de fonctionnement occasionnel ou D.F.O.
 8. Variables d’état ou Variables de Régulation systémiques ou V.R
 9. Variables d’entrée
 10.Variables de sortie
 11.Chaînes montante et descendante
 LE TISSU CONJONCTIF
 1. Structure et composition du tissu conjonctif
 2. Fonctions du tissu conjonctif
 3. Notion d’articulation saine
 4. Modifications du tissu conjonctif
 5. Modifications à distance : VR ou variables de régulation
 6. Structure et fonction
 7. Nature et état
 FONCTIONNEMENT DES CHAÎNES
 1. La chaîne montante
 2. La chaîne descendante
 3. La complémentarité constante des deux chaînes
 4. Analyse des différents systèmes
 5. Considérations sur les tendinites.
 6. Applications pratiques pour le thérapeute
ÉVALUATION DE L’ÉTAT DU PATIENT
 LES MOYENS D’INVESTIGATION : ANAMNÈSE ET PALPATION
 1. Objectifs
 2. L’anamnèse
 3. Faire préciser la douleur
 4. La palpation
 5. Appréciation des qualités dynamiques
 LE PARTICULIER ET LE GÉNÉRAL
 1. Axiomes
 2. Phénomènes lésionnels particuliers
 3. Phénomènes lésionnels généraux
 4. Concepts allopathique et ostéopathique
 5. Conduite à tenir devant du général
 LE SYSTÈME NERVEUX AUTONOME OU SYSTÈMES ORTHO ET PARASYMPATHIQUE
 1. Système orthosympathique
 2. Système parasympathique
 3. Comment accéder au système autonome ?
 4. Distribution des centres orthosympathiques
 5. Régularisation de la vascularisation par région
 6. Application sur un cas concret
 NOTIONS D’AIGU ET DE Ci-IRONIQUE
 1. L’aigu
 2. Le chronique
LES DIX ÉTAPES DE LA MANIPULATION
 LE MATÉRIEL
 DÉFINITIONS : SLACK, KICK, THRUST
 1. Le slack
 2. Le kick
 3. Le thrust
 GÉNÉRALITÉS SUR LA MANIPULATION
 1. Le principe
 2. La technique
  3. Les quatre types d’action de la manipulation
 4. Et si ça ne marche pas ?
 LES DIX ÉTAPES DE LA MANIPULATION
 1. Définir l’objectif
 2. Choisir un plan de glissement
 3. Choisir une direction et un sens
 4. Choisir un plan de travail (c’est l’action du thérapeute)
 5. Organiser plans et direction
 6. Saisir A en 3 points fixes et choisir le(s) contacts
 7. Réduire le jeu articulaire (slack)
 8. Fixer la position acquise qui devient la référence (R)
 9. Réduire les jeux sus et sous-jacents par rapport à notre référence (R)
 10. Et enfin manipuler
ÉVOLUTION DES TECHNIQUES DE BASE POUR UNE PRISE EN CHARGE SPÉCIFIQUE DU SPORTIF DE HAUT NIVEAU
 CONSIDÉRATIONS FONDAMENTALES SUR LA PRISE EN CHARGE DU SPORTIF DE HAUT NIVEAU .
 LES TECHNIQUES
 1. Le bassin
 2. Les lombaires
 3. Sacrum
 4. Ilium
 5. Dorsales
 6. Charnière cervico-dorsale
 7. Cervicales
 8. Le pied
 9. Le genou
 10. Le scaphoïde
 11. Épaule
 12. Coude
BIBLIOGRAPHIE
TABLE DES MATIÈRES

Nous remercions Éric Robinson de nous avoir autorisé à présenter son livre
1ère présentation sur le Site de l’Ostéopathie le 2 octobre 2017


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 14 / 305889

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Livres & Mémoires  Suivre la vie du site Ostéopathie & sports   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License