La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO

La Revue de l’Ostéopathie n° 10

lundi 25 mars 2019 par La Revue de l’Ostéopathie

Éditorial, Robert Meslé

Chers lecteurs, chers abonnés,

Évaluer, comparer, comprendre, tester, mesurer, valider, essayer, déterminer, calculer, estimer, contrôler, éprouver, expérimenter, vérifier, examiner, constater, confirmer, apprécier, critiquer, approfondir, sonder, penser… autant de verbes pour décrire les actions du chercheur.

La diffusion des connaissances, par les comptes rendus d’expérimentation, permet aux praticiens d’appliquer des techniques ou des traitements en fonction de leur(s) effet(s) mesuré(s) et vérifié(s). Mais tout peut-il se mesurer ? Oui selon Galileo Galilei, dit Galilée (1564-1642), un des plus grands scientifiques du XVIe siècle qui, en plus du célèbre « Et pourtant elle tourne ! », aurait dit : « Mesure ce qui est mesurable, et rend mesurable ce qui ne peut pas être mesuré. » Toutefois, si l’on conçoit aisément que l’on puisse mesurer des éléments objectifs : un angle, un déplacement, une raideur, une force, une durée, une vitesse, une température, une masse… , il est plus difficile d’imaginer réaliser un travail scientifique en « mesurant » des critères subjectifs tels la douleur, la qualité de vie, ou l’anxiété… car la subjectivité pourrait être confondue avec l’arbitraire, c’est-à dire à l’absence d’utilisation de règles, ce qui est contraire à la démarche scientifique.

La rigueur scientifique suppose d’adopter une attitude méthodique, en suivant un plan d’organisation logique. Réaliser un travail scientifique, c’est une démarche consciente, raisonnée, critique pouvant être exposée en argumentant les choix, justifiés par la pertinence des critères utilisés.

Les questionnaires et les critères de jugement subjectifs – échelles algofonctionnelles, scores de qualité de vie, échelles comportementales – doivent être validés pour répondre à ces exigences scientifiques.

Cela signifie qu’ils ont fait l’objet d’un processus de validation, qui consiste à mesurer trois qualités :

− la validité proprement dite : le questionnaire mesure ce pour quoi il a été élaboré ;
− la fiabilité : les mesures réalisées sont reproductibles, ce qui permet d’évaluer l’erreur de mesure ;
− la sensibilité au changement : évaluation de la modification minimum du phénomène étudié – chez un même individu ou sur un groupe – qui soit détectée par le questionnaire.

Pouvons-nous conclure qu’en recherche, il est nécessaire de mettre de la mesure en tout ?

Pendant que les membres du comité éditorial préparent le prochain numéro, nous vous souhaitons une très bonne lecture de ce numéro 10.

Robert Meslé
Directeur de la publication.

Sommaire

Éditorial, Robert Meslé

Efficacité d’une prise en charge ostéopathique sur la qualité de vie de patients atteints d’algohallucinose. Sébastien Aubrée, Laurent Fabre. La Revue de l’Ostéopathie. 2013 ;10:5-14.
Résumé
Introduction
 : L’algohallucinose est définie comme une douleur neuropathique affectant les patients amputés. Aucune publication indexée n’existe en ostéopathie sur le sujet. Nous avons donc effectué une série de cas traités afin d’évaluer l’efficacité d’une prise en charge ostéopathique.
Méthodes : Six patients présentant une algohallucinose ont été suivis lors de trois consultations. Nous avons utilisé un questionnaire DN4 pour mesurer la douleur neuropathique et un questionnaire WHOQOL-BREF pour évaluer la qualité de vie.
Résultats : Pour les douleurs neuropathiques, l’évolution intra-groupe était significative pour les patients traités (p<0,01) et la différence après traitement était significative par rapport aux trois témoins (p<0,04). Une amélioration statistiquement significative a été mise en évidence pour la qualité de vie (p=0,04).
Conclusion : La prise en charge ostéopathique aurait une influence sur la qualité de vie des patients atteints d’algohallucinose. L’ostéopathie pourrait donc avoir sa place dans un établissement pluridisciplinaire prenant en charge des patients amputés atteints d’algohallucinose. Un essai clinique randomisé serait nécessaire pour évaluer l’efficacité de cette prise en charge avec un niveau de preuve satisfaisant.
Mots-clés : algohallucinose, ostéopathie, qualité de vie

Ostéopathie-Psychologie : prise en charge pluridisciplinaire de la douleur chez la personne âgée institutionnalisée. Sébastien Forget, Robert Meslé, Sylvain Dancer, Grégory Landurier. La Revue de l’Ostéopathie. 2013 ;10:15-22.

Résumé
Objectif
 : évaluer l’efficacité du Traitement Général Ostéopathique (TOG) sur la douleur et la qualité de vie de patients âgés institutionnalisés.
Méthodes : Première étape : 200 patients répartis par randomisation bénéficiant d’un TOG ou d’un simple toucher. Deuxième étape : 400 patients répartis par randomisation en quatre groupes de 100 : TOG seul, prise en charge psychologique seule, association des deux, ou témoins non traités. L’évaluation des traitements a été faite sur la douleur, la qualité de vie, la dépression et le sommeil en utilisant des échelles validées.
Résultats : Pour les deux étapes, les améliorations de la douleur, de la qualité de vie et du sommeil sont très hautement significatives pour les patients traités en ostéopathie quelles que soient leurs capacités cognitives. L’efficacité de la prise en charge psychologique est très hautement significative pour le sommeil : l’effet est plus important pour le groupe associant psychologie et ostéopathie.
Conclusion : L’ostéopathie améliore le confort du patient âgé, diminue l’intensité de la sensation douloureuse ressentie, permet une épargne médicamenteuse et limite les effets secondaires des médicaments chez des personnes déjà polymédicamentées.
Mots-clés : ostéopathie, vieillissement, psychologie, algie, gériatrie, traitement ostéopathique général, MOS SF-36.

Connaissances actuelles sur les effets des étirements : aspects théoriques et pratiques. Evelyn Bellaud, Diane Renault, Gérald Gremion, William Bertucci ; La Revue de l’Ostéopathie. 2013 ;10:23-8.

Résumé
Objectif
 : Les étirements musculaires sont pratiqués par les thérapeutes manuels comme outils de diagnostic et de traitement. Ils nécessitent un apprentissage et une technicité particulière qui permettent d’améliorer leur savoir-faire.
Actualités : Les étirements musculaires plus communément appelés Stretching ont fait l’objet de revues de littérature montrant des résultats à l’encontre des idées reçues : absence de prévention des blessures, absence d’échauffement, diminution des performances… Une analyse détaillée de la littérature scientifique permet néanmoins de nuancer les conclusions obtenues par les expérimentations. Dans le domaine médical et du terrain, les techniques basées sur les étirements musculaires font partie de l’arsenal thérapeutique dans un but préventif et curatif. Elles apportent un gain de mobilité et un bien-être qui néanmoins n’ont pas fait l’objet de validation scientifique.
Conclusions et perspectives : L’amélioration des troubles fonctionnels par des techniques d’étirement nécessite de la part des thérapeutes manuels une pratique et une connaissance anatomique importante. Même si la pratique semble en opposition avec les résultats scientifiques sur le domaine des étirements musculaires, il semble que l’un des seuls effets démontrés scientifiquement -augmentation de l’amplitude articulaire- peut expliquer le ressenti du sujet et conduit à une diminution des troubles perçus. Si de nouvelles expérimentations sont nécessaires pour mieux appréhender les effets réels des étirements sur les tissus fasciaux et musculo-tendineux, il semble judicieux de les mettre en place avec des praticiens.
Mots-clés : étirements, pratique professionnelle, techniques ostéopathiques

Cinématique intervertébrale et costo-vertébrale in vivo dans la mécanique respiratoire : Étude préliminaire de l’axe hélicoïdal et représentation anatomique du mouvement par modélisation. Benoît Beyer, Véronique Feipel, Marcel Rooze, Serge Van Sint Jan, Pierre Michel Dugailly. La Revue de l’Ostéopathie. 2013 ;10:29-35.

Résumé
Contexte
 : le complexe articulaire costo-vertébral est décrit comme pouvant être impliqué tant dans la fonction respiratoire que dans la stabilité du rachis thoracique. D’un point de vue fonctionnel, le thorax a régulièrement été étudié pour comprendre la relation physiologique entre les mouvements musculo-squelettiques thoraciques et les échanges gazeux pulmonaires. Quelques études rapportent différentes données in vitro, principalement sur le comportement mécanique en charge et la cinématique de la jonction costo-vertébrale (JCV). Actuellement il subsiste un réel manque de données in vivo concernant la cinématique costo-vertébrale tant pour des conditions physiologiques normales que dans des situations cliniques.
Méthodes : dans cette étude, des acquisitions tomodensitométriques ont été réalisées dans trois positions respiratoires différentes (Capacité pulmonaire totale, Capacité inspiratoire moyenne, Capacité résiduelle fonctionnelle). Les amplitudes de mouvement ont été obtenues par la méthode des OVP (Orientation Vector Position). La méthode de l’axe hélicoïdal moyen a permis d’obtenir une visualisation segmentaire de l’axe fonctionnel des JCV.
Résultats : les données cinématiques ainsi qu’une représentation anatomique du mouvement ont été obtenues bilatéralement pour les JCV des sept premières paires de côtes. L’étude de l’axe hélicoïdal moyen montre des orientations variables selon le niveau considéré.
Interprétation : cette étude présente une méthode originale d’analyse cinématique de la jonction costo-vertébrale en y ajoutant une représentation anatomique du mouvement ainsi que de l’axe fonctionnel. Une analyse sur un échantillon plus large est indispensable pour renforcer la pertinence de ces résultats préliminaires avant d’investiguer l’influence de différentes conditions cliniques sur la biomécanique du thorax.
Mots-clés : cinématique costo-vertébrale, axe hélicoïdal moyen, modélisation du thorax, biomécanique cage thoracique, axe fonctionnel.

=> Le Sommaire sur le site de la revue

Actualités - Revue de littérature

Cette rubrique est destinée à communiquer sur les évènements concernant la recherche en ostéopathie : congrès scientifiques, synthèses de recherches, activités d’associations et organismes dédiés à la recherche et sur toute nouveauté scientifique utile aux ostéopathes.

L’efficacité de la prise en charge chiropratique sur les coliques du nourrisson : essai contrôlé randomisé pragmatique en simple aveugle ; Joyce E. Miller, BS, DC, David Newell, PhD, Jennifer E. Bolton, PhD ; Journal of Manipulative and Physiological Therapeutics ; Volume 35 ; Issue 8 ; Pages 600-607 ; October 2012.

Effet du traitement par manipulations ostéopathiques sur la durée du séjour dans une population de nouveau-nés prématurés : un essai contrôlé randomisé ; Francesco Cerritelli, Gianfranco Pizzolorusso, Francesco Ciardelli, Emiliano La Mola, Vincenzo Cozzolino, Cinzia Renzetti, Carmine D’Incecco, Paola Fusilli, Giuseppe Sabatino and Gina Barlafante ; BMC Pediatrics 2013, 13:65 doi:10.1186/1471-2431-13-65.

=> Lire les comptes-rendus sur le site de la revue (format pdf)

Actualités : Livres

Méthodologie de la recherche qualitative Les 10 questions clés de la démarche compréhensive. Hervé Dumez Editions Vuibert.

L’entretien : L’enquête et ses méthodes. Alain Blanchet, Anne Gotma. Editions Armand Colin

Biostatistique pour les sciences de la vie et de la santé : édition revue et corrigée. Marc M. Triola, Mario M. Triola. Editions Pearson

Premiers pas en Statistique. Yadolah Dodge. Editions Springer.

=> Lire les comptes-rendus sur le site de la revue (format pdf)

Instructions aux auteurs

Summary

Foreword, Robert Meslé

Osteopathic Care for algohallucinosis patients. Interest for their quality of life. Sébastien Aubrée, Laurent Fabre. La Revue de l’Ostéopathie. 2013 ;10:5-14.

Abstract
Introduction
 : Algohallucinosis is defined as a neuropathic pain affecting amputated patients. There is no indexed publication on the subject linked to osteopathy. We decided to effect a series of treated cases in order to assess a potential interest of Osteopathic care.
Methods : Six patients suffering from algohallucinosis received three osteopathic treatments each. The neuropathic pain was assessed through the DN4 questionnaire, and the quality of life through the WHOQOL-short.
Results : Concerning the neuropathic pain, the intragroup evolution was significant for treated patients (p<0.01), the difference after treatment was significant compared to the three controls (p<0.04). A statistically significant improvement was found for quality of life (p=0.04).
Conclusion : Osteopathic Care could be of interest in the management of algohallucinosis patients in order to improve their quality of life. Osteopathy could thus take place among pluridisciplinary teams. In order to obtain an appropriate level of proof, a clinical randomized study would be needed.
Keywords : algohallucinosis, osteopathy, quality of life, osteopathic manual treatment

Osteopathy-Psychology : Pain among geriatric institutionalized population, a multidisciplinary Care approach. Sébastien Forget, Robert Meslé, Sylvain Dancer, Grégory Landurier. La Revue de l’Ostéopathie. 2013 ;10:15-22.

Abstract
Aim
 : To assess the results of General Osteopathic Treatment (GOT) on the pain levels and quality of life of senior institutionalized patients.
Methods : First stage : 200 patients were randomized in two groups, receiving either a GOT or simple touch. Second stage : 400 hundreds patients were randomized in four groups receiving either GOT or psychological support or GOT and psychological support. The fourth group was a control, untreated group. Patients were assessed for Pain, Quality of Life, depression and sleep using validated scales.
Results : Patients treated with GOT presented with very highly significant scores for decreased pain, increased Quality of Life, and better sleep. Patients receiving psychological support got very highly significant score concerning sleep patterns, even more for the group receiving the combined approach with added GOT.
Conclusion : GOT can improve the comfort of senior patients, lowering the pain, allowing decreased levels of drugs taken, and lessening drug-induced secondary effects for patients taking multiple treatments.
Keywords : osteopathy, aging, senior, psychology, pain, geriatrics, general osteopathic treatment, MOS-SF36

Current knowledge on Stretching : theoretical and practical aspects. Evelyn Bellaud, Diane Renault, Gérald Gremion, William Bertucci. La Revue de l’Ostéopathie. 2013 ;10:23-8.

Abstract
Aims
 : Muscle stretching is used by manual therapists as a tool for diagnosis and treatment. Proper learning and specific technicity are needed to improve their expertise.
Context : Literature reviews on muscle stretching exercises (known as stretching) showed results going against common beliefs. No effect on injury prevention, no warming, and decreased performances were found. However, a detailed analysis of these findings gives us precisions about these conclusions. From a medical point of view as well as from field practice, stretching is part of the therapeutic tools, in prevention as well as in treatment. They develop mobility and well-being which, as such, haven’t been scientifically assessed yet.
Conclusion and perspectives : Improvement of functional troubles through stretching necessitates a solid anatomical knowledge and accurate practice. Even if the field practice seems to be in contradiction with scientific results about stretching, it appears that the only proven result –increased range of movement- could explain the feeling and lead to a decreased perception of the troubles. New trials are necessary to improve the knowledge on the real effects of stretching on fascial and musculo- tendinous structures, it would seem important to realize them with the therapists themselves.
Keywords : Stretching, professionnal practice, Ostéopathic Manipulative Treatment, OMT

In Vivo spinal and costo-spinal kinematics in the respiratory mechanism : A preliminary study on Helical Axis and dynamic 3D anatomical Model. Benoît Beyer, Véronique Feipel, Marcel Rooze, Serge Van Sint Jan, Pierre Michel Dugailly. La Revue de l’Ostéopathie. 2013 ;10:29-35.

Abstract
Background :
Costovertebral joint complex (CVJ) is reported to be mechanically involved as much in respiratory function as in thoracic spine stability. Thorax functional mechanism has been studied principally toward understanding physiological relationships between thoracic musculoskeletal movements and lungs gaseous exchanges. A couple of in vitro studies gave data on CVJ biomechanics and kinematics features. To this day, there is a real lack of in vivo data in standard physiological conditions and clinical situations.
Methods : We realized series of TDM acquisitions, at three different lung volumes (Total Lung Capacity (TLC), Mean Inspiratory Capacity (MIC) and Functional Residual Capacity (FRC)). Ranges of motion were obtained using OVP method (Orientation Vector Position). The Mean Helical Axis (MHA) method was used to calculate and visualize functional axis of each CVJ.
Results : This preliminary study presents a consistent method for kinematic analysis of the CVJ using a 3D anatomical model of the movement and of the functional axis. A study on a larger scale is needed to reinforce the relevance of these results, before considering studies under normal and/or clinical conditions.
Discussion : We obtained bilateral kinematics data and an anatomical 3D model for the CJVof the first seven ribs. Study of the Mean Helical Axis shows various orientations depending on the studied level.
Keywords : costo-spinal kinematics, Mean Helical Axis, 3D thorax model, ribcage biomechanics, functional axis

News : Review

Efficacy of Chiropractic Manual Therapy on Infant Colic : A Pragmatic Single-Blind, Randomized Controlled Trial ; Joyce E. Miller, BS, DC, David Newell, PhD, Jennifer E. Bolton, PhD ; Journal of Manipulative and Physiological Therapeutics ; Volume 35 ; Issue 8 ; Pages 600-607 ; October 2012.

Effect of osteopathic manipulative treatment on length of stay in a population of preterm infants : a randomized controlled trial ; Francesco Cerritelli, Gianfranco Pizzolorusso, Francesco Ciardelli, Emiliano La Mola, Vincenzo Cozzolino, Cinzia Renzetti, Carmine D’Incecco, Paola Fusilli, Giuseppe Sabatino and Gina Barlafante ; BMC Pediatrics 2013, 13:65 doi:10.1186/1471-2431-13-65

News : Books
Instructions aux auteurs.

=> Summary on the site of the review

Cette page a été créée en accord avec Robert Meslé, Directeur de la publication


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 13 / 329901

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Revues  Suivre la vie du site La Revue de l’Ostéopathie   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License