La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO

La Revue de l’Ostéopathie n°6

lundi 25 mars 2019 par La Revue de l’Ostéopathie

Éditorial, Robert Meslé

Chers lecteurs, chers abonnés,

Vous tenez en main le dernier numéro de l’année universitaire 2011-2012. Il s’agit du sixième numéro.

Chaque parution procure au comité éditorial le plaisir de faire partager les évolutions de la connaissance dans le cadre de notre discipline.

Notre objectif est également de vous présenter les avancées de la connaissance dans les disciplines annexes, notamment les sciences fondamentales sur lesquelles l’ostéopathie, en tant que praxie, doit - à notre sens - s’appuyer. Le praticien ostéopathe est un clinicien, mais - en toute rigueur- il a l’obligation de confronter la pertinence de sa pratique aux données acquises de la science, données en évolution constante. C’est ce qui différencie la démarche scientifique de la pensée dogmatique, laquelle est figée, puisque ancrée soit sur des croyances, soit sur des arguments d’autorité.

Le monde de l’ostéopathie est en évolution : la démarche de recherche a, pendant longtemps, été l’objet de méfiance de la part des pionniers de l’ostéopathie européenne. Il faut reconnaître que ces pionniers n’avaient pas d’autre choix : avec leur volonté de s’implanter en terrain hostile et souhaitant se différencier, ils ne pouvaient pas se présenter comme force de proposition, mais comme force d’opposition...

Ce temps est révolu, et tout en respectant ce qui a été réalisé par nos anciens, nous nous réjouissons des initiatives soit individuelles, soit organisées par certains établissements de formation. Quelles sont ces initiatives ? Des ostéopathes fraichement diplômés, et d’autres moins fraîchement, se sont formés à différents aspects de la démarche scientifique : diplômes universitaires en recherche clinique, en méthodologie de recherche, en épidémiologie, en biostatistique, en lecture critique... master recherche en évaluation, recherche clinique et épidémiologie, sciences de l’éducation, physiologie, biomécanique... et quelques doctorants dans les mêmes disciplines...

Alors, pendant que les membres du comité éditorial préparent le prochain numéro, qui sera diffusé au début de l’année universitaire 2012-2013, nous vous souhaitons une bonne lecture de ce numéro 6.

Robert Meslé, Directeur de la publication

Sommaire

Voir le Sommaire sur le site de la revue

Éditorial Robert Meslé

Vispi M, Salem W, Klein P. Influence de la technique de fibrolyse diacutanée sur la rotation de l’articulation gléno-humérale. La Revue de l’Ostéopathie. 2012 ;6:5-14.
Résumé

Objectif : Peu d’études se sont consacrées à la détermination expérimentale des amplitudes passives et des moments de force passifs au niveau de l’articulation gléno-humérale, ni à leur analyse lors de la rotation latérale passive de cette articulation. A l’aide d’un couplemètre couplé à la goniométrie électronique nous avons déterminé ces paramètres. En plus nous avons voulu investiguer l’éventuel effet d’une technique de fibrolyse diacutanée appelée « crochetage profond », sur ces paramètres.
Méthodes : Sur 15 sujets sains masculins, nous évaluons l’amplitude passive maximale ainsi que le moment de force maximal lors de la rotation latérale passive de l’articulation gléno-humérale. Dans un deuxième temps, nous évaluons l’influence de la technique de fibrolyse diacutanée sur ces paramètres. Nous effectuons également un « crochetage superficiel » pour évaluer l’éventuel effet placebo de cette technique. Trois séries de mesures ont donc été réalisés, chacune comportant 3 répétitions espacées de 5 minutes afin de limiter au mieux l’effet de la précédente prise de mesures.
Résultats : La valeur moyenne d’amplitude maximale passive est de 86,5 ± 14,8°. La moyenne des moments de force correspondants est de 8,2 ± 2,3 Nm. Nous observons une augmentation significative (p<0,05) de l’amplitude maximale passive après crochetage profond. Nous observons également une diminution significative (p<0,05) du moment de force pour une amplitude donnée qui est dans ce cas la plus grande amplitude commune aux trois répétitions des mesures. La variation d’amplitude maximale est plus importante lorsque le sujet présente une faible amplitude maximale au départ. La corrélation entre ces paramètres est négative et très hautement significative (p<0,001). La variation du moment de force maximal est plus importante lorsque le sujet présente une faible amplitude maximale de départ. La corrélation négative est significative (p=0,011).
Conclusion :Ce travail contribue à l’étude des mouvements passifs au niveau de l’épaule ainsi qu’à l’étude de l’influence de la fibrolyse diacutanée sur l’articulation gléno-humérale. Après application de cette force les paramètres mesurés ont changés significativement d’autant que le sujet présentait une épaule « raide » au départ. La technique de fibrolyse diacutanée peut être considérée comme une technique intéressante en clinique.
Mots-clés : fibrolyse diacutanée, épaule, amplitude, moment de force

Hervy Q, Le Glatin L. Le MOS SF-36, un outil pour mesurer l’impact de l’ostéopathie sur la qualité de vie liée à la santé ? La Revue de l’Ostéopathie. 2012 ;6:15-24.
Résumé

Le point de vue des patients occupe aujourd’hui une place importante dans la mesure de la qualité de vie. Le questionnaire MOS SF-36 est un questionnaire auto-administré qui permet de mesurer la qualité de vie liée à la santé. Il est administrable en moins de 10 minutes et permet de couvrir une grande partie des aspects de la santé. Nous nous sommes penchés sur cet outil mondialement reconnu et largement utilisé au sein d’essais cliniques. Le but est de présenter le SF-36 : construction, validation, performances et ses conditions d’utilisation. Nous avons tenté de répondre à cette interrogation : est-il possible d’utiliser le SF-36 en tant que critère de jugement au sein d’un suivi longitudinal dans le cadre d’une prise en charge ostéopathique ? Le SF-36 a fait l’objet de nombreuses études qui ont pu prouver sa validité et sa sensibilité notamment via le projet IQOLA qui a permis sa traduction à l’échelle internationale. Les scores normatifs, nécessaires pour interpréter les scores, sont disponibles dans de nombreux pays dont la France. Ce rapport présente donc le questionnaire et son utilisation. Sa dimension de globalité dans l’évaluation de la santé physique et psychique lui permettrait par ailleurs de s’inscrire dans un projet de recherche dans le champ de l’ostéopathie.
Mots-clés : MOS SF-36, Qualité de vie, Ostéopathie

Derbier C, Roméo AS. Apport d’une prise en charge ostéopathique sur l’obstruction congénitale des voies lacrymales du nourrisson. Étude préliminaire. La Revue de l’Ostéopathie. 2012 ;6:25-30.
Résumé

Objectif : Évaluer l’efficacité d’une prise en charge ostéopathique en complément d’un traitement médical chez le nourrisson souffrant d’une obstruction congénitale des voies lacrymales.
Méthodes : 14 nourrissons souffrant d’obstruction congénitale des voies lacrymales ont bénéficié du même traitement médical : nettoyage des yeux avec du sérum physiologique et massages du sac lacrymal. Sept nourrissons ont été affectés aléatoirement au groupe traité par 3 séances d’ostéopathie. Chaque séance comprenait des tests et techniques sur la région céphalique, le rachis, les côtes, le sacrum et les iliaques, une intervention sur les régions de la périphérie du canal lacrymo-nasal et une technique dite de « drainage du canal lacrymo-nasal ». Les critères de jugement étaient l’intensité des larmoiements, des paupières collées et des croûtes évaluée par les parents à l’aide d’échelles de 0 à 5.
Résultats : 14 nourrissons souffrant d’obstruction congénitale des voies lacrymales ont bénéficié du même traitement médical : nettoyage des yeux avec du sérum physiologique et massages du sac lacrymal. Sept nourrissons ont été affectés aléatoirement au groupe traité par 3 séances d’ostéopathie. Chaque séance comprenait des tests et techniques sur la région céphalique, le rachis, les côtes, le sacrum et les iliaques, une intervention sur les régions de la périphérie du canal lacrymo-nasal et une technique dite de « drainage du canal lacrymo-nasal ». Les critères de jugement étaient l’intensité des larmoiements, des paupières collées et des croûtes évaluée par les parents à l’aide d’échelles de 0 à 5. Résultats : L’intensité des larmoiements, paupières collés et croûtes diminuent significativement après le traitement ostéopathique pour les nourrissons du groupe traité (respectivement p<0,05, p<0,02 et p<0,03). Les évolutions ne sont pas significatives pour les nourrissons du groupe témoin. A J21, la différence inter-groupes est significative pour la variable « Croûtes » (p=0,04) et non significative pour les variables « Paupières collées » et « Larmoiements ».
Conclusion :Nos résultats suggèrent une efficacité d’un traitement ostéopathique pour le nourrisson souffrant d’une obstruction congénitale des voies lacrymales. Il serait nécessaire de poursuivre cette recherche en réalisant un essai comparatif randomisé avec des effectifs importants et un suivi à long terme.
Mots-clés :obstruction congénitale des voies lacrymales, nourrisson, ostéopathie

Cassiaux EM, Fernandez E. Maladie d’Alzheimer : un traitement ostéopathique global est-il efficace ? La Revue de l’Ostéopathie. 2012 ;6:31-6.
Résumé

Objectif : La maladie d’Alzheimer est une pathologie de plus en plus fréquente, du fait de l’augmentation de l’espérance de vie. L’objectif de cette étude est d’évaluer l’efficacité d’un traitement l’ostéopathique sur la qualité de vie des patients souffrant de cette pathologie.
Méthodes : L’étude a porté sur 20 patients recrutés dans une EHPAD et répartis en 10 traités, bénéficiant d’un traitement ostéopathique global, et 10 témoins qui recevaient des techniques simulées. Quatre séances ont été réalisées tous les 15 jours. Les critères de jugement étaient l’évolution de l’Échelle Comportementale d’évaluation de la douleur chez la Personne Âgée non-communicante (ECPA) et le « test Get-up and go ».
Résultats : L’évolution de l’ECPA est significative pour les patients des groupes traité et témoin (respectivement p<0,0001 et p<0,001). L’évolution du test Get-up and go est significative pour les patients du groupe traité et non significative pour les témoins (respectivement p<0,0001 et p=0,18). Pour les deux critères, les différences intergroupes ne sont pas significatives.
Conclusion :L’ostéopathie a un rôle à jouer dans la prise en charge de patients souffrant de maladie d’Alzheimer. Cependant, il faudrait poursuivre l’étude avec une augmentation de l’échantillon recruté et étudier l’impact de l’augmentation de la fréquence et du nombre de séances.
Mots-clés :maladie d’Alzheimer, traitement ostéopathique, échelle ECPA, Get up and go test

Actualités : Revues de littérature.
Instructions aux auteurs 

Summary

Foreword, Robert Meslé

Vispi M, Salem W, Klein P. Diacutaneous fibrolysis technique : influence on passive lateral rotation of the glenohumeral joint. La Revue de l’Ostéopathie. 2012 ;6:5-14.
Abstract

Objectives : Very few studies have been done about experimental evaluation and/or analysis of passive range of motion and passive moment of force in the glenohumeral joint. With the help of a torquemeter, paired with an electronic goniometer, we determined these parameters. After this, we investigated the effect of the diacutaneous fibrolysis technique (deep hooking) on these parameters.
Méthods : We measured the maximal range of movement of the glenohumeral joint in passive rotation and the maximal moment of force on 15 healthy subjects. Then we measured the influence of the diacutaneous fibrolysis technique on these parameters. We also applied a « superficial hooking » in order to evaluate a possible placebo effect. Three sets of measures were done. Each set comprised three repeat with five minutes in between, in order to limit the effects of the preceding measures taken.
Résults : The mean maximal passive range of motion is 86.5 ± 14.8°. The mean moment of force corresponding is 8.2 ± 2.3 Nm. After the “deep hooking” technique, a significant (p<0.05) increase of the maximal passive range of movement stands out. We also observed a significant decrease of the moment of force for a given range of movement, in this case the greater common range of movement of the three sets of measures. The maximal change in the range of motion is greater when this maximal amplitude was smaller from the start. Correlation between these parameters is negative and very highly significant (p<0.001). Change in the maximal moment of force is also more important when the subject had low maximal amplitude from the start. Negative correlation is significant (p=0.011).
Conclusion :This work contributes to the study of passive range of motions of the shoulder and to the study of diacutaneous fibrolysis’ influence on the glenohumeral joint. After applying this technique, measured parameters presented significant changes, moreover if the subject’s shoulder was stiff at the beginning. The diacutaneous fibrolysis technique can be considered as interesting in practice.
Keywords :diacutaneous fibrolysis, shoulder, range of movement, moment of force

 Hervy Q, Le Glatin L. A tool to measure the impact of osteopathic care on the health-related quality of life ? La Revue de l’Ostéopathie. 2012 ;6:15-24.
Abstract

The patients’ point of view now occupies an important place in the measurement of quality of life. The questionnaire MOS SF-36 is a self-administered survey that measures health related quality of life. It can be administered in less than ten minutes and cover much of the aspects of health. We focused on this tool which is internationally recognized and widely used in clinical trials. The goal is to provide a description of the SF-36, describing at first its construction and its validation. Then, we focused on its performance and its conditions of use. Finally, we attempt to answer this question : Is it possible to use the SF-36 as an outcome measure in a longitudinal follow-up as part of an osteopathic care ? The SF-36 was the subject of numerous studies that have been able to prove its validity and sensitivity , especially through the IQOLA project that allowed its translation to the international scale. Today the normative scores, that are essential to interpret the scores are available in numerous countries including France. This report presents the survey and its use. Its globality in the health assessment with the physical and mental dimensions would also allow him to be used in an osteopatic research.
Keywords :MOS SF-36, Quality of Life, Ostéopathy

Derbier C, Roméo AS. Congenital Tear duct obstruction in infants, interest of Osteopathy. La Revue de l’Ostéopathie. 2012 ;6:25-30.
Abstract

Objectives : To assess the efficiency of osteopathic care, combined with standard medical care, on infants affected by congenital tear-duct obstruction.
Méthods : 14 infants affected by congenital tear-ducts obstruction were treated medically with the same protocol : eyes washing with physiological serum and massage of the lacrymal sac. 7 infants were randomly put into the Osteopathy group, receiving three osteopathic treatments. Each treatment included testing and techniques on head, spine, ribs, sacrum and iliac bones, as well as techniques around the lacrymonasal duct and a duct “drainage” technique. The parents evaluated on scales from 0 to 5 the judgment criterions for tears, glued eyelids and crusting on the eyes.
Résults : severity of tears, glued eyelids and crusting decreased significantly after the osteopathic treatment in the treatment group (respectively p<0.05, p<0.02 and p<0.03). There was no significant change in the control-group infants. At day 21, there is a significant difference between the two groups for « crusting » (p=0.04) and nonsignificant for « glued eyelids » and « tears ».
Conclusion : Our results suggest that osteopathic treatment on infants with congenital tear-duct obstruction could be interesting. It would be necessary to go further with a randomized study on more important groups, with a long-term follow-up.
Keywords : Congenital Tear-ducts obstruction, infant, osteopathic treatment

Cassiaux EM, Fernandez E. Alzheimer’s disease : is the General Osteopathic Treatment efficient ? La Revue de l’Ostéopathie. 2012 ;6:31-6.
Abstract

Objectives : Alzheimer’s disease is a more and more prevalent pathology, due to the increase of life expectancy. The goal of this study is to assess the efficiency of an osteopathic treatment on the quality of life in patients suffering from Alzheimer.
Méthods : 20 patients recruited in a nursing home were divided into two groups : 10 treated patients, who received a General Osteopathic Treatment (GOT) and 10 control patients who received simulated techniques. There were four sessions in total, one every fifteen days. Evaluation criteria are the “Echelle Comportementale d’évaluation de la douleur chez la Personne Âgée non-communicante (ECPA) » – or Comportemental Scale of pain evaluation in Elderly unable to communicate – and the “Get-up and go test”.
Résults : ECPA evolution is significant in both treatment and control groups (respectively p<0.0001 and p<0.001). The “Get-up and go test” evolution is significant in the treatment group (p=0.0001) but not in the control group (p=0.18). On both criteria, the intergroup difference evaluation is not significant.
Conclusion :Osteopathy’s part in the care of patients suffering from Alzheimer is significant. However, an in-depth study conducted on a larger sample of population is necessary, correlated with an increase of sessions number and frequency.
Keywords :Alzheimer’s disease, osteopathic treatment, ECPA scale, get up and go test

News : Review.
Instructions for authors 

Cette page a été créée en accord avec Robert Meslé, Directeur de la publication - Directeur de la Rédaction

=> Le sommaire sur le site de la revue

Cette page a été créée en accord avec Robert Meslé, Directeur de la publication


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 15 / 324936

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Revues  Suivre la vie du site La Revue de l’Ostéopathie   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License