La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO

La Revue de l’Ostéopathie n°5

lundi 25 mars 2019 par La Revue de l’Ostéopathie

Éditorial, Robert Meslé

Chers lecteurs, chers abonnés,

Dans notre rubrique Actualités de ce numéro 5, nous avons choisi de vous présenter quelques ouvrages qui ont retenu notre attention par la pertinence de leur contenu. Le comité éditorial de La Revue de l’Ostéopathie les a sélectionnés car ils présentent une caractéristique que nous considérons essentielle : les théories, les modèles explicatifs, les mécanismes, les techniques, les principes et leurs applications s’appuient sur des références qui sont des articles de revues internationales à comité de lecture : les références de ce niveau, d’une part garantissent la qualité scientifique des éléments présentés et, d’autre part donnent la possibilité aux lecteurs d’accéder aux études qui étayent le propos des auteurs.

Nous présentons également le dernier numéro d’ApoStill, Le Journal de l’Académie d’Ostéopathie de France. Cette institution vit des moments très difficiles et a besoin de soutien, notamment financier.

Sa présence dans le paysage ostéopathique est essentielle : il suffit de rappeler certains de ses objectifs :

- définir l’Ostéopathie dans ses paramètres, philosophique, sémantique, épistémologique, éthique, scientifique et technique ;
- donner un avis sur les questions d’ordre philosophique, scientifique, et technique concernant l’ostéopathie ;
- promouvoir et/ou organiser la recherche scientifique et historique en ostéopathie, en définir l’éthique ;
- répondre aux demandes d’expertises en ostéopathie ;
- mettre en place une banque de données et créer un Centre de Documentation et d’Information ;
- offrir une tribune ;
- offrir un support de publication ;
- susciter et entretenir des relations d’échange tant au niveau national qu’international.

La Revue de l’Ostéopathie ne peut qu’encourager ces initiatives.

Pendant que les membres du comité éditorial préparent le prochain numéro, nous vous souhaitons une bonne lecture de ce numéro 5.

Robert MesléDirecteur de la publication

Sommaire

Éditorial Robert Meslé

Efficacité d’un traitement ostéopathique sur les métatarsalgies de Morton. Étude préliminaire.Cédric Guignon

Résumé
Objectif :
Lors de notre pratique ostéopathique, nous avons traité plusieurs patients souffrant de métatarsalgies de Morton. Ces patients ont constaté des améliorations nettes de leur douleur après traitement ostéopathique. Pour évaluer expérimentalement cette efficacité, nous avons réalisé une étude préliminaire.
Méthodes : 16 patients souffrant de métatarsalgies de Morton ont été répartis en deux groupes :
- traité (n=8) : les patients ont reçu un traitement ostéopathique adapté aux dysfonctions de mobilité trouvées ;
- témoin (n=8) : les patients ont reçu un traitement simulé.
Les critères de jugement étaient la douleur mesurée par une échelle numérique, le nombre de signes positifs et le moment d’apparition de la douleur.
Résultats :
La moyenne du score de l’échelle numérique de douleur est passée de 7,0 ± 0,6 à 2,6 ± 0,7 pour les patients du groupe traité, et de 6,6 ± 0,6 à 6,3 ± 0,7 pour les patients du groupe témoin. Cette différence d’évolution est statistiquement significative (p=0,012). Le nombre de signes positif a diminué chez les traités, et le moment de déclenchement de la douleur a été retardé.
Conclusion :
Les résultats de cette étude sont suffisamment encourageants pour justifier de mettre en place des études cliniques avec des effectifs plus importants, une période de suivi plus longue afin d’évaluer les effets d’une prise en charge ostéopathique comportant plusieurs séances de traitement et évaluer le risque de récidives.
Mots-clés :
morton, métatarsalgie, ostéopathie
Pour citer l’article
 : Guignon C. Efficacité d’un traitement ostéopathique sur les métatarsalgies de Morton. Étude préliminaire. La Revue de l’Ostéopathie. 2012 ;5:5-12.

Étude observationnelle des effets d’un traitement ostéopathique chez des patients souffrant de fibromyalgie. Françoise Laroche, Elodie Bellan, Marie Doléac, Robert Meslé, Marc Marty, Sylvie Rostaing

Objectif : Le but de cette étude est d’évaluer les effets d’un traitement ostéopathique sur les principaux symptômes de la FM : douleur, qualité du sommeil, anxiété, dépression, dégradation de la qualité de vie.
Méthodes : Cette étude pilote, ouverte, prospective, observationnelle a inclus 13 patients recevant tous un traitement ostéopathique. L’étude s’est déroulée au Centre d’Évaluation et de Traitement de la Douleur de l’hôpital Saint Antoine, Paris. Le traitement ostéopathique était adapté à chaque patient, sans protocole de traitement pré-établi. Il comportait six séances espacées chacune de trois semaines, plus ou moins sept jours. L’intensité des symptômes et l’impression de changement étaient évaluées avant la première séance et après la dernière séance par les questionnaires d’auto-évaluation suivants : QCD, QIF, PSQI, HAD et PGIC.
Résultats : Pour les 13 patients (femmes : 93 % et âge moyen : 51 ans) la qualité de vie (QIF) s’améliore de 34 % soit de 73,9 (±10,2) à 48,7 (±17,6) (p<0,0001), le score de sommeil (PSQI) diminue de 25 % soit de 13,3 (±3,3) à 10,0 (±3,4) (p=0,003) ainsi que la douleur qui diminue de 38 % soit de 58,5 (±15,7) à 36,2 (±16,1) (p=0,005), et l’anxiété qui diminue de 25 %, soit de 10,5 (±4,2) à 7,9 (±4,5) (p=0,004). La diminution de la dépression n’est pas significative.
Conclusion : Les résultats de cette cohorte sont encourageants même si les écarts-types élevés semblent traduire des différences interindividuelles importantes. Une étude randomisée, contrôlée, sur une population plus importante est nécessaire pour confirmer ces données.
Mots-clés : étude observationnelle, traitement ostéopathique, fibromyalgie
Pour citer l’article : Laroche F, Bellan E, Doléac M, Meslé R, Marty M, Rostaing S. Étude observationnelle des effets d’un traitement ostéopathique chez des patients souffrant de fibromyalgie. La Revue de l’Ostéopathie. 2012 ;5:13-22.

L’analyse quantifiée de la marche : un moyen d’objectivation pour l’ostéopathie ?Laurent Béteau, Eric Girard, Raphael Gross, Fabien Leboeuf

Résumé
Dans leur pratique clinique, les ostéopathes attachent une grande importance à l’observation de la marche. Ils considèrent qu’elle peut être perturbée par des dysfonctions ostéopathiques des membres inférieurs ou à distance. À notre connaissance, il n’existe pas d’étude montrant que des dysfonctions ostéopathiques, quelles que soient leur localisation, aient un impact sur la marche. Nous avons contacté le Centre Hospitalier Universitaire de Nantes (CHU) dans le site Hôpital Saint Jacques, pôle médecine physique et réadaptation où se trouve le laboratoire d’analyse du mouvement.
Ce laboratoire est équipé d’un système d’Analyse Quantifiée de la Marche (AQM) qui comprend :
- du matériel vidéo : 2 caméras (100 images à la seconde) ;
- un système de marqueurs passifs permettant de capturer en trois dimensions les coordonnées de marqueurs situés sur les membres du patient afin de calculer les angles articulaires ;
- un système de marqueurs passifs permettant de capturer en trois dimensions les coordonnées de marqueurs situés sur les membres du patient afin de calculer les angles articulaires ;
- trois plates-formes pour enregistrer les forces de réaction au sol ;
- un système électromyographique pour enregistrer l’activité musculaire dynamique lors du déplacement.
L’AQM mesure de manière rigoureuse les paramètres de la marche : il permet d’analyser chaque mouvement en mettant en relation les données anatomiques, cinématiques, cinétiques, énergétiques et électromyographiques. Il spécifie tous les dysfonctionnements de la marche, articulation par articulation, muscle par muscle. Des études sont nécessaires pour vérifier si l’AQM est un moyen de mesurer l’impact de dysfonctions ostéopathiques des membres inférieurs ou à distance sur la marche, et si ce système permet de mettre en évidence les effets d’un traitement ostéopathique.
Mots-clés :
Analyse Quantifiée de la Marche, Gait Déviation Index
Pour citer l’article
 : Béteau L, Girard E, Gross R, Leboeuf F. L’analyse quantifiée de la marche : un moyen d’objectivation pour l’ostéopathie ? La Revue de l’Ostéopathie. 2012 ;5:23-8.

Effet du traitement ostéopathique des dysfonctions de la malléole fibulaire sur l’instabilité de la cheville après entorses récidivantes. Pierre Vitteaut, Bruno Filippi, Eric Marlien

Résumé
Objectif :
Évaluer l’efficacité d’un protocole de techniques ostéopathiques sur la mobilité de la malléole fibulaire sur l’instabilité chronique latérale de la cheville, consécutive à des antécédents d’entorses internes.
Méthodes : Nous avons appliqué des techniques ostéopathiques sur la malléole fibulaire de 10 patients masculins présentant une instabilité chronique latérale de la cheville. Deux enregistrements stabilométriques ont été réalisés en appui unipodal avant et après ce protocole de traitement. Les mêmes enregistrements ont été réalisés sur 21 témoins sains, avant et après 15 minutes de repos en décubitus.
Résultats : La diminution des X-moyens et des Y-moyens est très hautement significative pour les patients traités. Ces paramètres sont significativement augmentés chez les témoins.
Conclusion : Les stabilités transversale et antéro-latérale des chevilles instables des patients de notre population ont été améliorées. Des études sont nécessaires pour évaluer l’impact de notre protocole sur les récidives d’entorse latérales de la cheville.
Mots-clés : Malléolle fibulaire, X-moyen, Y-moyen, Instabilité chronique latérale de la cheville, Manipulation ostéopathique
Pour citer l’article : Effet du traitement ostéopathique des dysfonctions de la malléole fibulaire sur l’instabilité de la cheville après entorses récidivantes. La Revue de l’Ostéopathie. 2012 ;5:29-34.

Actualités : Revues de littérature.

Instructions aux auteurs  

Summary

Foreword, Robert Meslé

Efficacity of osteopathy in digital neuroma (metatarsalgia of Morton). Preliminary study. Cédric Guignon

Abstract
Objective :
During our osteopathic practice, we treated several patients suffering from digital neuroma. After the osteopathic treatment, they reported remarkable improvements concerning their pain complaints. A preliminary study was made to measure this efficacity in an experimental way.
Methods : Sixteen patients suffering from digital neuroma were distributed into two groups :
- patients with osteopathic treatment (n=8) : patients submitted to osteopathic treatment adapted with their functional disorders ;
- control group (n=8) : patients that received a « simulated treatment ».
The assessment criteria were pain (measured with a digital scale), the number of positive marks and the moment of appearance of pain.
Results : The media of the score of the digital scale of the pain decreased from 7,0 ± 0,6 to 2,6 ± 0,7 for the patients of the treated group while it decreased from 6,6 ± 0,6 to 6,3 ± 0,7 in the control group. Statistically, this difference in the evolution is significant (p=0,012). The number of positive marks diminished in the treated group and the moment of appearance of pain was delayed.
Conclusion : The results of this survey are encouraging enough to justify the elaboration of clinical studies with a higher population as well as a longer observation period to evaluate the benefits of osteopathic manipulations including several sessions of treatment and also with the aim of evaluating the risk of recurrences
Keywords : morton, metatarsalgia (digital neuroma), osteopathy
Guignon C. Efficacity of osteopathy in digital neuroma (metatarsalgia of Morton) Preliminary study. La Revue de l’Ostéopathie. 2012 ;5:5-12.

Observational study of the effects of an osteopathic treatment for patients with fibromyalgia. Françoise Laroche, Elodie Bellan, Marie Doléac, Robert Meslé, Marc Marty, Sylvie Rostaing

Objective : The aim of this study is to evaluate the effects of an osteopathic treatment on the main symptoms of Fibromyalgia : pain, quality of sleep, anxiety, depression, deterioration in the quality of life.
Methods : This open, prospective and observational pilot study included 13 patients, all of them submitted to an osteopathic treatment. The study took place in the « Centre d’Évaluation et de Traitement de la Douleur » (Centre of Evaluation and Treatment of Pain) at the « Saint Antoine » Hospital in Paris. The osteopathic treatment has been adapted to each patient without pre-established procedure of treatment. Six sessons with three weeks intervals (± seven days). The intensity as well as the impression of alteration of the symptoms have been evaluated before the first and after the last session of treatment with the following auto evaluation forms : QCD, QIF, PSQI, HAD and PGIC.
Results : In all 13 patients (women : 92 %, middle-aged 51 years), the Quality of Life (QIF) improved with 34 % namely from 73.9 (± 10.2) to 48.7 (± 17.6) (p<0.0001). The Sleep score (PSQI) decreased with 25 % i.e. 13.3 % (± 3,3) to 10.0 (± 3,4) (p=0.003) as well as Pain that decreased with 38 %, that is from 58.0 (± 15.7) to 36.2 (± 16.1) (p=0.005). Anxiety decreases with 25 %, namely from 10,5 (± 4.2) to 7.9 (± 4.5) (p=0.004). There was no significative diminishing of Depression.
Conclusion : The results of this cohort are encouraging even if the high standard deviations seem to be the mirror of important interindividual differences. A controlled, randomized trial with more patients is necessary to confirm these data.
Keywords : observational study, osteopathic treatment, fibromyalgia
Laroche F, Bellan E, Doléac M, Meslé R, Marty M, Rostaing S. Étude observationnelle des effets d’un traitement ostéopathique chez des patients souffrant de fibromyalgie. La Revue de l’Ostéopathie. 2012 ;5:13-22.

Instrumented Gait Analysis : a way of objectivation for osteopathy ? Laurent Béteau, Eric Girard, Raphael Gross, Fabien Leboeuf

Abstract
In their clinical practice, the observation of walking is very important to osteopaths. They consider that walking can be altered by osteopathic disfunctions of the lowers limbs or remote disfunctions.As far as we know, there is no survey existing showing that osteopathic disfunctions, wherever they are localized,can have an impact on walking.
We contacted the « Centre Hospitalier Universitaire de Nantes » (CHU) in the site « Hôpital Saint Jacques », Department Physiatrics and Rehabilitation where the analysis laboratory of movement is situated.This laboratory is equipped with a system of Instrumented Gait Analysis (IGA) which includes :
- a video equipment : 2 cameras (100 images / second) ;
- a system of passive markers allowing to capture in three dimensions the information situated on the limbs of the patient, making it possible to calculate the articular angles ;
- three plateforms to register the reaction forces on the ground ;
- one electromyographic system to register the dynamic muscle activity on moving.
The IGA is a rigorous method for measuring the parameters of walk : it allows analysing every movement establishing a relation among anatomic, kinematic, kinetic, energetic and electromyographic information. It specifies every gait dysfunction, considering all articulations and muscles, one by one. More studies are necessary to check whether the IGA is a method for measuring the impact of osteopathic dysfunctions of the lower limbs or dysfunctions at a distance on walking and also to bring the light on the effects of an osteopathic treatment.
Keywords : instrumented Gait Analysis, Gait Déviation Index
Béteau L, Girard E, Gross R, Leboeuf F. Instrumented Gait Analysis : a way of objectivation for osteopathy ? La Revue de l’Ostéopathie. 2012 ;5:23-8.

Influence of an osteopathic manipulative treatment of fibular malleolus dysfunctions on ankle instability resulting from recurrent sprains. Pierre Vitteaut, Bruno Filippi, Eric Marlien

Abstract
Objective :
Assess the efficiency of a protocol of osteopathic manipulative technics of the fibular malleolus on ankle lateral stability, in patients with a condition of chronic lateral ankle instability resulting from a history of internal ankle sprains.
Methods : We performed osteopathic manipulative technics on the fibular malleoli of ten male subjects suffering from chronic lateral ankle instability. Two stabilometric recordings are performed in monopodal stance before and after the treatment protocol. Similar recordings are performed on twenty-one healthy subjects, before and after a fifteen minutes rest in supine position.
Results : X-mean and Y-mean decreases are very highly significant in the treated group. These same parameters increase significantly in the control group.
Conclusion : Transversal and antero-lateral ankle stabilities improved in our population sample. Further studies are necessary to assess the impact of our treatment protocol on recurrences of ankle lateral sprains.
Keywords : fibular malleolus, X-mean, Y-mean, chronic lateral ankle instability, osteopathic manipulative treatment
Influence of an osteopathic manipulative treatment of fibular malleolus dysfunctions on ankle instability resulting from recurrent sprains. La Revue de l’Ostéopathie. 2012 ;5:29-34.

News : Review.

Instructions for authors

Le sommaire sur le site de la revue

Cette page a été créée en accord avec Robert Meslé, Directeur de la publication


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 1 / 330041

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Revues  Suivre la vie du site La Revue de l’Ostéopathie   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License