La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO

Nature Science Santé n° 16 Mars 2019

Hors-série - La peau
jeudi 21 mars 2019 par Nature Sciences Santé

Édito


La peau est le reflet de nos états d’âme, de notre style de vie, de notre santé. C’est l’organe le plus vaste de notre corps et c’est aussi le plus exposé aux agressions extérieures. C’est dire à quel point il faut s’en préoccuper et en prendre soin.
De multiples facteurs, intérieurs et extérieurs, interfèrent avec l’aspect et la santé de la peau. L’environnement, bien sûr, avec au premier rang, le soleil. S’y exposer raisonnablement est bénéfique, nous met de bonne humeur et nous permet de synthétiser l’indispensable vitamine D. Cependant, les rayons du soleil ont aussi des effets néfastes dont il faut protéger cette peau. Une alimentation riche en antioxydants, et des nutriments antioxydants participent à cette protection. L’environnement, c’est aussi la pollution qui, elle aussi, l’agresse.
Les hormones, et leurs variations aux différents âges de la vie exercent leur influence, rendant la peau, selon leurs fluctuations, plus ou moins sensible, plus ou moins belle, plus ou moins malade…
L’alimentation, les nutriments essentiels, les extraits de plantes, les pro et prébiotiques, le collagène, l’acide hyaluronique… jouent un rôle fondamental pour notre peau, qu’elle soit malade ou en bonne santé. Ils doivent être modulés, adaptés à chaque situation.

Brigitte Karleskind

Sommaire

Comprendre la peau par le Docteur Bérengère Arnal
Souple et extensible, la peau est un organe de protection et d’échange. Partie la plus visible de notre organisme, elle est l’interface entre l’environnement et l’intérieur du corps. Elle constitue une barrière nécessaire, protectrice et vitale. Elle donne aussi des informations immédiates sur l’âge, le mode de vie, les soins qu’on lui apporte ou pas.

Épiderme, derme & hypo derme

La peau est constituée de trois couches superposées, différentes sur un plan histologique et sur un plan fonctionnel, l’épiderme, le derme et l’hypoderme.

Les diverses fonctions physiologiques de la peau
Le rôle de barrière de la peau
Il est lié principalement à la la couche cornée de l’épiderme, couche peu perméable. La barrière de l’épiderme est multifonctionnelle. Elle protège l’organisme de nombreuses agressions extérieures : les températures, les rayons du soleil, les produits chimiques, les infections, la pollution environnementale… Elle empêche ainsi la pénétration et la diffusion de molécules allergènes ou toxiques.

Vieillissement cutané, l’intérêt des micronutriments

Des nutriments essentiels, des extraits de plantes aident à renforcer les défenses naturelles de la peau. L’acide hyaluronique, le collagène, les céramides… participent au maintien de son hydratation et favorisent le renouvellement de ses molécules de structure.

Le psoriasis

Le psoriasis est une dermatose fréquente qui touche entre 2 et 4 % de la population. C’est une maladie dans laquelle l’alimentation, le microbiote intestinal, le surpoids, le stress oxydant… semblent jouer un rôle non négligeable. Elle est le plus souvent bénigne mais inconfortable, avec un retentissement psychologique important.

L’influence de l’alimentation et de la micronutrition
Les personnes atteintes de psoriasis, conscientes des liens existant entre leur alimentation et leur maladie, sont souvent à la recherche de conseils dans ce domaine. Plusieurs études ont examiné l’influence d’une alimentation saine, en particulier de type méditerranéen, sur l’évolution de la maladie.

Questions au Dr Bérengère Arnal, Gynécologue obstétricienne : Incidences des changements hormonaux sur la peau des femmes

Les modifications hormonales qui se produisent aux différentes étapes de la vie d’une femme peuvent être à l’origine de l’apparition ou de l’exacerbation de problèmes de peau. La puberté, le cycle menstruel, la grossesse, la ménopause ont ainsi une incidence sur sa santé et sa beauté.
Le Dr Bérengère Arnal nous explique les liens entre hormones et certains problèmes cutanés et quels micronutriments, quelles plantes, huiles végétales, huiles aromatiques ou huiles essentielles peuvent être utiles dans différentes circonstances.

Dans la dermatite atopique il faut soigner la peau mais pas seulement Entretien avec le Docteur Magali Bourrel Bouttaz

Le Dr Magali Bourrel Bouttaz est dermatologue, spécialiste de la dermatite atopique et formée à la micronutrition. Elle est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Changer son regard sur l’Eczéma, L’eczéma, est-ce vraiment dans la tête ? 50 dessins pour raconter la dermatite atopique. Elle nous explique ce qu’est cette maladie et comment la prendre en charge.

Nous remercions la revue Nature Sciences Santé de nous avoir autorisé à présenter ce numéro de la revue

Abonnement

Directeur de la publication : André Dunand
Rédactrice en chef : Brigitte Karleskind
Périodicité : 8 numéros par an + 2 hors-série
Abonnement annuel :
- version papier : 36 € ou CHF 39
- version électronique : 32 € ou CHF 35
=> S’abonner à Nature Sciences Santé

Voir en ligne : Nature Sciences Santé

Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 29 / 349907

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Revues  Suivre la vie du site Nature Sciences Santé   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.11 + AHUNTSIC

Creative Commons License