La biblioboutik de l’ostéo4pattes

Considérations éthiques et Pratique de l’ostéopathie

mercredi 5 décembre 2018 par Jean Louis Boutin

Jacques LAPOUMEROULIE, Masseur-Kinésithérapeute DE, Ostéopathe DO - Diplôme Universitaire d’Éthique médicale - Année 2012-2013.

Résumé

À travers ce mémoire, j’ai souhaité montrer les difficultés éthiques rencontrées dans mon exercice quotidien vis-à-vis du patient et de la pratique de l’art ostéopathique.
L’ostéopathie devrait être reconnue comme une médecine et par la même c’est la reconnaissance des médecines dites non conventionnelles qui doit être d’actualité.
Soit on lui reconnait les services de santé publique que la population lui prête et on la considère comme une profession de santé ; soit on lui dénie ces principes et on la réoriente vers les sciences humaines.
Les décrets d’application parus en 2007, devraient être analysés suite à ces nombreux questionnements éthiques : accès aux études, contenu de celles-ci, niveau de sortie, qui doit être reconnu à un degré minimum Master 2, avenir professionnel des impétrants.

Summary

Through this report, I wish I shown the ethical difficulties met in my daily exercise towards the patient and towards the practice of the osteopathic art.
The osteopathy should be recognized as a medicine, and other “non-conventional medicines” recognition should be a topical question.
Either we recognize its public health services, and so we should consider osteopathy as a health occupation ; or we don’t recognize them, and so we should classify it in social sciences.
Application decrees appeared in 2007, should be analyzed through these numerous ethical questionings : access to studies, contents of these ones, output level (which should be recognized by a minimum Master 2 level), professional prospects.

Sommaire

Introduction
I. Qu’est ce que l’ostéopathie ?
II. Les grands principes de l’ostéopathie
III. Les différents abords du traitement ostéopathique
- L’ostéopathie crânienne
- L’ostéopathie viscérale
- L’ostéopathie structurelle vertébrale et périphérique
IV. L’historique
V. Qui peut pratiquer actuellement l’ostéopathie ?
VI. La reconnaissance (décrets et arrêtés)
VII. L’éthique
VIII. En quoi la pratique de cet art engendre-t-elle des questionnements éthiques avec la parution des décrets ?
- Le questionnement éthique de l’interdit en première intention des manipulations cervicales pour un non-médecin
- Le questionnement éthique lié aux touchers pelviens
IX. Éthique et remboursement des actes ostéopathiques
X. Éthique et responsabilités juridiques, déontologiques avec la pratique de l’ostéopathie
XI. L’exercice salarié de l’ostéopathie
XII. L’exercice de l’ostéopathie doit il être exclusif ?
XIII. Questionnement éthique avec l’accès aux études et le devenir professionnel
XIV. Conclusion et propositions : les enjeux éthiques
Résumé - Summary
XV. Bibliographie ; cours ; lois ; rapports ; revues ; site.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 7 / 292261

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Livres & Mémoires  Suivre la vie du site Mémoires   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.8 + AHUNTSIC

Creative Commons License