La biblioboutik de l’ostéo4pattes

Face à l’augmentation de DAC et de DAF, et à...

Une diminution du risque d’allergie à la cacahuète en cas de contact précoce
mercredi 16 mars 2016 par William Addey

Face à l’augmentation de DAC et de DAF, et à l’utilisation massive de produits antiparasitaires externes, cette étude pose la question de l’effet à long terme de l’absence de contact prématuré avec un futur allergène.
En effet les chercheurs ont montré qu’en cas de contact avant 11 mois avec l’arachide un enfant à 81% moins de chance de développer une allergie a celle-ci à 72 mois même en l’absence de contact avec l’arachide pendant 12 mois.
Cette étude peut nous faire réfléchir à une utilisation d’antiparasitaires plus raisonnée ou à utiliser des produits plus acarifuge qu’acaricide.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 174 / 234755

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Généralités   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.7 + AHUNTSIC

Creative Commons License