La biblioboutik de l’ostéo4pattes

Une génération d’homme au potentiel bridé

mardi 5 janvier 2016 par William Addey

Il y a des millions d’années que nous sommes programmés pour rechercher du plaisir et éviter la souffrance tout en économisant au maximum notre énergie.
Que ce soit pour la nourriture ou la reproduction, cette loi d’économie d’énergie nous pousse parfois à avoir des comportements excessifs voir addictifs, vis à vis d’aliment à forte teneur en énergie ou d’activité en lien la sexualité cf (Le piège du plaisir en anglais video TED livre).

Comme le montre le livre "Your brain on porn", ou le site internet dont il tire le nom croire qu’il n’y a pas d’effet néfaste "parce que tout le monde le fait" ou qu’il n y a pas de différence par rapport aux journaux de nos parents est une erreur. La pornographie avec un débit internet élevé provoque des addictions sévères, diminue les capacités de socialisation et de motivation de nombreux hommes et serait une des premières causes de dysfonction érectile.

La pornographie a tous les attributs pour promettre à notre cerveau de la dopamine en continu notamment grâce à l’effet Coolidge (le mécanisme qui permet alors qu il n y a plus d’envie de se reproduire avec la même partenaire, l’apparition d’une nouvelle copulation si l’animal aperçoit une nouvelle/un nouveau partenaire).
L’accès facile et rapide à de nombreuses vidéos sans cesse renouvelées, le côté choquant qui fait escalader une pente jusqu’à visionner des scènes de plus en plus extrême... font secréter de plus en plus de dopamine et donc provoque une désensibilisation aux autres stimuli de la vie quotidienne. Cela fait de la pornographie avec un débit internet élevé une drogue pas cher à la consommation illimitée enfermant de pus en plus d’adolescents et d’hommes dans une bulle.

Selon ce livre, 20% des français et 30% des japonais de 18-25 ans en 2010 n’étaient pas intéressés à rechercher un(e) partenaire. Comme le montre cette video TED sur le déclin des hommes ce phénomène a déjà des conséquences gravissimes et risque à brève échéance de creuser le fossé entre les femmes et les hommes.

Les témoignages sont unanimes, l’arrêt de la pornographie sur internet haut débit améliore les capacités de sociabilisation, diminue les dysfonctions érectiles et facilite l’épanouissement en général il est donc plus que temps de s’informer et comme pour le traitement de toutes les addictions (cf video TED), nous savons que culpabiliser ne sert à rien, au contraire. Il est préférable d’ écouter et comprendre afin de s’entraider et de se soutenir. Comme le rat qui dans un environnement riche n’aura pas tendance à aller vers le biberon avec la cocaïne, l’adolescent ou l’homme dans un milieu social bienveillant pourra peut être éviter de devenir dépendant à la pornographie. Par contre quand la dépendance est deja installée, l’enrichissement de l’environnement ne suffit plus et cela demande une démarche active pour se soigner notamment au travers de forums internet d’entraide comme NOFAPou Yourbrainrebalanced.

Voir en ligne : Your brain on porn

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 61 / 233515

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Livres & Mémoires  Suivre la vie du site Livres de concepts & de philosophies ostéopathiques   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License