La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO

Une hormone libérée par les os, et non l’adrénaline, déclencherait la réponse biologique de stress

mercredi 2 octobre 2019 par Nicolas Berthon

Le site d’information médicale et de santé sur internet www.psychomedia.qc.ca rapporte une étude publiée dans la revue Cell Metabolism, réalisée par Gérard Karsenty de l’Unviversité Columbia (NY).

Celle-ci montre que, chez l’humain et chez la souris, la détection d’un danger entraîne la libération par le squelette d’une hormone appelée ostéocalcine qui déclenche les adaptations de type Combat ou Fuite nécessaires pour faire face au péril imminent.

L’ostéocalcine agirait en désactivant le système parasympathique, permettant ainsi l’activité du système sympathique.

Elle suffirait à elle seule à déclencher les adaptations au stress aigu.

L’article plutôt simple et clair, rapporte les propos de G. Karsenty lui-même sur cette découverte qui change ce que l’on pensait connaître de l’adaptation au stress aigu.


Mots-clés

Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 19 / 335699

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Textes & Articles  Suivre la vie du site Articles   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.11 + AHUNTSIC

Creative Commons License