La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO

Apostill n° 22

Hiver 2011
lundi 25 mars 2019 par Académie d’Ostéopathie

ApoStill n° 22 - Hiver 2011 - Sommaire

  • Apostill, la revue de l’Académie, Jean PEYRIÈRE
  • Édito, Porzia PONTRANDOLFI

Les échos de l’Académie

  • Ces ostéos qui ont fait l’histoire... Pathogenèse précoce suite à un strain vertébral, Louisa BURNS DO MSc - Traduction de Romain HECKMANN, ostéopathe DO

Résumé
L’ostéopathie conceptualisée par Andrew Taylor Still est basée sur une connaissance précise de matières fondamentales scientifiques : l’anatomie et la physiologie.
Louisa Burns (1870-1958), ostéopathe américaine voulut enrichir, dès 1917, ce concept et ainsi assurer la crédibilité de l’ostéopathie, en orientant ses travaux vers la recherche de données objectivables et reproductibles de manière expérimentale. Elle souhaitait démontrer qu’une lésion ostéopathique vertébrale provoquait certaines réactions, toujours les mêmes, et que la correction de cette lésion, en phase aiguë, entraînait la régression des phénomènes observés.
Louisa Burns fut la première à entreprendre un tel travail auquel elle a consacré la moitié de sa vie. La richesse de sa bibliographie en témoigne.
Romain Heckmann, ostéopathe DO, se propose de présenter la traduction d’un article qui résume les conclusions de l’ensemble de ses travaux : « Early Pathogenesis Following Vertebral Strain  » [Pathogénèse précoce suite à un “strain” vertébral] publié in The Journal of The American Osteopathic Association, vol. 46, n° 2, oct.1946.

Recherche et Ostéopathie

  • L’étude de cas clinique. Quelle place lui accorder en ostéopathie ? Porzia PONTRANDOLFI, ostéopathe DO, DU Statistique et Sciences de la Vie, Paris 11. Chargée de cours de Méthodologie de Recherche, Institut Supérieur d’Ostéopathie, Paris

Résumé
L’étude de cas est un exercice courant dans de nombreuses disciplines. En sciences humaines et sociales, la généralisation des études de cas a permis de faire progresser significativement la recherche en établissant des liens entre la théorie et la pratique.
Pourtant, cette méthode est loin de s’être développée dans les recherches ostéopathiques. La définition de l’étude de cas clinique ainsi que celle de son cadre méthodologique, où l’observation et l’analyse jouent un rôle majeur, nous permettent d’affirmer qu’elles constitueraient une véritable démarche de recherche qualitative. L’utilisation d’un tel outil aiderait à faire connaître les arcanes de notre profession.
Mots clés : étude de cas clinique ; ostéopathie ; méthodologie ; observation.

  • Étude de cas clinique d’une patiente soufrant d’ostéochondromatose primitive de hanche, Marine KYRIACOU, Porzia PONTRANDOLFI ostéopathes DO, DU Statistique et Sciences de la Vie, Paris 11. Chargée de cours de Méthodologie de Recherche, Institut Supérieur d’Ostéopathie, Paris

Résumé
Cet article propose une étude d’un cas clinique d’une patiente atteinte d’une ostéochondromatose primitive de hanche. L’ostéochondromatose primitive fait partie de la chondromatose synoviale. Cette affection très rare correspond à une métaplasie du tissu synovial, caractérisée par la formation de corps cartilagineux intra synoviaux, appelés chondromes, pouvant se pédiculer et se détacher pour former des corps étrangers libres dans une articulation.
Comme toute étude scientifique, une étude de cas se base sur de la rigueur et de la méthode.
Nous avons réfléchi, dans un premier temps, sur le sens à donner aux termes "observer" et "étude de cas". Puis, nous avons défini un dispositif d’observation précis à mettre en place :
- observation globale du sujet,
- échelles qualitatives ou représentation visuelle des symptômes, de manière à objectiver les résultats obtenus,
- protocole de tests ostéopathiques préétablis, afin d’investiguer l’état global du sujet et de répondre à ses attentes.
Cette étude nous permettra de constater, par l’analyse des échelles, une diminution de l’intensité de la douleur de la hanche et une disparition des autres symptômes.
Mots clés : ostéopathie, ostéochondromatose primitive, pathologie synoviale, observation clinique

Réflexions

  • Osteopathy - Ostéopathie : Recherches et proposition d’étymologie, Philippe GUERIN, ostéopathe DO

Résumé
La proposition d’étymologie du terme "ostéopathie" permet d’éclairer un peu plus la justesse du choix d’A.T. STILL. Du chemin de l’os à l’épreuve ou l’expérience par l’os, A. T. STILL nous indique l’outil et la porte d’entrée du corps. À charge, pour ses successeurs, de continuer le chemin ainsi ouvert.
Mots clés : Ostéopathie – étymologie – expérience par les os

  • Andrew Taylor Still, un systémicien avant la lettre ? L’ostéopathie à la lumière du raisonnement systémique - 2e partie - Clairette MARTIN, ostéopathe DO MRO(F) Diplôme universitaire des hautes études de la pratique sociale - mention formateur en ostéopathie (DUHEPS 2009)

Résumé
En énonçant le concept ostéopathique en 1874, Still a été un précurseur en matière de changement de paradigme scientifique. En effet, l’ostéopathie procède de la même démarche que l’approche systémique, modélisée par la communauté scientifique depuis la deuxième moitié du XXe siècle, pour dépasser le modèle analytique cartésien insuffisant à expliciter les résultats surprenants de certaines expériences.
En particulier, le principe conjonctif et les régulations des systèmes organisateurs répondent point par point aux principes stilliens d’unité du corps, et de capacité inhérente à celui-ci à l’auto guérison.
Les sciences de pointe se sont emparées de ce raisonnement systémique. L’approche systémique est maintenant employée dans de nombreux domaines, qui ont développé des méthodologies de recherche compatibles.
Nous pensons que les ostéopathes ont ici la possibilité de s’appuyer sur ces modèles pour revendiquer une identité systémique, et donner à l’ostéopathie la place qui est la sienne dans les champs sociétal et scientifique français.
Ce deuxième article d’une série publiée sous ce titre traite des points de convergence entre ces deux approches. Il fait suite à l’article contenu dans APOSTILL 21 (septembre 2010).
Mots-clé  : ostéopathie, raisonnement systémique, régulation, émergence, contrainte, principe conjonctif, système complexe, entropie, néguentropie, organisation, interaction, ordre, désordre.

  • De l’anatomie, encore de l’anatomie, toujours de l’anatomie, André MÉTRA, André SOUSSAN, ostéopathes DO
  • Voir et comprendre- une étude de céroplastie, Stanislas PARAVEY, ostéopathe DO, Drs P. LE FLOCH-PRIGENT, Laboratoire d’anatomie de l’université de Versailles Saint-Quentin, UFR de médecine, Paris-Ile de France-Ouest, 45, rue des Saints-Pères, 75006 Paris, France.

Résumé
A partir d’un travail effectué à la faculté de Médecine de Paris, portant sur la description d’un hémicrâne gauche et des nerfs crâniens, est née une réflexion. Comment proposer un travail descriptif sans que celui-ci ne devienne pédant et rébarbatif ? Et par quels moyens pouvons-nous solliciter l’attention de l’étudiant ?
Au XIXe siècle, les professeurs d’anatomie, pour illustrer leurs propos, se servaient de céroplasties comme outil pédagogique. Depuis, cette méthode d’apprentissage est devenue désuète. Aujourd’hui, les progrès technologiques tendent vers la numérisation d’images. En partant de ce postulat, notre travail s’est organisé autour de retouches photographiques sur lesquelles nous pouvons voir le trajet des principaux nerfs de la face, surlignés et mis en valeur par différentes couleurs.
Mots-clés : Hémicrâne ; Nerfs ; Céroplastie ; Visualisation

Nouvelles du monde

  • La chaise de traitement d’A. T. Still, Jamie ARCHER B(Ost) - Traduction de Pierre TRICOT, ostéopathe DO

Transmettre le savoir en ostéopathie

  • Ostéopathie et sciences de l’éducation : résumés de mémoires DUHEPS

Publications  

ApoStill n° 22 - Winter 2011 - Summary

  • Apostill, Academy’s magazine, Jean PEYRIÈRE
  • Foreword, Porzia PONTRANDOLFI

Echoes from Academy

  • These osteopaths who go down in historyEarly Pathogenesis Following Vertebral Strain, Louisa BURNS, D.O. MSc - Traduction by Romain HECKMANN, D.O.

Research and Osteopathy

  • The clinical case study. Which place to grant to him in osteopathy ? Porzia PONTRANDOLFI, D.O.

Abstract
The case study is an exercise common in many disciplines. In Humanities and Social Sciences, the generalization of case studies has helped to significantly advance research linking theory and practice.
However, this method is not developed enough in osteopathic researches. The definition of the clinical case study and those of its methodological framework, where observation and analysis play a major role, show us that it’s a genuine process of qualitative research.
The use of such a tool would help to reveal the secrets of our profession.
Keywords : clinical case study ; osteopathy ; methodology ; observation.

  • Clinical case study of a primitive patient suffering from ostéochondromatose of hip, Marine KYRIACOU, D.O. & Porzia PONTRANDOLFI, D.O.

Summary
This article presents the case study of a female patient presenting with primary hip osteochondromatosis. Primary osteochondromatosis is part of synovial chondromatosis. This very rare pathology corresponds with synovial tissue metaplasy ; this is characteristically cartilage tissue growing in the synovial space, called chondromes. These can pediculate and detach, ending as floating foreign bodies in the articular space.
As in any scientifically based study, a Case Study is based on precision and method. We first considered precisely the notion of "observing" and of "Case Study", then defined a precise observation protocol to follow :
- global physical observation,
- Qualitative Scales visual or symptoms representation : objectivise the obtained results,
- Pre-established osteopathic tests protocol in order to investigate the subject’s global presentation and answer her needs.
The analysis of the Scales results will allow us to establish a decrease of the hip pain intensity and the disappearance of the other symptoms.
Keywords : osteopathy, primary osteochondromatosis, synovial pathology, clinical observation

Reflexions

  • Osteopathy - Osteopathy : Research and proposal for an etymology, Philippe GUERIN, D.O.

Summery
The suggested etymology for the term « Osteopathy » puts even more to the light how accurate A.T.Still’s choice was. From osseous’ way to trial or experience through bone, A.T.Still gives us the tool and the entrance to the body. Up to his successors then, to carry on along that path.
Keywords : Osteopathy, Etymology, experience through bone

  • Andrew Taylor Still, a systemician before the letter ? Osteopathy in the light of the systemic reasoning - 2nd part - Clairette MARTIN, D.O.

Summary
When stating the osteopathic concept in 1874, A.T. Still was a pioneer by the scientific paradigm shift he proposed.
Indeed, osteopathy follows the same approach as in systems science, which was modeled by the scientific community since the second half of 20th century to overcome the Cartesian analytical model, which was valued as insufficient to explain the intriguing results of some experiments.
In particular, the connective principle and the organized system regulation are extremely similar to the stillian principles of unity of the body, and self-healing capacity.
Actual leading sciences have now captured this reasoning system.
The systems approach is now used in many fields, which have developed compatible research methodologies.
We believe that osteopaths have an opportunity here to claim on these models to gain a systemic identity, and give osteopathy the place that it deserves in the societal and scientific fields.
This second article in a series published under this title deals with converging points between these two approaches.
It follows an article contained in the 21st number of the ApoStill revue (September 2010).
Keywords : osteopathy, reasoning systems, regulation, emergence, stress, connective principle, complex system, entropy, neguentropy, organization, interaction, order, disorder.

  • Anatomy, still anatomy, always anatomy, André MÉTRA, D.O. & André SOUSSAN, D.O.
  • See and understand a study of céroplastie, Stanislas PARAVEY, D.O. & Drs P. LE FLOCH-PRIGENT

Summary
Originating from work done at the Faculty of Medicine of Paris, concerning the description of a left hemicranium and cranial nerves, was born a reflection. How to propose a descriptive work without it becoming pedantic and boring ? And by what means can we seek the attention of the student ?
In the nineteenth century, professors of anatomy, to illustrate their demonstrations, made use of waxworks as a teaching tool. Since, this method of learning has become obsolete. Today, technological advances tend to use digital images. Starting from this premise, our work was organized around retouching pictures on which we can see the path of the main nerves of the face, highlighted and emphasized by different colors.
Keywords : Hemicranium ; Nerves ; Ceroplastes ; Visualization

World news

  • Dig On : Dr. A. T. Still’s Treating Chair, Jamie ARCHER B(Ost) - Traduction by Pierre TRICOT, D.O.

Conveying the knowledge in osteopathy

  • Osteopathy and education sciences

Books

La revue Apostill est l’organe de communication essentiel de l’Académie destiné à faire connaître tous les travaux pouvant servir l’objet de l’association.

Reproduit avec l’autorisation de l’Académie d’Ostéopathie

Siège Social de l’Académie : Chez le Président de l’A.O. :
M. Jean-Pierre LOUIT - 22, boulevard Paul Doumer - 84300 CAVAILLON
Contactez l’Académie d’Ostéopathie : academie.osteopathie@gmail.com


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 8 / 309780

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Revues  Suivre la vie du site ApoStill   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License