La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO

Apostill n° 19

Automne 2008
lundi 25 mars 2019 par Académie d’Ostéopathie

SOMMAIRE

Éditorial, Laurent Stubbe

Contexte historique et courants de pensée ayant pu influencer l’oeuvre d’Andrew Taylor Stil !, C. Duren, Y. Lepers

Résumé
Aux Etats-Unis d’Amérique au XIXe siècle naît l’ostéopathie ; Andrew Taylor Still en est le fondateur. Son éducation méthodiste rigoureuse, l’observation de la nature, ses contacts avec la population Indienne Shawnee au Kansas, ainsi que sa participation à la guerre de Sécession en tant que médecin, sont fondamentaux pour sa recherche. L’observation des effets désastreux de la médecine de l’époque, utilisant drogues et poisons ainsi que la mort de trois de ses enfants le poussent à émettre le postulat suivant : Dieu, Grand Architecte de l’Univers, créa l’homme de manière parfaite et il plaça dans le corps humain tous les éléments thérapeutiques nécessaires pour recouvrer la santé. Il définit donc l’origine de la maladie comme une perturbation anatomique et fluidique au sein de la perfection corporelle. L’ostéopathie, forte de connaissances anatomiques et mécaniques, utilise comme moyen thérapeutique des mobilisations articulaires et tissulaires ; elle se différencie totalement des médecines de l’époque utilisant drogues, foi religieuse, magnétisme, granules homéopathiques, médecine éclectique. Cette étude recherche quels sont les courants de pensée éventuels ayant influencé Andrew Taylor Still pour l’élaboration de sa théorie « ostéopathique » le 22 juin 1874. Pour rester fidèles aux idées du fondateur de l’ostéopathie, nous prendrons comme seules références celles de ses écrits dans ses quatre livres. Nous découvrirons alors qu’Andrew Taylor Still ne cite pas ses sources et se situe plutôt en fonction du rejet des autres médecines et courants de pensées de l’époque.

Mots clefs : Andrew Taylor Still, ostéopathie, Méthodisme, Grand Architecte de l’Univers, Nature, mécanique.

  • Des compétences d’ostéopathe : une approche ergologique appliquée aux milieux artistiques, N. Pinelli

Résumé

Dans les événements artistiques, l’ostéopathe est utile pour améliorer les performances des comédiens, danseurs, chanteurs etc. Leur créativité et leur intuition vont s’exprimer plus librement malgré des conditions environnementales souvent difficiles. De ce fait, le praticien doit acquérir de nombreuses compétences : techniques, comportementales, relationnelles, sociales, situationnelles, cognitives, collectives, expérientielles, intuitives, éducatives et transversales. Elles sont la conséquence d’un ensemble de processus et de procédés d’actualisation de savoirs multiples, mobilisés au cas par cas, en situations prévues ou imprévues ; qui mettent en œuvre des aptitudes personnelles, des facultés innées, acquises et apprises. D’autre part, faire preuve de compétence, c’est aussi la possibilité de donner du sens à une technique, à des moyens, à des objectifs en terme d’utilité, de plaisir ou tout simplement de valeur, pour soi ou pour les autres. C’est en cela que la démarche ergologique nous aide à mieux comprendre comment développer à travers elle, nos propres capacités. En effet, elle nous permet de considérer un ensemble de paramètres humains, techniques, et contextuels, spécifiques d’une activité artistique. Ainsi, l’émergence de compétences professionnelles peut alors se faire par appropriation et par adaptation à des situations nouvelles et inédites.

Mots clés : compétences, ostéopathe, événements artistiques, ergologie, situation, formation professionnelle.

  • Évaluation objective et subjective du sujet cervicalgique chronique Intérêt de l’ostéopathie et/ou de la kinésithérapie ? E Burnotte, V. De Loose, R. Meslé, V. Stevens, D. Van Tiggelen

Résumé

La douleur de la nuque est un phénomène en augmentation constante. La prévalence à vie des cervicalgies peut aller jusqu’à 70%. L’étiologie exacte de nombreuses cervicalgies reste peu connue. D’après la littérature, une diminution de la capacité proprioceptive, une perte de mobilité, le manque de force de la colonne cervicale ainsi que des perturbations de facteurs psycho-sociaux peuvent être la cause ou la conséquence des cervicalgies. Nous avons évalué ces paramètres chez des patients cervicalgiques chroniques avant et après un traitement d’ostéopathie (3 séances 1x/sem) ou de kinésithérapie (9 séances 2 à 3x/sem) dans le cadre d’une recherche plus importante visant à établir un traitement de référence.

Nous avons mis au point une batterie de tests afin d’évaluer au mieux les patients cervicalgiques avant et après leur traitement. Cette batterie comprend une évaluation de la mobilité et de la proprioception à l’aide du Zebris (analyse tri-dimensionnelle), une évaluation de la force musculaire isométrique et une évaluation subjective du patient à l’aide de questionnaires. 51 sujets ont été répartis en deux groupes (1 groupe ostéo, 1 groupe kiné).

L’évaluation des différents paramètres a montré une amélioration significative suite au traitement ostéopathique : de la mobilité en flexion-extension (p=0,04), du repositionnement de la tête à 30° de rotation droite (p=0,001), de la force isométrique (p<0,001) dans toutes les directions testées (flexion, extension, latéroflexion gauche et droite) et du Neck Disability Index tant du point de vue statistique (p=0,001) que clinique (diminution > 5 points).

De façon générale, l’état des patients traités par kinésithérapie est resté stable. Les patients traités par ostéopathie on vu leur état clinique s’améliorer de façon significative. Malgré l’amélioration significative de certains paramètres, les valeurs de la mobilité sont restées inférieures à celles de sujets sains tandis que les valeurs de la force et de la proprioception sont revenues dans les normes.

Mots Clefs : Ostéopathie, Cervicalgie chronique, Mobilité, Proprioception, Force isométrique, Incapacité fonctionnelle, essai clinique randomisé.

  • Étude morpho-anatomique des articulations zygapophysaires lombaires par tomodensitométrie in vivo. Comparaison d’une population générale avec une population lombalgique, E. Buckinx, W. Salem, J. Mathieu, R. Meslé, P. Klein

Résumé

Dans la présente étude, nous avons développé le concept de rayon de courbure des facettes articulaires lombaires. La configuration morpho-anatomique de ces dernières a fait l’objet de nombreuses publications et expériences. Néanmoins, aucune étude n’a comparé les rayons de courbure facettaire entre une population de patients lombalgiques et une population générale.
Deux questions principales ont guidé ce travail :
- existe-t-il une différence significative du rayon de courbure des facettes zygapophysaires entre les deux types de population étudiés et ce, en fonction de l’étage vertébral ?
- dans quelles proportions le niveau, l’âge, le poids, la taille, le sexe, la latéralité et les pathologies influencent-ils réellement le rayon de courbure ?
Après examen tomodensitométrique, les patients ont été analysés par un logiciel de traitement d’image spécifique au CT Scan. Les rayons de courbures des facettes articulaires lombaires ont été obtenus grâce à une méthode de pointage précise et à un calcul de rayon de cercle (méthode Gauss Jordan).
Après analyse statistique, il apparaît une différence significative au niveau des rayons de courbure facettaire entre la population dite générale, et la population de patients lombalgiques. De plus, de manière surprenante, une différence très significative apparaît au niveau L3-L4 gauche chez les patients lombalgiques sans pathologie objectivés au CT Scan lombaire.
Les perspectives ouvertes par la présente étude sont nombreuses et pourraient s’attacher notamment à la mise en relation de la variation du rayon de courbure avec les amplitudes de mouvement du rachis lombaire ou encore la corrélation entre l’orientation et la courbure de la facette articulaire.
Mots Clés : Zygapophyse, Lombalgie, Courbure, facette.

  • Analyse des termes utilisés par les ostéopathes pour caractériser les pathologies de leurs patients - Synthèse graphique de l’utilisation de ces termes, Pr P. Cornillot, Dr J-M. Cohen, R. Meslé, G. Peyronnet, L. Stubbe, Pr E. Tamboise

  • AAO Journal

  • Livres :

  • Traitement ostéopathique des lombalgies et lombosciatiques par hernie discale. E Ricard Ostéopathie pédiatrique. N. Sergueef
  • Biomécanique des membres inférieurs. Bases et concepts, bassin, membres inférieurs. P. Klein, P. Sommerfeld
  • Les techniques fondamentales en ostéopathie crânienne - Les cahiers pratiques du CETOHM. J-M. Gallat, P. Jullien, J-P. Hulin, J-C. Tassery
  • Revue des Revues :

    Ostéo, la revue - L’Ostéo4pattes - Osteopathisch Medizin

ApoStill n° 19 - Autumn 2008 - Summary

Foreword, Laurent Stubbe

Historical content and ways of thinking which may have influenced the work of Andrew T. Still C. Duren, Y. Lepers

Abstract
Osteopathy was founded in the United States of America in the 19th Century by Andrew Taylor Still. His rigid methodical education, his observation of nature, his contacts with the Indian Shawnee population in Kansas, as his participation in the Session war as a doctor were fundamental for his research.
His observation of the disasters effects of the medicine of that time, using drugs and poisons, as well as the death of 3 children, pushed him to formulate the following theory : God, Great Architect of the universe, created man in a perfect way and he placed all the necessary therapeutic elements in the human body to recover health. He therefore defined the origin of sickness as an anatomic and fluid disturbance inside of the corporal perfection. Osteopathy, rich in anatomic and mechanical knowledge, uses articular and tissue mobilizations as a therapy ; it differentiates itself completely from the medicines of that time which used drugs, religious faith, magnetism, homeopathic granules, eclectic medicine.
This study researches what the eventual ways of thinking were that influenced Andrew Taylor Still in his elaboration of his theory of « osteopathy » on 22 June 1874.1n order to remain faithful to the ideas of the founder of the osteopathy, we shall take his writings of his four books as unique references. We shall then discover that Andrew Taylor Still does not quote his sources and rather through the rejection of the other medicines and ways of thinking of his time, indicates his position.
Keywords : Andrew Taylor Still, osteopathy, Methodism, Great Architect of the Universe, nature, mechanic.

  • Osteopathic competency : an ergologic approach applied to artistic environment N. Pinelli

Abstract
In artistic events, the osteopath is useful to improve the performances of the actors, of dancers, of lingers etc. Their creativity and their intuition are going to express themselves more freely despite difficult environmental conditions. Because of this or that, the practitioner has to acquire numerous competences : technical, behavioral, relational, social, in situation, cognitive, collective, of experience, intuitive, educational and transverse. They summarize a whole collection of processes and techniques of actualization and mobilize numerous knowledges for each patient, in novel or unpredicted situations. This implements personal aptitudes, innate and acquired skills. On the other hand, being competent also means having the opportunity to give sense to a technology, to means, to objectives, in terms of usefulness, pleasure or simply value for one or for the others. In this, ergology helps us to understand better how develop our own capacities. It really allows us to consider a group of human, technical or contextual parameters, specific of an artistic activity. The emergence of professional competences can then be made by taking over and adapting to new and unpredicted situations.
Keywords : comptences, osteopath, artistics events, ergologie, situation, professional training.

  • An objective and subjective evaluation of the chronic neck pain patient. Interest of the use of osteopathy and/or physiotherapy ?, E Burnotte, V. De Loose, R. Meslé, V. Stevens, D. Van Tiggelen

Abstract
Neck pain is a common phenomenon, increasing continuously, affecting 70 % of individuals at some time in their life. In most episodes of spinal pain, it is not possible to identify a clear pathologic cause. According to the literature a reduction in the proprioceptive capacity, a loss of mobility, the lack of strength in the cervical muscles as well as disturbances of psychosocial factors could be the causes as well as the consequences of the neck pain. We assessed these parameters among chronic neck pain patients before and after an osteopathic treatment (3 sessions 1x/week) or physical therapy treatment (9 sessions 2-3x/week).This research was performed within a framework of a larger research program aiming to establish reference treatments.
We developed a series of tests in order to evaluate chronic neck pain patients before and after their treatment. The series of tests is made of : an evaluation of mobility and proprioception with the Zebrise (3D analysis), an assessment of the isometric muscular force, and finally the subjective evaluation of the patient was performed using questionnaires. 51 subjects were divided into two groups (1 group osteopathy, 1 group physical therapy).
The evaluation of the various parameters showed significant improvement for the group treated by osteopathy in several parameters. An increased flexion-extension mobility (p=0,04), a decreased head repo­sitioning error in 30° of right rotation (p=0,001), an increased isometric strength (p<0,001) in all the directions tested (flexion, extension, lateral flexion left and right). Statistical (p=0,001) as well as clinical (reduction >5 points) significant differences were retrieved in the measurements of the Neck Disability Index.
The condition of the patients treated by physical therapy remained generally stable. Patients treated by osteopathy improved to a significant degree. Despite significant improvement of some parameters, the values of mobility remained inferior to those of healthy subjects, while the values of strength and proprioception returned to normal.
Keys words : Osteopathy, Chronic Neck Pain, Mobility, Proprioception, Isometric Strenght, Functional Disability, Clinical Randomized Trial.

  • Morpho-anatomical study of the zygapophyseal lumbar articulations by Tomodensitometry "in vivo" - Comparison of a general population with a population suffering from low back pain, E. Buckinx, W. Salem, J. Mathieu, R. Meslé, P. Klein.

Abstract
In this study, we developed the concept of the curvature radius of the lumbar articulation facets. The morpho - anatomic configuration of these has been the object of numerous publications and experi­ments. Nevertheless, no study has yet compared the radii of the cur­vature for a population suffering from low back pain versus a general population.
Two main questions have dominated this work, namely :
- Is there a significant difference in the curvature radius of zygapophyseal facets between the two types of population and is it specific of the vertebral level ?
- In which proportions does age, weight, height, sex, laterality and pathologies really influence the curvature radius ?
Following tomodensitometry examination, the patients were analysed by means of image processing software specific to the C T scan. The curvature radii of lumbar articulation facets are obtained thanks to a precise marking-method and to a radius calculation (Gauss Jordan method).
After statistical analysis, a significant difference appeared at the level of the facets curvature radii between the so-called general population and the population with low back pain. Further, surprisingly, a very significant difference appeared at the left L-3 / L-4 level concerning those patients without any pathology detected by the CT scan.
The perspectives revealed by the current study are numerous and could be linked particularly to the relationship of the variation of cur­vature radius to the amplitude of movement of the low back area or even to the correlation between the orientation and curvature of the articulation facet.
Key words : Zygapophyseal, Low Back Pain, Curvature, Facet.

  • Analysis of the terms used by osteopaths in defining patient’s pathologies Graphical synthesis of their use, Pr P. Cornillot, Dr J-M. Cohen, R. Meslé, G. Peyronnet, L. Stubbe, Pr E. Tamboise

  • AAO Journal

  • Books
    Traitement ostéopathique des lombalgies et lombosciatiques par hernie discale. E Ricard Ostéopathie pédiatrique. N. Sergueef
    Biomécanique des membres inférieurs. Bases et concepts, bassin, membres inférieurs. P. Klein, P. Sommerfeld
    Les techniques fondamentales en ostéopathie crânienne - Les cahiers pratiques du CETOHM. J-M. Gallat, P. Jullien, J-P. Hulin, J-C. Tassery

  • Publications review :
    Ostéo, la revue – L’Ostéo4pattes - Osteopathisch Medizin

La revue Apostill est l’organe de communication essentiel de l’Académie destiné à faire connaître tous les travaux pouvant servir l’objet de l’association.

Reproduit avec l’autorisation de l’Académie d’Ostéopathie

Siège Social de l’Académie : Chez le Président de l’A.O. :
M. Jean-Pierre LOUIT - 22, boulevard Paul Doumer - 84300 CAVAILLON
Contactez l’Académie d’Ostéopathie : academie.osteopathie@gmail.com


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 464 / 349457

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Revues  Suivre la vie du site ApoStill   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.11 + AHUNTSIC

Creative Commons License