La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO

L’ostéopathe magazine n°23

Septembre / Octobre / Novembre 2014
lundi 25 mars 2019 par L’Ostéopathe magazine

Édito : Avis de recherche

Un jour, un homme s’est écrié doucement aux oreilles sourdes de ses détracteurs « Et pourtant, elle tourne ». Il avait raison, mais ne pouvait le prouver. Question de référentiel tout simplement. Les ostéopathes ne cessent de s’écrier « Et pourtant, ça marche ! » Le corps médical ne l’entend pas de la même oreille et les ostéopathes s’égosillent. Comment démontrer l’efficacité de l’ostéopathie ? Quelle expérimentation permettra d’apporter une preuve incontestable ? En attendant de crier Euréka, ne serait-il pas temps de changer de référentiel ? À travers le colloque du ROF, cette question a été abordée au mois de juillet dernier. Sous des angles différents, il a été possible d’envisager une autre voie d’expression de l’ostéopathie libérée du joug de l’EBM (Evidence Based Medecine) et pas fatalement associée à une métaphysique obscure. Mais l’exercice pour définir l’ostéopathie dans un référentiel qui lui est propre n’est pas facile. Il s’agit de se remettre en cause. Collectivement, mais également individuellement... Mais que peut faire chaque ostéopathe pour y contribuer ?
La réponse à travers les mots d’Edgar Morin qui définissait ainsi la recherche : « vivre pleinement la question ». Vivre pleinement la question c’est d’abord s’approprier la problématique identitaire de l’ostéopathie. Comment ? En prenant d’abord le recul nécessaire afin d’envisager sa pratique sous un angle de vue différent. Pour ensuite repositionner l’ostéopathie au plus juste parmi les autres professions. Car avant d’être en mesure de proposer cet autre référentiel, berceau d’une future théorie ostéopathique, il est indispensable de mieux se connaître soi-même. La naissance d’un nouveau paradigme ostéopathique sera alors naturelle quand le terme sera venu. Berceau, naissance, terme. Des mots qui évoquent la maternité. Tiens donc ! La prise en charge de la femme enceinte est justement le thème du dossier de ce numéro. Si l’ostéopathe a pris neuf mois fermes dans ce dossier, sa liberté reste inconditionnelle...
Très bonne lecture !

Reza Redjem-Chibane,
Rédacteur en chef et responsable de la publication.

Actualités - Brèves

Salaire des ostéopathes entre 2003 et 2012 : quelle évolution ?
Wikipédia : des infos justes ... à peu près
La taille d’un nouveau-né : indicateur de l’état de santé de la mère
Au bureau, levez-vous !
Massage et ostéopathie réunis dans une appli
L’ostéopathie plébiscitée par les Français
À Brest, des ostéopathes remettent à flot les moins favorisés
Médecins généralistes : une espèce en voie de disparition...
Entorse cervicale : L’ostéopathie pour éviter la douleur
Magali, juriste devenue ostéopathe animalier
Dépression en péri ou post-partum : ne pas passer à côté
Le sport : une autre façon d’entrer à l’université pour l’ostéopathie
Cancer de la prostate : qui dépister et qui traiter ?

Actualités- Rencontres

1er colloque du ROF : Recherche bien ordonnée commence par soi-même !

Un reportage réalisé par Reza RC.
Comprendre l’ostéopathie dans la société contemporaine est indispensable pour lui donner une définition adaptée à son époque. Fini les retours sur le passé et les leitmotivs sur la tradition. Un vrai travail de recherche en soi…
Pour aborder cette problématique, le ROF (Registre des ostéopathes de France) organisait le 5 juillet dernier à Champagne en Mont d’Or, à côté de Lyon (69), son premier colloque dont le thème était Ostéopathie : médecine du XXIe siècle. C’était également l’occasion de présenter le nouveau positionnement du ROF par la voix de son président François Ottavi Menager. Après avoir participé aux nombreux travaux gouvernementaux, il a pu constater qu’au niveau politique, l’ostéopathie n’était pas clairement définie. La profession avait connu une évolution démographique considérable rendant son exercice encore plus varié. Finalement, se demande François Ottavi Menager, qui sommes-nous ? « Si aujourd’hui trois points essentiels définissent la profession au niveau politique : les référentiels compétence, métier et formation, ce n’est pas suffisant. Il faut donc rassembler des compétences variées et des visions différentes pour fédérer l’ensemble des ostéopathes. Pour apporter des questions et pas nécessairement des réponses » explique-t-il. Même si ses missions restent centrées sur l’éthique et la déontologie, le ROF se demande aujourd’hui quel est le message qu’il doit véhiculer pour représenter les ostéopathes et répondre à la crise de croissance de l’ostéopathie.

Symposium d’ostéopathie de Montréal 2014 - L’ostéopathie sur son 31 !

La 31e édition du symposium international d’ostéopathie de Montréal a été l’occasion de célébrer les 140 ans de l’ostéopathie. Les conférences ont présenté l’histoire de fondateurs de l’ostéopathie et se sont intéressés à son application au cours du développement de l’enfant.
Par Élise Bouyssou, ostéopathe et titulaire du DU de périnatalité (Paris VII)
Les thématiques des conférences de la journée du 30 mai étaient aussi variées que la nationalité des intervenants. L’histoire de l’ostéopathie et de sa recherche a été présentée par Michael Patterson, docteur en psychologie et neurophysiologiste (États-Unis), qui a narré l’histoire de ses plus grands fondateurs. Jane Stark, ostéopathe (Canada), poursuivait ce témoignage par un portrait détaillé de William Garner Sutherland. Après ce retour aux sources profondes de l’ostéopathie, Nicholas Handoll, ostéopathe (Grande-Bretagne), a fait décoller l’auditoire en expliquant l’ostéopathie énergétique, les interrelations entre matière et mouvements ...

Le zoom de l’ostéopathe magazine : Le développement affectif et la gestion des émotions chez les enfants

Le monde scientifique est encore réticent à l’égard de « l’affectivité et des émotions » en raison des difficultés à objectiver ces notions au travers d’études. Pourtant les neurosciences ont su prouver l’intérêt de comprendre et prendre en charge la dimension émotionnelle des enfants. Comment ?
Joël Monzée, docteur en neurosciences et professeur au sein du département de psychiatrie de la Faculté de médecine de l’université de Sherbrooke (Québec, Canada), nous apporte des éléments de réponse. Il nous rappelle que le cerveau atteint sa pleine maturation au bout de 45 années, notamment la croissance du cortex préfrontal. Ainsi, « tout ne se joue pas avant six ans », précise-t-il, et l’expérience vécue par l’être humain contribue à modifier le cerveau tout au long de sa vie. Fondamentalement, plus une fonction est nécessaire à la survie physique, plus elle se développe rapidement. À la naissance par exemple, le bébé est capable de respirer et de téter. Ses fonctions neurovégétatives sont opérationnelles et certaines habiletés relationnelles sont déjà installées pour permettre la rencontre entre la mère et l’enfant. 

Actualités – Profession

 Ostéopathie à l’hôpital : comment faire ?

Un vrai service d’ostéopathie dans un hôpital publique. En France, c’est une première. La presse locale a relayé cette information. Mais qu’en est-il réellement ?
Un reportage réalisé par Reza RC
Vous avez certainement déjà pris connaissance de cette information que Le Parisien, dans son édition du 7 mai 2014, avait relayé ainsi : « Pour la première fois, des ostéopathes sont entièrement intégrés dans un hôpital : le Centre hospitalier intercommunal de Villeneuve-Saint-Georges (94). Depuis le 6 mai, des consultations en ostéopathie sont délivrées dans cet hôpital public par des étudiants en cinquième et dernière année à destination des patients envoyés par les différents services de l’hôpital ».
Le journal ajoute que ce « partenariat est inédit à plusieurs titres. Les futurs ostéopathes exercent en collaboration avec les médecins de l’hôpital et leur discipline est clairement identifiée dans l’enceinte du service des consultations ».

Carnet - Agenda - Congrès

17 octobre - Forum de discussion et salon du livre
La seconde édition du Salon du livre organisé par le ROF (Registre des Ostéopathes de France) aura lieu à Lyon (69). Elle sera accompagnée d’un forum de discussion. De nombreuses questions portant sur des aspects pratiques de la vie du cabinet ainsi que sur les problématiques socioprofessionnelles seront abordées.

Du 20 au 22 novembre Colloque international de périnatalité
Organisé par l’ARIP (Association pour la Recherche et l’Information en Périnatalité) ce 11e colloque se déroulera à Avignon (84) et aura pour thème : L’empathie dans la relation de soin - Naissance de l’empathie, empathie autour de la naissance. L’ARIP a été fondée en 1995 par des soignants de l’unité de traitement des troubles de la relation précoce du centre hospitalier de Montfavet (84). Son objectif : partager auprès des professionnels de la périnatalité les réflexions et questionnements concernant la toute petite enfance et la parentalisation dans le champ de la périnatalité psychique.

21 et 22 novembre, 10e Symposium International Ostéopathique de Nantes
L’I.O.R. (International Osteopathic Ressearch) et l’IdHEO Nantes (école d’ostéopathie) organisent le 10e Symposium International Ostéopathique. Avec comme partenaires l’Université de Nantes et l’École Vétérinaire ONIRIS de Nantes. Le thème retenu cette année est Homme, animal : Ostéopathie comparée. Des conférences et des ateliers permettront d’explorer ce thème.

22 et 23 novembre, 10e Symposium international d’ostéopathie de Lausanne
Organisée par la FSO (Fédération Suisse des Ostéopathes) à Lausanne (Suisse), cette 10e édition aura pour thème : L’adolescence dans tous ses états.

24 et 25 janvier 2015, 12es journées de posturologie clinique
La 12e édition des journées de posturologie clinique aura pour thème Perception et neurostimulation. Organisées par l’API (Association de Posturologie Internationale), elles se dérouleront à la Faculté de Médecine de Paris V. Au cours de ces deux journées de rencontres, huit thématiques seront abordées : Percevoir l’espace, Ostéopathie posturologie et douleurs, Perception plantaire et contrôle postural, Posture et cognition, Proprioception et mouvement, Le périnée : acteur et victime de la régulation nosturale. Regard binoculaire, etc.

Du 19 au 21 mars 2015, 3e édition du Congrès international sur les preuves d’efficacité des interventions non médicamenteuses
Lieu : Montpellier, organisé par l’ICEPS, Centre d’Évaluation de l’efficacité des Programmes de Prévention Santé et des Soins de Supports dont la mission est d’aider les chercheurs à construire des protocoles de recherche de forte puissance visant à vérifier l’efficacité, les bénéfices/risques et les coûts/efficacité des interventions non médicamenteuses auprès de personnes souffrant d’une maladie chronique ou à risque de maladie chronique.

Crânio - Mots croisés : Les mots de l’ostéo.

Dossier Grossesse : Neuf mois fermes pour l’ostéopathe

Dans ce dossier spécial sur la grossesse, découvrez l’expertise unique et spécifique de deux ostéopathes également sages-femmes. Les motifs de consultation pour chaque trimestre seront décrits dans la rubrique Reportage et tous les éléments du diagnostic différentiels seront détaillés dans la fiche clinique. Enfin, Enzo Molinari vous présentera comment faire un diagnostic prédictif dans la rubrique Horizons. Un dossier complet et … à terme !

Métier - Enquête : Grossesse : Neuf mois fermes pour l’ostéopathe !

La prise en charge de femme enceinte doit se faire … avant la grossesse ! C’est rarement le cas et la plupart des grossesses débutent ainsi dans un corps en équilibre précaire.

Claudine Ageron Marque, ostéopathe et sage-femme en cabinet et au sein du CHU de Libourne, considère la grossesse comme un état déséquilibré en équilibre. Voici son expertise.
Une enquête réalisée par Chloé Hiriart, Ostéopathe, et coordonnée par Reza RC

Prendre en charge la femme enceinte est donc complexe en raison l’interdépendance des différents systèmes. L’action de l’ostéopathe devra donc se situer aux niveaux posturaux, biomécaniques, biologiques, physiologiques et métaboliques. Le rôle des ostéopathes pendant ces neuf mois sera d’ajuster au mieux le corps afin que la grossesse se déroule dans les meilleures conditions possible. Pourquoi est-ce important ? Parce que si cet équilibre n’est pas acquis, la brusque montée des hormones, et en particulier de la progestérone, fera apparaître des symptômes de non-adaptation bien connus.

Interview

Anne Macquet, ostéopathe et sage-femme : « L’autonomie et le bien-être de la patiente est une priorité »

Sage-femme depuis 1997, et ostéopathe depuis 2005, Anne Macquet exerce l’ostéopathie et son activité de sage-femme en cabinet libéral. Chaque année, elle pratique une cinquantaine d’accouchements en centre hospitalier dans le cadre d’un accompagnement global.

Pourquoi avez-vous souhaité compléter votre formation de sage-femme par celle d’ostéopathe ?

Après quelques années de pratique en France et dans d’autres pays, j’ai ressenti une frustration face aux échecs obstétricaux inexpliqués et aux petits maux de la grossesse incompris. Afin de mieux « comprendre » le corps, je me suis tournée vers l’ostéopathie. J’ai alors obtenu de nombreuses réponses et ma pratique s’est étoffée d’outils thérapeutiques : étude posturale de la femme enceinte et analyse des contraintes ostéo-musculo-fasciale, vasculaire et neurologique propres à la grossesse, etc.

Comment s’exprime alors votre double compétence ?

Métier - Reportage

Les motifs de consultations récurrents au 1er, 2e et 3e trimestre ?

Le monde médical et paramédical s’accorde pour dire qu’une future mère en pleine forme au début aura généralement une grossesse paisible et confortable. C’est donc l’objectif principal de la prise en charge.
Par Chloé Hiriart, ostéopathe
Voici les principales indications à l’ostéopathie regroupées par trimestres de grossesse. Il ne faut cependant pas passer à côté d’autres motifs de consultation qui nécessiteront des traitements spécifiques et parfois le renvoi vers d’autres professionnels de santé.

Fiche clinique – Diagnostic

Les urgences obstétricales : éléments de diagnostic différentiel

Les urgences obstétricales : éléments de diagnostic différentiels
Extrait de la conférence Les urgences obstétricales du médecin traitant réalisée le 11 avril 2012 par Christine Trebesses, gynécologue-obstétricienne et chef de service gynéco-obstétrique de la Maison de Santé Protestante de Bordeaux-Bagatelle.

1. Métrorragies du premier trimestre

Observées dans 25 % des grossesses, elles représentent une urgence clinique. Elles sont classées en deux catégories :

- Fausse couche spontanée : cette interruption naturelle ou accidentelle de la grossesse est présente dans 10 à 15% des grossesses. Pour plus de la moitié des cas, il s’agit d’une anomalie chromosomique de l’embryon. Les fausses couches spontanées sont sans conséquence pour les futures grossesses. Néanmoins, il est indispensable de réaliser un bilan complet après trois fausses couches afin de rechercher des causes immunologiques, utérines ou chromosomiques.

- Grossesse extra-utérine (GEU)

Horizons - Expériences

Le test d’accroupissement, un diagnostic prédictif de l’accouchement

Comment, uniquement par l’observation clinique de la femme enceinte, anticiper le bon déroulement d’un accouchement ? Renzo Molinari, ostéopathe londonien nous propose un test prédictif basé sur l’analyse biomécanique

Reportage réalisé par Élise Bouyssou, ostéopathe à la maternité de Sarlat (24) et titulaire du DU de périnatalité Paris VII, et Reza RC.

Lors du 31e symposium international de Montréal, Renzo Molinari, ostéopathe fondateur du programme sur la santé des femmes du Molinari Institute of Health de Londres, nous a présenté sa prise en charge des femmes enceintes.
L’ostéopathe magazine a retenu de cette présentation, un test prédictif de l’accouchement qui est une adaptation du test du losange de Michaelis. G.A. Michaelis, gynécologue allemand (1798-1848), avait en effet mis au point un test permettant d’évaluer la capacité de passage de la tête du bébé dans le bassin de la maman : le losange de Michaelis. L’académie de médecine le décrit ainsi : aspect en losange à grand axe vertical de la partie inférieure du dos et de la région sacrale. L’angle supérieur est situé à la partie basse du sillon lombal. L’angle inférieur au sommet du sillon interfessier. Les angles latéraux correspondent aux deux fossettes sacrales. Sa hauteur est de 10 à 12 cm, sa largeur de 10 cm. L’angle supérieur, situé de 3 à 4 cm au-dessus de l’axe horizontal, correspond à l’apophyse épineuse de L5 et l’angle inférieur à la face postérieure de S3. Les deux angles latéraux répondent à la partie toute supérieure des articulations sacro-iliaques. Le grand axe vertical est diminué en cas de nutation du pelvis (mouvement de bascule du sacrum à l’horizontale et augmenté en cas de contre-nutation).

Cinq questions à Renzo Molinari

Vous avez expérimenté ce test sur de nombreuses patientes, quelle est selon vous sa valeur prédictive ?
J’ai expérimenté ce test sur plusieurs milliers de patientes. J’observe une corrélation avec les autres tests spécifiques de hanche, de fonction lombo-pelvienne, etc. Sa valeur diagnostique est donc pour moi indéniable. Mais l’avantage majeur du test est sa valeur pronostique. Si le test est bien réalisé, talons au sol et descente lente, il détermine si la fonction lombo-pelvienne permettra un bon engagement, une bonne descente dans l’excavation et une bonne expulsion. Les restrictions de mobilité permettent de visualiser les difficultés potentielles aux passages de différents détroits.

Quelles sont les erreurs à ne pas commettre à la fois dans la réalisation et l’interprétation de ce test ?
Le test perd toute sa valeur si le positionnement de la patiente n’est pas correct : pieds à l’aplomb des hanches et talons au contact du sol tout au long du test. Il est nettement préférable de palper les points de repère plutôt que de seulement les observer.

À quel moment de la grossesse effectuez-vous ce test ?

Ce test peut être utilisé sur les jeunes femmes qui veulent être enceintes. Il permet d’envisager le type de traitement à mettre en place ainsi que les mesures de prophylaxie idéales (yoga, étirements, etc.). Il peut être utilisé à différents moments de la grossesse du fait de sa valeur diagnostique et prédictive.
Les patientes peuvent-elles pratiquer ce test chez elle afin de se préparer l’accouchement ?

Abonnements
Formule Pro
1 an soit 4 numéros + accès Web 12 mois (- 20%) France & Étranger : 120 € TTC
Formule Étudiant
1 an soit 4 numéros + accès Web 12 mois (-60 ) : 60 € TTC (dont TVA 2,10%)

Nous remercions Reza Redjem-Chibane, Directeur de la Publication, de nous avoir autorisé à présenter L’Ostéopathe Magazine.

Voir en ligne : L’ostéopathe magazine

Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 1 / 313163

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Revues  Suivre la vie du site L’Ostéopathe magazine   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License