La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO

L’ostéopathe magazine, n° 9

Septembre / Octobre 2011
lundi 25 mars 2019 par L’Ostéopathe magazine

 L’ostéopathe magazine, n° 9 - Septembre - Octobre 2011

La recherche est à l’honneur dans ce numéro. En effet, vous y trouverez trois reportages présentant des travaux scientifiques sur des sujets très variés. Ces résultats intéressent les ostéopathes à plusieurs niveaux. À la fois dans leur pratique quotidienne mais également pour contribuer à renforcer la position de l’ostéopathie comme une profession à part entière. En effet, une première revue de littérature traitera de l’évaluation des pratiques professionnelles. Une démarche indispensable à toute profession et pour laquelle l’expérience britannique pourra servir d’exemple aux ostéopathes français.

D’autre part, ces reportages permettent d’envisager de nouveaux axes de développement pour l’ostéopathie et pourquoi pas de nouvelles collaborations scientifiques. Ainsi des travaux de recherche en anatomie menés par une ostéopathe vous seront dévoilés et, plus surprenants, ceux d’une paléontologue.

À travers la diversité de ces thématiques nous pouvons prendre conscience de l’étendue du spectre scientifique susceptible de concerner l’ostéopathie. Un tour d’horizon complété par notre enquête sur les fascias qui vous présente deux approches thérapeutiques basées sur la manipulation de ces tissus.

Enfin, l’agenda de l’ostéopathe de ce numéro sera chargé et les thèmes des rencontres proposées multiples. À noter cependant, un rendez-vous radio avec une émission co-animée par L’ostéopathe magazine, le 5 décembre sur idFM 98.0. Tous à vos postes !

Bonne lecture !

Reza Redjem-Chibane,
Directeur de la publication 

SOMMAIRE

Actualités Brèves

Actualités rencontres

Une ostéopathie juridiquement reconnue - Un ostéopathe juridiquement responsable !
Le mardi 4 octobre dernier, à l’occasion de la sortie de leur livre L’expertise judiciaire en ostéopathie, chemin vers une profession de santé, les auteurs, Fadi Dahdouh, ostéopathe DO et expert judiciaire près la cour d’appel de Reims, et Raoul Carbonaro, conseiller à la cour d’appel de Reims, ont animé une table ronde à l’assemblée nationale. Un lieu symbolique pour ce débat qui a réuni députés, ostéopathes, juristes et experts médico-légaux et dont les échanges ont contribué à affirmer l’ostéopathie, au regard du droit, comme une profession de santé à part entière. Sans oublier de rappeler les responsabilités qui en découlent.
Livre présenté
L’expertise judiciaire en ostéopathie. Chemin vers une profession de santé. Fadi Dahdouh et Raoul Carbonaro. Éditions De Boeck. 2011 – ISBN : 9782804166250. Le livre chez l’éditeur

La paléontologie, un cadre scientifique pour l’ostéopathie
Le 30 septembre à Paris s’est tenue une conférence organisée par le CFPCO (centre de formation professionnelle continue en ostéopathie) et animée par July Bouhallier, paléontologue. Son thème : « le bassin et l’accouchement dans l’évolution humaine : existe-t-il une réelle difficulté à enfanter chez Homo sapiens ? » Une approche qui pourrait remettre en question l’accouchement classique en position allongée et facilite la compréhension des gestes ostéopathiques. - Un reportage réalisé par Philippe Petit.

Métier

Interview : Hafida Izelfanane Ostéopathe DO : « Faire évoluer le modèle crâniosacré de Harold Magoun vers un système crânio-vertébro-sacré. »
Hafida Izelfanane a été diplômée en ostéopathie en 2007 à l’Institut des Hautes Études Ostéopathiques (IdHEO) de Nantes (44). En 2008, elle a obtenu un master d’anatomie, au cours duquel elle a réalisé un mémoire sur les insertions de la dure-mère spinale au sein du laboratoire d’anatomie de Nantes, et, en 2009, un master de médecine et biologie de la reproduction à l’UFR Médecine de Nantes, validant ainsi un master en sciences biologiques et médicales. Elle a également suivi une formation d’anatomie-morphologie en dissection dans le cadre d’un échange inter-universitaire à Heidelberg en Allemagne où elle est assistante depuis 2009. Elle est aussi enseignante de neuro-anatomie, de myologie et de dissection à l’IdHEO Nantes depuis 2009. Pour L’ostéopathe magazine, Hafida Izelfanane revient sur son expérience au sein du laboratoire d’anatomie de Nantes. À la suite cet entretien, elle nous propose une synthèse de ses travaux de recherche.

Une étude anatomique des insertions de la dure-mère sur le rachis.
Un système de pompage vasculaire optimisant la circulation entre le réseau vasculaire intra et extra rachidien.
Les livres d’anatomie classique décrivent la dure-mère spinale comme une structure libre dans le canal vertébral. En revanche, des ouvrages plus anciens décrivent des attaches dure-mériennes sur le rachis. Pour déterminer la bonne description, Hafida Izelfanane, ostéopathe DO, a mené une étude anatomique. Voici les résultats de ses observations et ses analyses.
Voir sur le site de l’Université de Nantes – Faculté de médecine le mémoire de Hafida Izelfanane

Métier – Enquête

Les fascias, une approche globale partagée
Longtemps négligée, l’étude des fascias et de leurs fonctions intéresse aujourd’hui les thérapeutes. En effet, le rôle qu’ils peuvent jouer dans de nombreux processus physiologiques concerne des pratiques cliniques variées, aussi bien dans les médecines conventionnelles qu’alternatives. Ainsi, alors que la pratique des ostéopathes intègre le travail sur les fascias, il existe d’autres approches thérapeutiques axées sur leur manipulation. Pour illustrer cette diversité, nous avons voulu vous présenter deux de ces approches : la fasciapraxie d’Yves Laval et la fasciathérapie selon la méthode Danis Bois.

Fascia praxie : concepts et mode d’emploi
Yves Laval est ostéopathe DO et formateur en fasciapraxie. Il intervient également au CEESO Paris et au collège Sanasport en Espagne. Il est l’auteur Des carnets du toucher, dont la parution est prévue pour mars 2012 aux éditions Dangles.
Pour L’ostéopathe magazine, Yves Laval présente les concepts à la base de sa pratique de la fasciathérapie qu’il a nommée fasciapraxie. Après avoir abordé l’organisation des tissus de soutien du corps humain et les concepts associés, il nous décrit les gestes permettant la réorganisation tissulaire et leurs principes thérapeutiques. Pour concrétiser cette approche théorique, un cas clinique, illustré par une série de schémas, montre les techniques utilisées.

La fasciathérapie selon la méthode Danis Bois
La fasciathérapie est une thérapie manuelle fondée dans les années 80 par Danis Bois. D’abord dérivée des concepts de l’ostéopathie, elle est aujourd’hui une discipline de santé universitaire reconnue et en cours de validation scientifique. Par son action simultanée sur le corps et le psychisme, la fasciathérapie soulage les douleurs physiques mais aussi les souffrances psychiques qui accompagnent la maladie.

Interview de Danis Bois, fasciathérapeute
Masseur-kinésithérapeute et ostéopathe, Danis Bois est professeur à l’université Fernando Pessoa à Porto et agrégé en sciences sociales spécialisation en psychopédagogie perceptive. Il a développé la fasciathérapie et le concept de somato-psychopédagogie. Actuellement, il est directeur scientifique de l’école supérieure de fasciathérapie et directeur-fondateur du CERAP, Centre d’étude et de recherche appliquée en psychopédagogie perceptive.

Métier reportage

Évaluation des pratiques professionnelles : l’exemple britannique
Si l’on estime chaque année à 20 millions le nombre de consultations ostéopathiques (6 millions en 1991), la discipline n’en reste pas moins mal évaluée et ses indications et contre-indications mal connues.
L’évaluation des pratiques professionnelles consiste à mettre en œuvre des méthodes et des outils d’amélioration de ces pratiques dans le cadre d’une démarche individuelle ou collective. Une étape indispensable pour faire évoluer le statut de l’ostéopathie française.
Revue de littérature et analyses de Thibault Dubois, ostéopathe DO, master 2 Santé populations ERC (évaluation et recherche clinique), diplôme universitaire de recherche clinique.

Horizons – Convergence

Micronutrition et ostéopathie : ce qu’il faut savoir
Le but de la micronutrition est de surveiller et contrôler l’apport en micronutriments par l’alimentation. Essentiel pour le bon fonctionnement et le maintien en bonne santé de chaque organisme, cette approche trouve sa légitimité dans la recherche scientifique qui révèle les liens entre alimentation, santé et prévention.
Par Amitis Messdaghi, ostéopathe DO et titulaire du DU conseils en phyto-aromathérapie de l’université Paris XIII.

Abonnements
Formule Pro
1 an soit 4 numéros + accès Web 12 mois (- 20%) France & Etranger : 120 € TTC
Formule Etudiant
1 an soit 4 numéros + accès Web 12 mois (-60 ) : 60 € TTC (dont TVA 2,10%)

Nous remercions Reza Redjem-Chibane, Directeur de la Publication, de nous avoir autorisé à présenter L’Ostéopathe Magazine.

Voir en ligne : L’Ostéopathe magazine

Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 2 / 309780

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Revues  Suivre la vie du site L’Ostéopathe magazine   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License