La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO

L’Ostéopathe magazine n°7

Mars / Avril 2011
lundi 25 mars 2019 par L’Ostéopathe magazine

ÉDITO : L’ostéopathe magazine, n° 7 - Mars - Avril 2011

FOREOS, AIOS, SFPSS. Trois nouvelles associations d’ostéopathes se sont créées. Leur maître mot : fédérer. Une vie associative intense révèle la richesse et le dynamisme d’une profession. Dans le cas de l’ostéopathie, elle est aussi symptomatique de profondes divisions. Les étudiants manifestent pour obtenir une meilleure régulation de la formation, et donc de la démographie de la profession. Censés être trop nombreux et représenter un risque de surpopulation pour tous les ostéopathes, ils ne sont que mille à se mobiliser.

Fédérer. Le projet de fédération des ostéopathes peine à se mettre en place et ne fait pas l’unanimité. Dans le même temps, le ROF fête ses 30 ans et compte environ un millier d’adhérents.

Fédérer. La question est de savoir ce qui relie tous les ostéopathes. Quel pourrait être l’objet de leur union ? Et si c’était le patient ? Et pourquoi ne pas mobiliser les patients, trop souvent absents des débats ? Pourtant, ils ont été les premiers à reconnaître l’ostéopathie. Leur large adhésion à cette jeune discipline est aussi une des raisons qui a incité les autorités à créer un titre d’ostéopathe.

L’enquête de ce numéro sera, nous l’espérons, fédératrice. Il s’agit de l’ostéopathie périnatale et pédiatrique. Les nouveau-nés représentent en effet une prise en charge majeure en ostéopathie et également un enjeu de prévention en santé publique car de nombreux problèmes posturaux et chroniques de l’adulte s’installent progressivement à partir de la naissance. Accéder aux maternités est une vraie reconnaissance pour les ostéopathes et a permis de mettre en place d’intéressantes collaborations entre professionnels de santé, des procédures de travail pérennes et reproductibles d’une maternité à l’autre.

Une enquête introductive qui en appellera bien d’autres, à n’en pas douter, tant le sujet est vaste. Ostéopathie périnatale et pédiatrique, 1ère partie. Action !

Reza Redjem-Chibane,
Directeur de la publication 

SOMMAIRE

ACTUALITÉS

L’ostéopathe magazine, aborde l’actualité professionnelle des syndicats, des écoles et des associations ostéopathiques. Les rendez-vous à ne pas manquer (conférences, symposiums, congrès, etc.) sont répertoriés dans l’agenda avec le programme des formations à venir.

Profession

FOREOS : Fédérer la recherche en ostéopathie
FOREOS, pour fonds de recherche en ostéopathie, vise à mutualiser les dynamiques, fédérer les acteurs de la recherche et convaincre mécènes et sponsors de participer au développement de la recherche en ostéopathie. Une réflexion entamée en 2008 par un groupe de sept ostéopathes de formations et d’expériences professionnelles diverses. Mais avec un point commun : tous ont suivi les cours du DU de Méthodologie en recherche clinique à l’ISPED (Institut de santé publique, d’épidémiologie et de développement) de l’Université de Bordeaux et se sont formés à la lecture critique. Officiellement créé en 2010, FOREOS compte une douzaine de membres.

SFPSS : réunir les professionnels du sport
Créée par le docteur Philippe Deliac, membre du laboratoire de médecine du sport à Bordeaux, et Patrice Santero, ostéopathe DO, la société française des professions de santé liées au sport (SFPSS) a pour objet de rassembler les professionnels de santé ou de soins ayant pour spécialité le sport : médecins, kinésithérapeutes, ostéopathes, podologues, psychologues, diététiciens, etc. Une démarche partie du constat que, souvent, ces disciplines ne fonctionnent pas en interaction, voire qu’elles entrent en concurrence. À l’heure actuelle, la SFPSS compte environ 50 adhérents : médecins, kinésithérapeutes et ostéopathes ayant une compétence dans le domaine sportif, ainsi que des membres universitaires représentant plusieurs disciplines. Philippe Deliac et Patrice Santero sont respectivement président et secrétaire de la SFPSS.

AIOS : Fédérer les ostéopathes du sport
L’Association internationale des ostéopathes du sport a été créée par des ostéopathes exerçant auprès de sportifs de haut niveau. Sa finalité est d’améliorer la prise en charge des sportifs et de leur offrir la meilleure qualité de soins à travers la réunion de compétences et les échanges professionnels. Notamment en ce qui concerne la formation des ostéopathes et les pratiques au sein de différentes structures sportives internationales en France et à l’étranger.

DUOS : Une alliance public-privé autour de l’ostéopathie du sport
Cette année, le DUOS, DU d’ostéopathie du sport, accueillera sa première promotion au sein de l’université d’Avignon et des pays de Vaucluse (UAPV). Une approche pluridisciplinaire des soins aux sportifs sera proposée, fruit de la collaboration entre une université et un établissement de formation privé, l’AFCMS (Avignon formation continue aux métiers de la santé), filière formation continue de l’IFOGA (institut de formation en ostéopathie du grand Avignon).

Publications ostéopathiques : une nouvelle revue
Au mois de mars, une nouvelle revue scientifique a vu le jour La revue de l’ostéopathie. Tous les trois mois, elle publiera préférentiellement des comptes-rendus d’expérimentations internationales réalisées suivant les principes méthodologiques de recherche scientifique incluant l’analyse statistique des données recueillies.

Rencontres

UNEO - ministère de la Santé Le dialogue s’installe
Le jeudi 17 mars, alors que 1 000 à 1 500 étudiants en ostéopathie venus de Paris, Lille, Lyon, Nantes et Saint-Étienne battaient le pavé parisien, les membres du bureau de l’Union nationale des étudiants en ostéopathie ont rencontré des représentants du ministère de la santé. Une rencontre qui a duré 1 h 30 dans les locaux du ministère. Voici une synthèse du compte-rendu réalisé par les étudiants de l’UNEO.

ROF : 30 ans déjà !
Le 15 avril, au palais du Luxembourg à Paris, le ROF (Registre des Ostéopathes de France) organisait une conférence pour fêter ses trente ans. L’occasion de revenir sur l’histoire du registre et de ses missions, sans non plus oublier d’évoquer l’évolution de la profession et l’importance de sa déontologie.

Agenda

Formation

MÉTIER

Pratiques particulières du métier ou bien utilisation de l’ostéopathie pour des applications spécifiques, L’ostéopathe magazine rend compte de ces expériences. Des enquêtes approfondies pour découvrir l’ostéopathie sous des angles différents. Avec des témoignages et une synthèse pour mettre en avant les points clés. Également, des interviews d’ostéopathes qui nous font partager leur expérience et leur savoir-faire.

Enquête : Ostéopathie périnatale et pédiatrique. Une prise en charge évidente et des compétences spécifiques.
Pour l’ostéopathe, traiter le nouveau-né s’impose comme une évidence au vu des résultats qu’il peut obtenir. Avec une efficacité directement liée à une prise en charge positionnée le plus en amont possible dans le développement du bébé. Mais le périmètre de l’ostéopathie périnatale et pédiatrique (OPP) est plus large qu’il n’y paraît et nécessite de prendre en compte l’environnement du nourrisson et particulièrement la relation mère-enfant. Tout en travaillant en harmonie avec les professionnels de la périnatalité.

Mieux traiter la douleur de l’enfant
Le 28 janvier 2011 se tenait à Paris le second symposium de la SEROPP. La première édition, en juin 2009, avait pour thème « Le développement de l’enfant : avancées scientifiques et ostéopathie ». Cette année, les organisateurs ont abordé la douleur de l’enfant, généralement négligée tant par les parents que par les professionnels. Trop souvent qualifiés de nerveux, capricieux ou, au contraire, mous, indifférents, etc., ces tout-petits, enfants et même adolescents, font pourtant l’objet d’une réelle souffrance. Autour d’intervenants d’horizons divers, les nombreux aspects de cette thématique ont été évoqués. Notamment sa prise en charge. Voici les comptes-rendus de quelques-unes de ces conférences.

HORIZONS

Certaines prises en charge (grands malades, personnes âgées, etc.) nécessitent une approche particulière du patient. Toute l’expertise de spécialistes pour adapter et personnaliser la prise en charge ainsi que des reportages pour présenter les complémentarités de l’ostéopathie avec d’autres pratiques.

Patients

Ostéopathes, connaissez-vous vos patients ?
À partir de travaux statistiques, cette étude sociologique menée par Julie Galissot, de l’Isostéo Lyon, a dressé un bilan des caractéristiques de la population consultant en ostéopathie. Avec toutes les limites statistiques et les nuances d’interprétation, le profil type du patient serait le suivant : une femme d’une quarantaine d’années, consultant souvent en première intention, en grande majorité pour des problèmes ostéo-articulaires. Une femme professionnellement active et sensible à l’aspect préventif de l’ostéopathie pour ses enfants.

Abonnements
Formule Pro
1 an soit 4 numéros + accès Web 12 mois (- 20%) France & Etranger : 120 € TTC
Formule Etudiant
1 an soit 4 numéros + accès Web 12 mois (-60 ) : 60 € TTC (dont TVA 2,10%)

Nous remercions Reza Redjem-Chibane, Directeur de la Publication, de nous avoir autorisé à présenter L’Ostéopathe Magazine.

Voir en ligne : L’ostéopathe magazine

Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 0 / 330041

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Revues  Suivre la vie du site L’Ostéopathe magazine   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License