La biblioboutik de l’ostéo4pattes

Influence de l’alimentation sur la mortalité, une étude prospective

vendredi 19 janvier 2018 par William Addey

Au cours de ce suivi sur des humains de plusieurs continents, les auteurs ont documenté 5796 décès et 4784 événements majeurs de maladies cardiovasculaires. Une consommation plus élevée de glucides était associée à un risque accru de mortalité totale mais pas avec le risque de maladie cardiovasculaire ou de mortalité par maladie cardiovasculaire. La consommation de matières grasses totales et de chaque type de graisse était associée à un risque plus faible de mortalité totale (quintile 5 vs quintile 1, graisse totale : HR 0,77 [IC 95% 0,67-0,87], p <0,101 ; graisses saturées, HR 0 · 86 [0 · 76-0 · 99], ptrend = 0 · 0088, graisses mono-insaturées : HR 0 · 81 [0 · 71-0 · 92], ptrend <0 · 0001 et graisses polyinsaturées : HR 0 · 80 [0 · 71-0 · 89], ptrend <0 · 0001). Une consommation plus élevée de graisses saturées était associée à un risque plus faible d’accident vasculaire cérébral Les graisses totales et les graisses saturées et insaturées n’étaient pas significativement associées au risque d’infarctus du myocarde ou de mortalité par maladie cardiovasculaire.

Cette grosse étude remet donc en question quelques dogmes sur les mefaits des lipides et notamment des AG saturés. Etonnant non ?


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 30 / 260336

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Généralités   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.7 + AHUNTSIC

Creative Commons License