La biblioboutik de l’ostéo4pattes

Etourdissement à cause de conflits sensoriels

vendredi 19 janvier 2018 par William Addey

Dans ce numéro de Practical Neurology, Popkirov, Staab et Stone éclairent une nouvelle nosologie d’étourdissements persistant appelé « PPPD » (persistent postural-perceptual dizziness ) , Il s’agit d’ un syndrome fonctionnel dans lequel les patients se sentent déséquilibrés et sentent qu’ils bougent. Alors qu’ils sont immobiles et qu’il ne tombent pas.

Ce serait un trouble neurovégétatif fonctionnel complexe qui pourrait provenir du « déséquilibre » entre les entrées « ascendantes » (vestibulaires et / ou proprioceptives) et les signaux inadaptés des systèmes de contrôle attentionnel « top-down » (hypervigilance axée sur l’anxiété). ). Les modèles actuels montrent que le cerveau agit comme un estimateur bayésien dans lequel les estimations antérieures (« croyances ») et les informations actuelles influencent l’état des processus sensoriels et moteurs) La proposition de Popkirov, Staab et Stone pour le modèle physiopathologique de PPPD invoque une perturbation de l’estimateur bayésien du cerveau, de sorte que la PPPD et les troubles neurologiques fonctionnels sont en général motivés par des croyances a priori descendantes excessivement précises. Bien qu’il s’agisse seulement d’une hypothèse intrigante qui nécessite des tests supplémentaires et des preuves empiriques je trouve intéressant que l’on ait pu objectiver ce conflit sensoriel multimodal .


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 237 / 281831

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Généralités   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.8 + AHUNTSIC

Creative Commons License