La biblioboutik de l’ostéo4pattes

Influence des propriocepteurs sur la scoliose

jeudi 24 août 2017 par William Addey

Le maintien de la posture nécessite une régulation rigoureuse de la position et de l’orientation de nombreuses composantes de la colonne vertébrale. Pourtant, les mécanismes de régulation sont peu connus et leur échec peut entraîner une déformation spinale comme dans la scoliose idiopathique chez l’adolescent.

Les auteurs ont utilisé des modèles de souris modifiés génétiquement pour démontrer l’implication de la proprioception dans la régulation de l’alignement de la colonne vertébrale. Les mutants nuls pour le facteur de transcription Runx3 , qui ont des neurones TrkC connectés entre les mécanorécepteurs proprioceptifs et la moelle épinière, ont développé une scoliose péripubertaire non précédée d’une dysplasie vertébrale ou d’une asymétrie musculaire. La suppression de Runx3 dans le système nerveux périphérique ou spécifiquement dans les neurones sensoriels périphériques, ou des éléments améliorant la conduite Runx3 dans les neurones proprioceptifs, induit un phénotype similaire. Les souris Egr3 knock-out, dépourvues de fuseau neuro-musculaire mais pas d’organe tendineux de Golgi, ont montré un phénotype moins sévère, ce qui suggère que les deux types de récepteurs peuvent être nécessaires pour ce mécanisme de régulation. Ces résultats révèlent un rôle central du système proprioceptif dans le maintien de l’alignement de la colonne vertébrale.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 42 / 233515

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Généralités   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License