La biblioboutik de l’ostéo4pattes

Réduction de fracture naturelle chez la souris

jeudi 24 août 2017 par William Addey

Une réparation réussie des fractures nécessite une restauration de la morphologie osseuse et de l’intégrité mécanique. Des preuves récentes montrent que les os fracturés de souris jeunes subissent un réalignement spontané, doublé de « réduction naturelle ».

Les auteurs montrent que la réduction naturelle est régulée par le système proprioceptif et s’améliore avec l’âge. La comparaison entre les souris d’âges différents a révélé, de manière surprenante, que les souris de 3 mois présentaient une réduction naturelle plus rapide et efficace que les nouveau-nés. Les os fracturés de mutants nuls pour le facteur de transcription Runx3 , dépourvus de propriocepteurs fonctionnels, n’ont pas réorganisé correctement ls os . Le blocage de l’ expression de Runx3 dans le système nerveux périphérique, mais pas dans le mésenchyme des membres, a réintroduit le phénotype nul, tout comme l’inactivation des muscles autour du site de la fracture. Les souris knock-out Egr3, qui n’ont pas de fuseau neuro musculaires mais seulement des organes tendineux de Golgi, ont montré un phénotype moins sévère, ce qui suggère que les deux types de récepteurs, ainsi qu’une contraction musculaire, sont nécessaires pour ce mécanisme de régulation. Ces résultats révèlent un rôle physiologique de la proprioception dans la régulation de l’intégrité squelettique.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 28 / 231737

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Généralités   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License