La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO
Recherchez dans le Site :

L’ostéopathie pour les patients de plus de 50 ans

Nicette Sergueef, Kenneth E. Nelson - Elsevier Masson 2015
 
samedi 17 janvier 2015 par Kenneth Nelson, Nicette Sergueef


CARACTÉRISTIQUES


Date de parution : 2015
Éditeur  : Elsevier Masson

ISBN  : 978-2810101597
Nb. de pages  : 494 pages
Dimensions  : 170 x 240 mm
Prix broché : 53,00 €

Nicette Sergueef, Kenneth E. Nelson
L’ostéopathie pour les patients de plus de 50 ans
Elsevier Masson 2015


Descriptif


Dans cet ouvrage, destiné aux praticiens soucieux d’optimiser la santé de leurs patients seniors, les auteurs proposent une approche logique basée sur l’anatomie et la physiologie, débouchant sur le traitement de ces patients selon les principes ostéopathiques. Avec plus de 70 ans d’expérience clinique à eux deux, les auteurs exposent ainsi les modalités pratiques du diagnostic et du traitement de la dysfonction somatique présente dans de nombreux troubles : dysfonctions musculosquelettiques, posturales, cardiovasculaires, respiratoires, gastro-intestinales, urogénitales, autonomiques, auditives et visuelles.

Ils proposent aussi des instructions pour favoriser la participation du patient, sa capacité à se prendre en charge, ce qui participe au processus d’autoguérison, principe fondamental en médecine ostéopathique.

Agrémenté de quelque 250 illustrations et photographies, ce livre sera pour l’ostéopathe un outil agréable à consulter et indispensable à sa pratique.


Les auteurs


Nicette Sergueef

DO France, Associate Professor, Department of Osteopathic Manipulative Medicine, Chicago College of Osteopathic Medicine, Midwestern University, USA.
N. Sergueef enseigne les principes et techniques ostéopathiques depuis plus de trente ans en Europe et aux États-Unis. Elle est l’auteur de nombreux ouvrages d’ostéopathie en langue française et anglaise.

Ouvrages de Nicette Sergueef

L’odyssée de l’iliaque, Paris, Spek éditeur 1985
Le B.A. BA du crânien, Paris, Spek éditeur 1986
Cranial Osteopathy for Infants, Children and Adolescents, A Practical Handbook, Elsevier 2007
La thérapie crânio-sacré chez l’enfant, Paris, Spek éditeur 1988
C0, C1, C2, données physiologiques et normalisations, Paris, Spek éditeur 1989
Normaliser la colonne sans manipulation vertébrale, Paris, Spek éditeur 1994
Approche ostéopathique des plagiocéphalies avec ou sans torticolis, Paris, Spek éditeur 2004
Anatomie fonctionnelle appliquée à l’ostéopathie crânienne, Issy-les-Moulineaux, Elsevier Masson, 2009
Ostéopathie pédiatrique, Issy-les Moulineaux, Elsevier Masson, 200

Kenneth E. Nelson

K. Nelson DO, FAAO, FACOFP (Dist). Professeur d ostéopathie au département d’ostéopathie et médecine manuelle du Chicago College of Osteopathic Medicine aux États-Unis, médecin ostéopathe (États-Unis), il est également auteur d’ouvrages et d’articles en langue anglaise.

Ouvrages en collaboration

Osteopathy for the Over 50s - The maintenance of function and the treatment of dysfunction, Handspring Publishing Limited, 2014


Avant-propos


Ce texte est écrit avec l’intention d’appliquer les principes ostéopathiques proposés par Andrew Taylor Still et ceux qui l’ont suivi : J. Martin Littlejohn, William Garner Sutherland, Harrison H. Fryette, Rollin E. Becker, Walford A. Schwab et Norman J. Larson au traitement des adultes en pleine maturité. Nous considérons de multiples conditions cliniques. Pour chacune d’entre elles, le traitement du patient est basé sur des recherches approfondies en anatomie fonctionnelle et en physiologie, et sur le raisonnement qui explique comment une dysfonction peut être responsable ou contribuer aux maladies de ces adultes. Ce texte présente une approche clinique par systèmes. Toutefois, nous offrons également des méthodes diagnostiques et thérapeutiques qui synthétisent l’approche holistique d’un traitement spécifique pour chaque patient. Nous discutons de l’ensemble des procédures disponibles dans le traitement manipulatif ostéopathique (TMO) et les considérons dans le contexte d’un continuum de dosage. Cependant, et précisément à cause de la fragilité potentielle des patients plus âgés, nous avons choisi intentionnellement les procédures indirectes comme traitement prédominant. Chaque fois que cela est possible, nous proposons des instructions pour favoriser la participation du patient, sa capacité à se prendre en charge et son intégration dans l’équipe de soins, ce qui participe au processus d’autoguérison, principe fondamental en médecine ostéopathique.

Au cours des cent quarante dernières années, les principes et la pratique ostéopathiques ont servi de base à la réforme médicale. Alors qu’il y a quarante ans, l’ostéopathie était considérée comme une secte d’excentriques médicaux, la médecine ostéopathique occupe aujourd’hui une position de premier plan dans le courant de la science médicale. L’ostéopathie, la fondation spécifique de la médecine ostéopathique, a depuis sa création considéré sélectivement les différents aspects de la pratique médicale, le choix des méthodes qui sont efficaces, en rejetant les pratiques néfastes comme la plupart de la pharmacopée du XIXe siècle. En tant que tel, la médecine ostéopathique représente, peut-être, la première forme organisée de la pratique médicale intégrative.

À ses débuts, l’ostéopathie, était destinée à remplacer la pratique de la médecine. Cependant, d’énormes progrès ont été réalisés depuis dans la science médicale, et l’on peut se demander si, en supposant que ce que l’on sait aujourd’hui du traitement des maladies infectieuses avait été connu de Still en 1864 quand ses enfants ont succombé à une méningite cérébrospinale, il aurait envisagé de devenir un réformateur médical.

Depuis ses origines au cœur des États-Unis du XIXe siècle, l’ostéopathie s’est développée pour devenir un phénomène global. En tant que tel, elle est pratiquée par une communauté très diverse de prestataires de soins de santé. Traditionnellement, les praticiens médicaux ont été formés à identifier la pathologie et moins à reconnaître la dysfonction. Les praticiens de la médecine ostéopathique examinent la relation entre la structure et la fonction et l’impact de la dysfonction résultant du déséquilibre structural. C’est maintenant, au XXIe siècle, que nous devons examiner comment les principes ostéopathiques, tels qu’appliqués par les différents types de praticiens à travers le monde, sont intégrés dans la pratique médicale et peuvent être employés pour profiter à tous nos malades. Il est impératif d’unir les deux, soit la pratique de la médecine ostéopathique, soit l’intégration des ostéopathes dans la communauté des prestataires de soins de santé contemporains.

Le contenu de ce texte vise à donner un aperçu des soins appropriés pour les individus qui vieillissent, en particulier dans le contexte de l’application des principes ostéopathiques. Ce texte n’ambitionne pas d’offrir une formation permettant d’acquérir les compétences psychomotrices nécessaires au TMO. Les individus qui utilisent les informations contenues dans cet ouvrage doivent être des praticiens éduqués et doivent reconnaître que le TMO est utilisé spécifiquement dans le traitement de la dysfonction somatique. Le TMO n’est pas un traitement spécifique pour la pathologie organique. Il peut, toutefois, être employé dans une pratique médicale intégrative comme thérapie complémentaire en présence d’une pathologie organique. L’élimination ou la réduction de l’influence de la dysfonction somatique, du point de vue mécanique, neurophysologique et circulatoire, facilite la capacité inhérente du corps à l’autoguérison. Dès lors, le TMO peut être utilisé intégrativement pour sa contribution complémentaire dans le traitement de nombreuses conditions cliniques. Cependant, le TMO ne doit jamais être employé sans un diagnostic médical complet, ou exclusivement comme une alternative aux normes acceptées de la pratique médicale. Le TMO est spécifiquement déterminé par le diagnostic précis de la dysfonction somatique à traiter dans le contexte de l’état de santé général du patient. Dans la plupart des exemples, le TMO est employé pour améliorer la restriction de mouvement associée à la dysfonction somatique. Il est donc inapproprié de manipuler des régions du corps structuralement instables. Les personnes qui emploient les informations de ce texte doivent reconnaître que toute intervention appliquée sur un être humain comporte inévitablement un risque inhérent. Aussi, les auteurs n’assument aucune responsabilité pour les blessures et/ ou dommages aux personnes issus, ou liés à, l’utilisation du matériel présenté dans ce texte. Il est de l’entière responsabilité du praticien, en fonction de son expertise et de sa connaissance du patient, de déterminer dans chaque cas le traitement le plus approprié et sa bonne méthode d’application.

Au fil du temps, d’autres changements sont apparus. Le vocabulaire anatomique continue d’évoluer, et dans quelques cas, le vocabulaire ostéopathique n’a pas progressé au même rythme. Bien que la nouvelle nomenclature anatomique fasse référence à la synchondrose sphéno-occipitale au lieu de synchondrose sphénobasilaire, nous avons choisi de garder l’ancienne nomenclature, si familière à la plupart des praticiens de l’ostéopathie. De la même manière, nous avons gardé les termes « rotation externe » et « rotation interne » pour la description des mouvements du mécanisme craniosacral, bien que pour les autres mouvements nous utilisons la nouvelle nomenclature, i. e. « rotation latérale » ou « rotation médiale », alors que les termes « rotation externe » ou « rotation interne » décrivent des mouvements qui se produisent à l’intérieur d’une cavité (e. g. la rotation interne du fœtus dans la cavité utérine).

Nous tenons à remercier notre associé perpétuel, Tom Glonek, Ph.D., pour ses consultations pendant la production de ce texte. Nous espérons que cet ouvrage contribuera à la compréhension et à l’usage intelligent des principes ostéopathiques dans la prestation des soins de santé par vous, nos confrères à travers le monde.

Nicette Sergueef, Kenneth E. Nelson, 12 mai 2013.


Table des Matières


Avant-Propos
Abréviations
1.Ostéopathie, fascia, fluides et mécanisme respiratoire primaire
Chapitre 1 : Fascia
 Définition
 Constituants histologiques du fascia
 Description du fascia à partir de ses constituants histologiques
 Description du fascia à partir de sa topographie
 Innervation du fascia
 Fonctions du fascia
 Tissus conjonctifs et vieillissement
 Applications cliniques
Chapitre 2 : Mécanisme respiratoire primaire
 Homéostasie et mécanisme respiratoire primaire
 Rythmes physiologiques inhérents, capacitance, fréquence de modulation et MRP
 La fluctuation du liquide cérébrospinal et le mouvement du système nerveux central
MRP dans tout le corps
 Conclusion
2 Examen ostéopathique
Chapitre 3 : Dysfonction somatique et son diagnostic
 Définition de la dysfonction somatique
 Diagnostic de la dysfonction somatique
Chapitre 4 : Anamnèse et examen physique
 Anamnèse
 Examen physique
3 : Traitement du patient
Chapitre 5 : Traitement ostéopathique
 Déterminer l’application du traitement ostéopathique
 Différents traitements ostéopathiques
 Réponse au traitement
Chapitre 6 : Procédures
 Procédures des membres inférieurs
 Procédures pelviennes
 Procédures lombopelviennes
 Procédures des tissus mous lombopelviens
 Procédures thoraciques
 Procédures diaphragmatiques
 Procédures cervicales
 Procédures des membres supérieurs
 Procédures viscérales
 Procédures crâniennes
 Procédures de modulation du mécanisme respiratoire primaire
4 : Considérations cliniques
Chapitre 7 : Dysfonctions musculosquelettiques
 Colonne vertébrale
 Mouvements spinaux
 Dysfonction somatique vertébrale
 Changements liés au vieillissement
 Contribution ostéopathique à l’examen physique et au traitement
 Conseils au patient
 Arthrite dégénérative : arthrose du genou et de la hanche
 Syndromes de surmenage : syndrome de la coiffe des rotateurs
 Syndromes canalaires : syndrome du canal carpien
 Conclusion
Chapitre 8 : Dysfonctions posturales
 Système vestibulaire
 Système visuel
 Système somatosensitif/proprioceptif
 Changements liés à l’âge
 Contribution ostéopathique à l’examen physique et au traitement
 Conseils au patient
Chapitre 9 : Dysfonctions cardiovasculaires
 Hypertension
 Insuffisance cardiaque
 Contribution ostéopathique à l’examen physique et au traitement
 Conseils au patient
Chapitre 10 : Dysfonctions respiratoires
 Poumons
 Modifications liées à l’âge
 Maladie pulmonaire obstructive
 Pneumonie
 Apnée obstructive du sommeil
 Contribution ostéopathique à l’examen physique et au traitement
 Conseils au patient
Chapitre 11 : Dysfonctions gastro-intestinales
 Dysphagie
 Reflux gastro-œsophagien
 Hernie hiatale
 Syndrome du côlon irritable
 Constipation
 Viscéroptose
 Contribution ostéopathique à l’examen physique et au traitement
 Conseils au patient
Chapitre 12 : Dysfonctions urogénitales
 Troubles du plancher pelvien
 Troubles bénins de la prostate
 Contribution ostéopathique à l’examen physique et au traitement
 Conseils au patient
Chapitre 13 : Dysfonctions autonomiques
 Organisation et composantes
 Fonctions du système nerveux autonome
 Dysautonomie
 Syndrome de fatigue chronique
 Fibromyalgie
 Troubles du sommeil
 Influence du système nerveux autonome sur la ménopause
 Contribution ostéopathique à l’examen physique et au traitement
 Conseils au patient
Chapitre 14 : Dysfonctions auditives et visuelles
 Presbyacousie
 Acouphènes
 Dysfonctions du cristallin
 Glaucome
 Décollement de la rétine
 Modifications associées à l’âge
 Contribution ostéopathique à l’examen physique et au traitement
 Conseils au patient
Index

Le Site de l’Ostéopathie remercie les auteurs, Nicette Sergueef et Kenneth E. Nelson ainsi que les éditions Elsevier Masson de l’avoir autorisé à présenter ce livre.


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 31 / 1027384

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Livres, Mémoires & Thèses  Suivre la vie du site Livres techniques   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 4.2.13 + AHUNTSIC

Creative Commons License