La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO
Recherchez dans le Site :

Guide de consultation ostéopathique en 5 minutes

Millicent Channell, David Mason - De Boeck 2012
 

Guide de consultation ostéopathique en 5 minutes

Millicent Channell, David Mason

Traduction : Renan Bain, Frédéric Pariaud


CARACTÉRISTIQUES



Date de parution : 2012
Éditeur  : De Boeck

ISBN  : 978-2-8041-7162-9
Nb. de pages  : 320 pages
Dimensions  : 210 x 150 mm
Prix relié : 35,00 €

Ce livre n’est plus commercialisé


Descriptif


Cette traduction d’un ouvrage américain est un guide de conduite du traitement ostéopathique, systématisé par trois possibilités de prise en charge : très rapide, rapide et plus étendue.

L’étudiant est ainsi guidé dans sa prise de décision thérapeutique et les professionnels de la santé sont quant à eux informés des possibilités de prise en charge non médicamenteuse des pathologies fréquemment rencontrées.

Les principaux gestes techniques sont exposés dans la seconde partie de l’ouvrage, ce qui contribue à une meilleure lisibilité et compréhension des tests et techniques ostéopathiques et constitue ainsi un vadémécum utile tant à l’étudiant qu’à l’ostéopathe déjà diplômé.


Les auteurs


Millicent Channell

Assistant Professor, Department of Osteopathic Manipulative Medicine, School of Osteopathic Medicine, University of Medicine and Dentistry of New Jersey, Statford, New Jersey

David Mason

Chair and Associate Professor, Department of Osteopathic Manipulative Medicine, School of Osteopathic Medicine, University of Medicine and Dentistry of New Jersey, Statford, New Jersey


Traducteurs


Renan Bain

Frédéric Pariaud

Ostéopathe DO, Master 1 d’Ethique, Sciences, Santé et Société, exerce en cabinet privé et enseigne dans plusieurs écoles d’ostéopathie.


Sommaire


Préface
Avant-propos
Remerciements
Mode d’emploi

  • Algodystrophie
  • Anxiété
  • Arthrite
  • Arthrose
  • Arthrose cervicale
  • Asthme
  • Atélectasie
  • Bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO)
  • Bursite de la patte d’oie
  • Céphalées
  • Cholécystite
  • Colique
  • Constipation
  • Dépression
  • Diarrhée
  • Dysfonction de l’ATM (articulation temporo-mandibulaire)
  • Dysfonction érectile
  • Dysménorrhée
  • Dyspareunie
  • Dysphagie
  • Entorse de cheville
  • Épaule gelée
  • Épicondylite
  • Fibromyalgie
  • Gastrite
  • Goitre
  • Grippe
  • Grossesse
  • Hoquet
  • Hypertension
  • Infection urinaire
  • Insuffisance cardiaque congestive
  • Labyrinthite
  • Lombalgie
  • Maladie de Dupuytren
  • Maladies inflammatoires chroniques du côlon (Maladie de Crohn ; Rectocolite hémorragique)
  • Occlusion intestinale (Iléus)
  • Otite moyenne
  • Paralysie faciale (Paralysie de Bell)
  • Pelvipéritonite
  • Pharyngite
  • Pneumonie
  • Reflux gastro-œsophagien
  • Rhinite allergique
  • Rhume commun
  • Scoliose
  • Sinusite
  • Sténose du pylore
  • Syndrome de Tietze
  • Syndrome des jambes sans repos
  • Syndrome du canal carpien
  • Syndrome du côlon irritable (colopathie fonctionnelle)
  • Syndrome du défilé thoracique
  • Syndrome post-commotionnel
  • Syndrome prémenstruel Tachycardie
  • Torticolis
  • Toux chronique
  • Ulcère gastro-duodénal Vomissement

APPENDICE 1 : TECHNIQUES

  • Région de la tête
  • Région cervicale
  • Région thoracique
  • Côtes
  • Région lombaire
  • Abdomen
  • Points de Chapman Traitement par inhibition
  • Iliaque
  • Sacrum
  • Membre supérieur
  • Membre inférieur

APPENDICE 2 : TESTS SPÉCIFIQUES

  • Rachis cervical
  • Membre supérieur
  • Membre inférieur
  • Rachis lombaire
  • Bassin

APPENDICE 3 : SCHÉMAS RÉCAPITULATIFS

  • Sites possibles de conflits nerveux du membre supérieur
  • Sites possibles de conflits nerveux du membre inférieur
  • Dermatomes vue antérieure
  • Dermatomes vue postérieure
  • Réflexes (membre supérieur - membre inférieur)
  • Force musculaire (membre supérieur - membre inférieur)
  • Approche crânienne
  • Diagnostic crânien
  • Diagnostic sacré

Références
Index


Introduction à l’édition en langue française


Abandonnez votre Grec et votre Latin. « Parlez Américain. »
Andrew Taylor Still

Alors que la littérature spécialisée offre généralement au lecteur une grille de lecture par région anatomique, pour la première fois un livre, traduit de l’américain, présente des conduites de prises en charge ostéopathiques classées par pathologies. Plus d’un siècle après la parution du dernier ouvrage du fondateur de l’ostéopathie, cette traduction renoue avec l’héritage Stillien et nourrit une réflexion contemporaine sur les champs de compétence en plus d’offrir un vadémécum classique de tests et techniques. Soixante nouvelles conduites à tenir pour autant de pathologies communes allant de l’entorse de cheville à la dépression en passant par l’hypertension sont décrites suivant la chronologie d’une consultation type.

Notre expérience d’enseignant nous montre combien nos étudiants sont parfois désemparés devant tel ou tel symptôme ou pathologie. Face à son patient, le praticien comprend vite que la douleur de l’Autre ne supporte pas les sophismes mais réclame une action. ‘L’abandon du Grec et du Latin’ peut donc se comprendre comme une injonction à faire, ‘Parler Américain’ comme un encouragement à expérimenter sans cesse un nouveau monde. Par son contenu, les auteurs valorisent le tour de main de notre métier et déculpabilisent le retour à une clinique artisanale, réponse à la relégation du corps en médecine. D’ailleurs, c’est en se détachant de vaines précautions oratoires pour une systématisation relative du geste que l’on peut réinventer une ostéopathie générale masquée par le développement extraordinaire de la pharmacopée au XXème siècle.

Avec une élégance discrète, ce livre nous adresse un message éminemment subversif. Dans une société où les dépenses de santé peuvent représenter plus de 11% du PIB et où un nouveau médicament coûte plus de 800 millions de dollars, on comprend que les solutions non médicamenteuses ont leur place dans la réflexion de santé publique. Le modèle américain d’une ostéopathie intégrée au système de santé recèle, malgré ses revers, une force de proposition qui peut faire évoluer notre approche musculo-squelettique de l’ostéopathie et élargir les champs de compétence de notre profession. En l’absence d’un cadre rigoureux structurant l’exercice de l’ostéopathie en Europe, l’héritage outre atlantique est susceptible d’ouvrir une voie de normalisation d’un métier en cours de professionnalisation.

Aujourd’hui peu d’auteurs risquent la proposition de protocoles ostéopathiques. Traduire cet ouvrage nous est donc apparu une évidence dans ce contexte pour combler un vide pédagogique mais aussi pour dénoncer l’hygiénisme principiel qui cache trop souvent une empirie mal assumée. Conscient des limites de l’exercice, cette traduction rend à la pratique ostéopathique ses perspectives thérapeutiques en ouvrant ispo facto la voie d’une communication interdisciplinaire. L’abandon du Grec et du Latin ne suffit pas, notre identité réclame quelque part de « parler Américain ».

Renan BAIN et Frédéric PARIAUD

  • La philosophie et les principes mécaniques de l’ostéopathie, Paris, Frison-Roche, trad. Mireille Corriat- Gobert, 2001 (1892), p.175.
  • A. T. Still, Ostéopathie. Recherche et pratique, Vannes, Sully, 2ème édition, trad. Pierre Tricot, 2009 (1910).
  • En écho à Georges Canguilhem à propos des médecins : « Il faut prendre son parti de l’obligation professionnelle de prendre parti. »
  • « Thérapeutique, expérimentation, responsabilité », in Études d’histoire et de philosophie des sciences concernant les vivants et la vie, Vrin, 2002, p. 389.
  • Lire D. Sicard, « La médecine sans le corps », in Le corps relégué, ss dir. A.-C. Masquelet, PUF, 2007 pp. 131-137.
  • Produit intérieur brut de la France en exemple. Ecouter R. Amalberti (consulté le 24 mai 2012)
  • J.-P. Gaudillères, La médecine et les sciences, La Découverte, 2006, p. 83 : « Huit cents millions de dollars. D’après une étude récente réalisée par un institut américain de gestion, tel serait le montant moyen des investissements de recherches indispensables pour trouver un médicament. » D’autre part, 91,2 % des médecins interrogés dans une étude pensent que l’ostéopathie peut réduire la consommation de médicaments. Cf. V. Touzard, Les médecins généralistes et l’ostéopathie en France : que savent-ils ? Qu’en pensent-ils ? Font-ils confiance ?, ESO, 2007.
  • Cf. O. Isle de Beauchaine, Etude du consultant en clinique ostéopathique, Mémoire DO, FERO 2011.
  • P. Stern, Profil du consultant en ostéopathie, Thèse de médecine, Bobigny, 2005.

Nous remercions particulièrement les auteurs et les éditions De Boeck de nous avoir autorisé à présenter ce livre


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 19 / 720792

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Livres, Mémoires & Thèses  Suivre la vie du site Livres techniques   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License