La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO
Recherchez dans le Site :

Nature Science Santé 26

jeudi 17 décembre 2020 par Nature Sciences Santé

Édito

Nous consacrons une large part de ce numéro à l’endométriose, cette maladie encore bien mystérieuse, qui touche un trop grand nombre de femmes. Comme nous aimons le faire, nous avons mis en miroir les données issues de la recherche scientifique et les informations issues de la pratique quotidienne et de l’expérience concrète d’un professionnel de santé, en l’occurrence, le Dr Bérengère Arnal, médecin gynécologue-obstétricienne.

La recherche scientifique sur les traitements naturels de l’endométriose n’en est encore qu’à ses débuts et les études cliniques sur les micronutriments, les plantes et extraits de plantes susceptibles d’être bénéfiques dans son traitement sont encore bien trop rares. Mais force est de constater que depuis une trentaine d’années, elles progressent à une vitesse exponentielle. On ne comble cependant pas en seulement quelques dizaines d’années une absence quasi totale de reconnaissance d’une maladie, pourtant tellement invalidante.

En décryptant les mécanismes que l’on sait ou suppose aujourd’hui être impliqués dans l’apparition et la progression de l’endométriose, il est possible d’analyser les effets bénéfiques potentiels de certains micronutriments, plantes et extraits de plantes et d’ouvrir la voie à de nouvelles recherches et applications cliniques.

Brigitte Karleskind 

Sommaire

La passiflore - De l’usage traditionnel à la recherche scientifique

La passiflore est traditionnellement utilisée pour soulager les symptômes légers de stress et favoriser le sommeil. De nombreux travaux de recherches s’intéressent aux propriétés pharmacologiques de ses différents constituants actifs, mais il existe encore très peu d’études cliniques.
La passiflore ou fleur de la passion (Passiflora incarnata L.) appartient à la famille des passifloracées riche de 600 à 900 espèces. C’est une plante grimpante originaire du Brésil et du Pérou que l’on trouve également dans le sud des États-Unis, au Mexique ou aux Bahamas.

Probiotiques, sportifs & infections respiratoires

L’exercice physique intense crée une immunodépression transitoire qui ouvre une fenêtre aux infections respiratoires. Depuis quelques années, la recherche s’intéresse à l’effet des probiotiques chez les athlètes et à déterminer s’ils pourraient aider à contrer les effets des exercices intenses sur le système immunitaire.

Dossier Endométriose

L’apport de la micronutrition et de la phytothérapie

L’endométriose est une maladie chronique dans laquelle l’inflammation et le stress oxydant ont une place importante. En agissant sur ces phénomènes, des micronutriments, des plantes et extraits de plantes vont aider, dans différents cas, à apaiser certaines manifestations de cette maladie qui reste encore bien mystérieuse.

L’endométriose est une maladie gynécologique qui concerne près d’une femme sur dix en âge de procréer. C’est une maladie inflammatoire chronique, oestrogénodépendante, parfois asymptomatique ou qui se manifeste par des douleurs chroniques pelviennes, en particulier, au moment des règles. Dans 30 à 50 % des cas, l’endométriose est associée à une infertilité. Elle affecte de surcroît de façon importante la qualité de vie ainsi que la santé psychologique et sexuelle.

Plantes & dysménorrhée

L’algoménorrhée, que l’on appelle souvent à tort dysménorrhée, est le terme qui désigne l’ensemble des douleurs qui surviennent au moment des règles. Elle apparaît classiquement le deuxième jour et dure jusqu’à leur fin. Elle peut même commencer avec leur survenue. Elle s’associe dans le cas de l’endométriose à des douleurs pelviennes sans rythme mais comportant une recrudescence prémenstruelle.
Le gingembre recèle des principes actifs avec des propriétés inhibitrices des enzymes COX-2 et lipooxygénases ainsi que des effets analgésiques. Des recherches précliniques indiquent en effet qu’il agit sur la synthèse des prostaglandines, en inhibant la cyclo-oxygénase, et des leucotriènes. Plusieurs études cliniques ont évalué ses effets.
La cannelle est traditionnellement utilisée pour soulager différents problèmes gynécologiques, et notamment les crampes abdominales menstruelles. Elle contient des polymères polyphénoliques, de puissants antioxydants avec des propriétés anti-inflammatoires.

Endométriose : La prise en charge naturelle doit être globale

Questions au docteur Bérengère Arnal, Gynécologue - Obstétricienne

Le Dr Bérengère Arnal, médecin gynécologue-obstétricienne, nous parle des traitements naturels qui peuvent aider et soulager les femmes atteintes d’endométriose. Ils conjuguent modifications de l’alimentation, micronutrition, phytothérapie, homéopathie, aromathérapie, dans certains cas aussi, ostéopathie… Ils ne font pas de miracles mais peuvent cependant notamment calmer les phénomènes et apporter des améliorations notables dans la qualité de vie de ces femmes en souffrance.

Nous remercions la revue Nature Sciences Santé de nous avoir autorisé à présenter ce numéro de la revue

Abonnement

Directeur de la publication : André Dunand
Rédactrice en chef : Brigitte Karleskind
Périodicité : 8 numéros par an + 2 hors-série
Abonnement annuel :
- version papier : 36 € ou CHF 39
- version électronique : 32 € ou CHF 35
=> S’abonner à Nature Sciences Santé -> https://www.nature-sciences-sante.eu/


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 188 / 518533

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Revues  Suivre la vie du site Nature Sciences Santé   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License