La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO
Recherchez dans le Site :

Entorse de cheville et technique ostéopathique du complexe occiput-atlas-axis. Étude expérimentale comparative entre un groupe « entorse » et un groupe « témoin »

CEESO - Étienne Matéo
 
jeudi 8 février 2018 par Étienne Matéo

Entorse de cheville et technique ostéopathique du complexe occiput-atlas-axis
Étude expérimentale comparative entre un groupe « entorse » et un groupe « témoin »

CEESO - Étienne Matéo


Mémoire en vue de l’obtention d’un diplôme d’ostéopathe - Centre Européen d’Enseignement Supérieur en Ostéopathie — CEESO 2016 - Tuteur : BIELAK Alexandre, Ostéopathe DO - Date de présentation : Jeudi 28 Avril 2016

Le Site de l’Ostéopathie remercie le Directeur du CEESO Paris de l’avoir autorisé à présenter ce mémoire

Résumé

Objectifs : Le but principal de cette étude a été d’évaluer l’amélioration des quatre critères de la dysfonction somatique de l’entorse de cheville après un traitement ostéopathique du complexe Occiput-Atlas-Axis (OAA), par la réalisation d’une technique d’inhibition des muscles sous-occipitaux. Le but secondaire a, quant à lui, été d’évaluer si cette technique ostéopathique était plus efficace sur le groupe « entorse » que sur le groupe « témoin ».

Méthode : Onze patients souffrant d’entorse de cheville bénigne (stade I) de moins de trois mois et, quatorze patients témoins n’ayant pas d’entorse, ont bénéficié de la technique ostéopathique. Deux séances, espacée chacune d’une semaine, ont été effectuées sur chaque sujet. Et pour évaluer l’évolution de la sévérité des critères de la dysfonction somatique de la cheville et de l’OAA, trois phases de tests (avant, juste après et une semaine après la technique) ont été réalisées par un autre praticien. Les données ont ensuite été répertoriées dans un SOAP Note Exam Form permettant d’évaluer les quatre critères de la dysfonction somatique (SART).

Résultats : Selon l’analyse statistique des résultats, il y aurait une amélioration des quatre critères de la dysfonction somatique de l’entorse de cheville après cette technique d’inhibition des sous-occipitaux chez le groupe « entorse » ainsi que chez le groupe « témoin » (uniquement sur du court terme). Néanmoins, la technique ne serait pas plus efficace dans le groupe « entorse ».

Conclusion : Cette étude montrerait tout de même une efficacité de la technique d’inhibition des sous-occipitaux et donnerait une nouvelle perspective sur la prise en charge des entorses de cheville bénigne de stade I.

Mots-clés : entorse de cheville ; complexe occiput-atlas-axis ; posture ; muscles sous-occipitaux ; dysfonction somatique.

Abstract

Title : Ankle sprain and technical osteopathic the occiput-atlas-axis complex. Comparative experimental study between a "sprain" group and a "control" group

Objectives : The main purpose of this study was to evaluate the improvement of the four criteria of somatic dysfunction ankle sprain after an osteopathic treatment of the Occiput-Atlas-Axis complex (OAA), performed with an inhibition technique of suboccipital muscles. The secondary objective was also to assess if this osteopathic technique was more effective on the "sprain" group than on the "control" group.

Method : Eleven patients with mild ankle sprain (level I) with less than three months duration, as well as fourteen control patients with no sprain, benefited from manipulative osteopathic treatment. Two sessions, each separated by a week, were performed one each subject. Additionally, in order to assess the evolution of severity of somatic dysfunction ankle’s criteria and OAA, three testing phases (before, just after and one week after the manipulative osteopathic treatment) were performed by another practitioner. Data were recorded afterward in a SOAP Note Exam Form to evaluate the four criteria of somatic dysfunction (TART).

Results : According to the statistical analysis, there would be an improvement of the four criteria of somatic dysfunction sprained ankle using inhibition of suboccipital technique, within the « sprain » group and the « control » group (only on short term). However, this technique would not be more effective within the « sprain » group.

Conclusion : This study would nonetheless show the inhibition of suboccipal as an efficient technique and therefore give a new perspective on benign ankle sprains level I treatment.

Keywords : ankle sprain ; occiput-atlas-axis complex ; posture ; suboccipital muscles ; somatic dysfunction.


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 2 / 1002714

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Livres, Mémoires & Thèses  Suivre la vie du site Mémoires & Thèses   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 4.2.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License