La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO
Recherchez dans le Site :

Andrew Taylor Still et la médecine : continuités et ruptures

CEESO - LOPEZ Victor
 
jeudi 3 mai 2018 par LOPEZ Victor

Andrew Taylor Still et la médecine : continuités et ruptures

LOPEZ Victor


Mémoire en vue de l’obtention d’un diplôme d’ostéopathe - Centre Européen d’Enseignement Supérieur en Ostéopathie — CEESO 2017 - Tuteur : DUMONT Dorothée, Ostéopathe D.O. - Soutenance le Jeudi 4 mai 2017

Le Site de l’Ostéopathie remercie le Directeur du CEESO Paris de l’avoir autorisé à présenter ce mémoire

Résumé

Il est habituel d’observer l’ostéopathie comme un mouvement tout à fait révolutionnaire au sein de la médecine. Cette vision ne résiste pas à l’analyse des pratiques médicales qui constituent le paysage dans lequel Andrew Taylor Still met en place l’ostéopathie. Ces pratiques sont d’une grande diversité : Thomsonianisme, Homéopathie, éclectisme pour les pratiques non-orthodoxes, mais il existe aussi des divergences notables parmi les tenants de la doctrine orthodoxe. Les idées de Still, particulièrement celle d’autoguérison, dessinent une pratique originale alliant technique manuelle et rejet des médicaments. La conception et le développement de l’ostéopathie sont des processus qui s’étendent de 1860 à 1890. Cependant, le succès réel de l’ostéopathie est indiscutable à partir des années 1890. C’est une période durant laquelle la médecine rencontre un paradoxe : des avancées considérables sont réalisées sur le plan du diagnostic, mais une stagnation s’observe en ce qui concerne la thérapeutique. Cette étude a pour but de contribuer à la compréhension des idées en rupture et en continuité entre la théorie de Still et la médecine orthodoxe.

Mots clés : Histoire, rapport ostéopathie / médecine, autoguérison,

Abstract

Title : Andrew Taylor Still and Medecine, continuities and ruptures

Osteopathy is often considered as an utterly revolutionary movement within medicine. This view does not stand when we analyse the medical practices that made up the background in which Andrew Taylor Still set up osteopathy. There were indeed a great variety of practices : Thomsonianism, homeopathy, eclectism concerning non-orthodox practices but also strong divergences in points of view among the actors of the orthodox doctrine. Still’s ideas, such as self-healing for instance, designed an original practice. It is a combination of manual techniques and abandon of drugs. The conception and development of osteopathy are ongoing processes from 1860 to 1890. However, the actual success of osteopathy is certain from the 1890s onwards. At that time. medicine was facing a paradoxical situation. On the one hand, tremendous advances were made in terms of diagnosis, but on the other hand, stagnation was observed as far as therapy was concerned. This study aims at contributing to a better understanding of ideas in rupture and in continuity between Still’s theory and orthodox medicine.

Keywords : history, link osteopathy / medecine, self-healing


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 6 / 1002714

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Livres, Mémoires & Thèses  Suivre la vie du site Mémoires & Thèses   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 4.2.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License