La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO
Recherchez dans le Site :

Le temps d’intégration somatosensorielle

Louise Tremblay - - Éditions Sully 2015
 
dimanche 22 mars 2015 par Louise Tremblay

Le temps d’intégration somatosensorielle

La pause thérapeutique en ostéopathie, thérapie manuelle et travail corporel

Louise Tremblay

Préface de Pierre Tricot


CARACTÉRISTIQUES


Date de parution : 2015
Éditeur  : Sully

ISBN  : 978-2-35432-137-6
Nb. de pages  : 160 pages
Dimensions  : 150 x 225 mm
Prix broché : 24,00 €

Louise Tremblay
Le temps d’intégration somatosensorielle
La pause thérapeutique en ostéopathie, thérapie manuelle et travail corporel
Éditions Sully 2015


Descriptif


Le temps d’intégration somatosensorielle est un laps de temps durant lequel l’état d’immobilité apparente du corps permet aux stimuli sensoriels d’être transmis aux centres nerveux supérieurs et au système nerveux central de réagir à ces stimulations, sans risque d’interférences provenant d’autres stimulations. Cela demande au thérapeute manuel un arrêt durant le traitement, une pause d’intégration, entre deux stimulations consécutives.

Sans que l’accent n’ait jamais été mis particulièrement sur les pauses dans les livres de biologie ou de physiologie, on s’aperçoit en effet que la vie est rythmée, qu’il y a des moments de « pause », qu’elle n’est pas seulement mouvement. La gestion des informations extérieures passe ainsi par trois temps afin d’établir une action de régulation du milieu intérieur : l’influx, l’intégration et la réponse. Cet ouvrage relie la nécessité de ces pauses au fonctionnement des systèmes nerveux et endocrinien, développe de nouveaux concepts et analyse comment les délais d’intégration prennent intuitivement place dans la pratique de l’ostéopathie et d’autres thérapies manuelles.

« Ce livre constitue pour moi une contribution importante à l’art ostéopathique. J’espère qu’il suscitera quelques vocations à rechercher plus avant quant à l’importance de ces états d’immobilité », Pierre Tricot.


L’auteure


Louise Tremblay, après des études d’acupuncture et d’homéopathie, s’est formée à la technique Bowen dont elle est devenue une enseignante enthousiaste. Elle a ensuite entrepris six années d’études d’ostéopathie à Montréal, complétant ainsi sa solide formation. Vivant au Québec, elle anime des séminaires Bowen et Niromathé dans le monde entier, développant une vision globale des thérapies manuelles et du fonctionnement de la somesthésie.


Sommaire


Remerciements
Préface
Avant-propos
Introduction

1 • Parler le langage du corps
Composantes fonctionnelles du système nerveux
Les différents types de communication du système nerveux
Les afférences : les récepteurs sensitivo-sensoriels
Les afférences : le système somesthésique
Le traitement de l’information

2 • L’allostasie pour le maintien de l’homéostasie
L’allostasie
La charge allostatique
La surcharge allostatique
Le toucher sensuel (limbique)
L’homéostasie dans les mains des thérapeutes manuels

3 • Les temps d’intégration en ostéopathie
Fluctuation du liquide céphalo-rachidien (LCR)
Mécanisme Respiratoire Primaire (MRP)
Le « still-point »
Pierre Tricot – La saturation d’énergie et le refus
Nicette Sergueef et l’onde de Traube-Hering : une pause accidentelle
Rollin Becker – Le moment de calme
Daniel Fernandez – Un temps d’intégration somatosensorielle ?
John E. Upledger – Le point de repos
James Jealous – Le point neutre
Andrew Taylor Still – « Find it, fix it, and leave it alone ; Nature will do the rest »
Trouver un point commun

4 • Les temps d’intégrationdans d’autres thérapies manuelles
Chiropraxie
Strain-CounterStrain (tension contre-tension)
La vibration mécanique du Dr Snow et la spondylothérapie du Dr Gregory
La technique Bowen
La microkinésithérapie
La méthode Niromathé
On fait la pause parce qu’on le sent

5 • Analyse conceptuelle
Les différents types de pause
Le bien-fondé d’un temps de pause en ostéopathie en rapport avec la physiologie
Le bien-fondé d’un temps de pause en ostéopathie en rapport avec sa philosophie
Comment intégrer la pause dans les traitements ostéopathiques ?

Conclusion

Annexe 1 - La plasticité synaptique
Annexe 2 - Les observations du Dr Jean-Claude Guimberteau
Annexe 3 - Le LCR et la fibre fasciale collagénique
Annexe 4 - Phototransduction circadienne extraoculaire
Annexe 5 - Ce que le thérapeute peut observer durant et après un still-point
Annexe 6 - Encodage des forces tactiles dans le cortex somatosensoriel primaire

Épilogue
Table des illustrations
Bibliographie

Le Site de l’Ostéopathie remercie les éditions Sully de l’avoir autorisé à présenter ce livre


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 14 / 1028176

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Livres, Mémoires & Thèses  Suivre la vie du site Livres d’ostéopathie Humaine   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 4.2.13 + AHUNTSIC

Creative Commons License