La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO
Recherchez dans le Site :

La maladie de Crohn : l’intérêt de l’ostéopathie et de la phytothérapie dans l’accompagnement des patients traités par Humira.

Mémoire d’Ostéopathie par Justine BIET
 
jeudi 10 décembre 2020 par Justine BIET

Justine BIET - « La maladie de Crohn : l’intérêt de l’ostéopathie et de la phytothérapie dans l’accompagnement des patients traités par Humira. »


Maîtres de mémoire :

  • Alexandre BORWIN - Ostéopathe D.O.
  • Claire BORWIN - Phytothérapeute

Mémoire soutenu le : 25/06/2020

Abstract

Francais

La maladie de Crohn est une maladie auto-immune pouvant toucher n’importe quelle partie du tube digestif et pouvant s’accompagner de manifestations extra-digestives (articulaires, cutanées…).
Pour ce mémoire, nous nous intéresserons aux patients traités par Humira. Il s’agit d’un anti-TNF-α qui va bloquer l’action des médiateurs de l’inflammation (le TNF-α). Ce traitement permet de calmer l’inflammation et la réponse immunitaire pour limiter l’expansion des lésions ainsi que les crises.
L’objectif de ce mémoire est de voir la place de l’ostéopathie, complétée par la phytothérapie (curcuma), dans l’accompagnement des patients ayant une maladie de Crohn. On s’intéresse essentiellement au foie vis-à-vis de son rôle dans la digestion ainsi que son intervention dans le métabolisme du médicament. Mais on garde à l’esprit la globalité du patient.

Dans le cadre de ce mémoire, il ne s’agit pas d’établir un protocole ostéopathique, mais d’une ligne de conduite en gardant à l’esprit des éléments clefs à investiguer. Les répercussions de la maladie et du traitement se font sentir au niveau digestif mais sont aussi globales (digestion-absorptions, musculo-quelettique…). Les séances d’ostéopathie seront complétées par une cure sur un trimestre de curcumine. Pour cela, nous avons mis en place un partenariat avec les laboratoires Fénioux®.

Pour cette étude nous aurons trois groupes :

  • Groupe A : Ostéopathie et phytothérapie (Curcumine)
  • Groupe B : Ostéopathie
  • Groupe C : Placébo

Par cette association ostéopathie et phytothérapie, on peut mettre enévidence une amélioration de la qualité de vie des patients au quotidien, que ce soit au niveau des effets secondaires, des troubles abdominaux ou encore de la qualité du sommeil et de l’humeur.

Mots clefs : Maladie de Crohn, MICI, ostéopathie, phytothérapie, curcuma, complémentarité, qualité de vie, troubles viscéraux, douleurs.

Anglais

Crohn’s disease is an autoimmune disease that can affect any part of the digestive tract and may be accompanied by extra-digestive manifestations (joints, skin, etc.).

For this dissertation, we will focus on patients treated with Humira. It is an anti-TNF-α that will block the action of inflammation mediators (the TNF-α). This treatment helps to calm inflammation and the immune response to limit the expansion of lesions and seizures.

The objective of this dissertation is to see the place of osteopathy, complemented by phytotherapy (turmeric), in the accompaniment of patients with Crohn’s disease. We are mainly interested in the liver with regard to its role in digestion as well as its intervention in the metabolism of the drug. However, the patient’s totality is kept in mind.

Within the framework of this dissertation, it is not a question of establishing an osteopathic protocol, but a line of conduct keeping in mind key elements to be investigated. The repercussions of the disease and the treatment are felt at the digestive level but are also global (digestive-absorptions, musculo-skeletal...). The osteopathy sessions will be completed by a cure over one trimester of curcumin. For this, we have set up a partnership with Fenioux® laboratories.

For this study we will have three groups :

  • Group A : Osteopathy and phytotherapy (Curcumin)
  • Group B : Osteopathy
  • Group C : Placébo

Through this combination of osteopathy and phytotherapy, an improvement in the quality of life of patients can be demonstrated on a daily basis, be it in terms of side effects, abdominal disorders or even sleep and mood quality.

Sommaire

Remerciements
Introduction
I. La maladie de Crohn et les effets envisagés de la curcumine
1. La maladie de Crohn
1.1. Rappels sémiologiques d’une maladie auto-immune
1.2. Confirmation diagnostic
1.3. Diagnostic différentiel
1.4. La prise en charge médicale
2. Intérêt de la curcumine
3. Rappels Anatomiques
3.1. L’intestin grêle, une organisation adaptée à la digestion et absorption
3.2. Le côlon, zone d’absorption et de mouvement de masse
3.3. Le Foie et la vésicule biliaire, une organisation particulière pour assurer la digestion, l’assimilation et tant d’autres rôles
4. Rappels physiologiques
4.1. L’intestin grêle, lieu d’absorption
4.2. Le côlon, lieu d’absorption et de transit
4.3. Le foie et la vésicule biliaire, responsable de la digestion et du métabolisme
5. Le diaphragme, responsable de la mobilité ostéopathique des viscères
II. Protocole d’étude
1. Le choix des patients
1.1. Critères d’inclusion
1.2. Critères de non-inclusion
1.3. La recherche de patients, prise de contact avec les patients du Collège Ostéopathique de Bordeaux
2. L’ostéopathie
3. Le protocole de traitement, ou plutôt un fil rouge lors de la consultation
3.1. Première consultation : la globalité du patient
3.2. Deuxième consultation : les indications axées pour la maladie de Crohn d’Eric Hebgen, complétées par la motilité selon Alain Auberville et Andrée Aubin.
3.3. Troisième consultation : un bilan pour évaluer l’efficacité des séances précédentes.
4. La phytothérapie
4.1. L’histoire et le principe de la phytothérapie
4.2. Le choix du produit, assurer une biodisponibilité optimale
4.3. Mise en place d’un partenariat
4.4. L’action de la curcumine, un anti-inflammatoire reconnu
5. Méthode permettant le suivi et l’évolution de chaque groupe
III. Résultats
1. Les limites des critères d’évaluation
2. Analyse des résultats
2.1. Analyse des résultats du premier groupe
2.2. Analyse des résultats du deuxième groupe
2.3. Analyse des résultats du troisième et dernier groupe
3. Comparaison des trois groupes et mise en évidence de la différence d’une prise en charge pluridisciplinaire à une prise en charge uniquement ostéopathique
4. Quelques biais limitant l’analyse critique de cette étude
5. Discussions et perspectives
Conclusion
Table des illustrations
Table des Annexes
Bibliographie
Résumé
Abstract

Disponible en PDF :


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 110 / 485289

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Livres & Mémoires  Suivre la vie du site Mémoires   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.8 + AHUNTSIC

Creative Commons License