La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO
Recherchez dans le Site :

RMMO n° 41 - Janvier 2013

Revue de Médecine Manuelle Ostéopathie
 
mercredi 27 mars 2013 par Revue de Médecine Manuelle Ostéopathie

Revue de Médecine Manuelle Ostéopathie

RMMO n° 41 Janvier 2013


Revue de Médecine Manuelle Ostéopathie
n° 41 - Janvier 2013


Sommaire

Apport de la médecine manuelle dans la prise en charge des lombalgies aiguës et subaiguës Etude préliminaire.D. Commeau, A. Jourvion, G. De Brier, T Trappier, P. Requier, A. Zanotti, Ph. Mas, L. Théfenné.
Le traitement de la lombalgie aiguë a pour but la disparition de la douleur, la récupération fonctionnelle et la prévention de la lombalgie chronique. L’indication des techniques manuelles est limitée à la non reprise des activités quotidiennes, selon la conférence de consensus européenne de 2006. Cette conférence retient qu’une thérapie manuelle permettrait une amélioration algo-fonctionnelle plus rapide que le placebo à court terme, mais sans bénéfice à long terme (6 mois). Les manipulations ne seraient pas plus efficaces que la prise en charge du médecin, les antalgiques, la kinésithérapie ou l’école du dos.

 Dysfonction des articulations sacro-iliaques et douleur des membres inférieurs mythe ou réalité ? P Savelli.
Il est bien connu qu’un certain nombre de pathologies organiques touchant les articulations sacro-iliaques (ASI) se manifestent par une douleur locale pouvant irradier à mi-cuisse, qu’elles soient inflammatoires comme les spondylo-arthrites, qu’elles soient infectieuses, tumorales, ou bien même mécaniques, par exemple lorsqu’un découplage entre la résistance de l’os et le niveau de contrainte intervient (fracture de fragilité chez la femme ostéoporotique, fracture de fatigue du sportif). Dans toutes ces situations, le contexte clinique, l’imagerie complémentaire et la biologie permettent le diagnostic.
Il est admis en Médecine Manuelle et Ostéopathie (MMO) que le simple dérangement articulaire sacro-iliaque, appelé dysfonction ou lésion, peut s’accompagner d’une douleur, qu’elle soit décrite comme lombaire, fessière ou plus distale à la cuisse. Mais quelle est son origine ? Scarbonchi, chirurgien des armées et professeur au Val de Grâce, apporte un élément de réponse dans sa mise au point.

Système neurovégétatif et algies lombo-pelvipérinéales, D. Bonneau.
La région lombo-pelvipérinéale, comme l’ensemble du corps, reçoit une double innervation. La première et la mieux répertoriée, est sous la dépendance du système nerveux somatique. En rapport avec l’aspect conscient de la perception et la composante volontaire de l’action, sa systématisation est bien connue. Les territoires d’innervation, sensitif et moteur, de chaque racine spinale bénéficient d’une cartographie précise, malgré quelques variations anatomiques parfois trom­euses. L’organisation en plexus des branches ventrales donne naissance à des troncs nerveux qui se répartissent ou se partagent les loges anatomiques des membres, sur le plan de la motricité, et assurent la sensibilité des aires géographiques cutanées. Les adjectifs sont précis pour définir les différents types de sensation, fonction des capteurs spécialisés qui sont sollicités. La seconde, particulièrement méconnue, est assurée par le système nerveux autonome ou neurovégétatif. On lui distingue deux composantes, sympathique et parasympathique.

Diaphragme et jonction thoracolombaire, Description d’un protocole diagnostique et thérapeutique, T Mulliez.
Le diaphragme est habituellement considéré comme un organe viscéral docile et silencieux, non comme un fauteur de troubles. Cependant, par ses spécificités multiples et sa capacité de réaction, il peut se trouver autant à l’origine que victime de dysfonctionnements douloureux.

Hernie discale lombaire : traitement par amphothérapie, J.M. Soulier.
L’approche biomécanique et anatomique du rachis a permis de définir des concepts très aboutis basés sur des rappels anatomiques précis. La hernie discale (HD), en tant que pathologie discale, réunit un consensus dans sa responsabilité des facteurs douloureux lors des conflits disco radiculaires. L’amphothérapie va permettre une approche innovante du traitement de cette pathologie basée sur la physio pathologie de la HD. Les principes biomécaniques habituels ne permettent pas de proposer une thérapie articulaire adaptée à la pathologie.

Analyse arthro-cinématique du complexe lombo-pelvi-fémoral lors de l’appui, J.Rutte, D. Fievet.
L’étude de la marche, du bien-marchant, mais encore plus du mal-marchant est une source inestimable d’informations diagnostiques pour le médecin manuel musculo-squelettique. La complexité de son analyse nécessite de grandes connaissances biomécaniques. Celle-ci est rendue encore plus difficile car la plus petite anomalie arthro-cinématique peut la perturber. Ce n’est le plus souvent que subtilement par un œil exercé qu’il est possible de tirer rapidement profit de comprendre, dans son ensemble, la pathologie d’un patient. Il est plus intéressant que l’observation puisse se faire « à l’insu du sujet » de la salle d’attente à la salle de consultation pour éviter un parasitage par des considérations non médicales.

Dossier clinique informatisé en médecine orthopédique et manuelle, S. Alzeni, G. Asero.
Il existe peu de recherche scientifique qui concerne les aspects diagnostiques et les résultats thérapeutiques des pathologies dont s’occupe la médecine orthopédique et manuelle. Il y a par contre plus de recherche provenant du monde de la chiropractie. En effet, ce monde possède un langage et une compréhension spécifique de la part du monde scientifique anglo-saxon. Il est également vrai que la qualité de ces travaux n’est pas très élevée en ce qui concerne l’aspect scientifique et le sérieux. Il est donc nécessaire de publier toujours plus et toujours mieux. La production de travaux scientifiques de notre discipline dépend également de la possibilité de confronter et d’élaborer des informations qui proviennent de plusieurs centres spécialisés et de différents pays européens. Mais il faut également que ces centres de recherche soient dotés d’un langage commun pour la centralisation des informations et pour de bons résultats thérapeutiques.

Manipulation cervicale et accident vasculaire - A propos de deux cas avec suites judiciaires.
Deux cas d’accident vasculaire après manipulation cervicale avec suites judiciaires sont signalés dans la revue « Responsabilité » éditée par la MACSF-Sou Médical (n°45, avril 2012) que nous reproduisons avec son aimable autorisation. Leur description et les commentaires des experts ne manqueront pas d’intéresser nos lecteurs.

Agenda congrès


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 1 / 1002714

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Revues  Suivre la vie du site Les revues disparues....  Suivre la vie du site Revue de Médecine Manuelle Ostéopathie   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 4.2.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License