La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO
Recherchez dans le Site :

Concept ostéopathique de l’occlusion

CLAUZADE Michel-André et DARRAILLANS Bernard
 
vendredi 31 janvier 2003 par CLAUZADE Michel-André, DARRAILLANS Bernard

Concept ostéopathique de l’occlusion

CLAUZADE Michel-André et DARRAILLANS Bernard


CARACTÉRISTIQUES


Date de parution : 1989
Éditeur  : Ed. S.E.O.O., Perpignan

ISBN  : 978-2950400604
Nb. de pages  : 427 pages
Dimensions  : 214 x 274 mm


Descriptif


Ce livre réalisé en 1989 et réédité en 1998 reste totalement d’actualité et n’a pris aucune ride. Il présente les fondements de la théorie ostéopathique avec la description du mécanisme respiratoire primaire (MRP) et du système crâniosacré.

Les auteurs démontrent l’importance de la mandibule qui constitue un véritable système mandibulaire avec la langue et l’os hyoïde, qui participe à la fonction crânienne en jouant le rôle d’une véritable pompe à liquide céphalo-rachidien. Ils rejoignent en cela des principes évoqués par des kinésiologistes comme May ou Nahmani. L’homme debout peut-être ainsi décrit au travers de ce système crâniosacré mandibulaire. L’occlusion dentaire est sous la composante d’une fonction crânienne, d’une dynamique de trajectoire crânienne comme nous dirions plus facilement aujourd’hui. Cette occlusion a cependant une fonction double qui est malheureusement méconnue par les ostéopathes eux-mêmes :

  • centrifuge dans les premières années de la vie du nourrisson et se présente comme la traduction de l’équilibre intra-crânien et de la symphyse sphénobasilaire
  • centripète dès l’apparition de la denture temporaire et constitue alors une boucle cybernétique de rétroaction à gouverne trigéminale qui bloque alors le processus de croissance et qui constitue un véritable verrou crânien.

Cette double fonction justifie une complémentarité certaine entre le travail de l’ostéopathe et celui du chirurgien-dentiste. Les lésions de la symphyse sphénobasilaire (SSB) sont décrites et mises en relation avec l’apparition des différentes malocclusions.

Les derniers chapitres sont consacrés au diagnostic des pathologies crânio-sacrées et mandibulaires. Au niveau mandibulaire le diagnostic est clinique, radiologique et instrumental par l’utilisation des articulateurs et de l’axiographie. Le traitement laisse une place prépondérante à l’utilisation des gouttières occlusales, aux techniques prothétiques de collages par onlays composites et aux normalisations ostéopathiques. L’application de ce concept est utilisée dans l’explication des phénomènes d’usures dentaires et en particulier du bruxisme. Les céphalées, migraines, spasmophilie font partie des symptômes qui pourront justifier de tels traitements.


Table des Matières


  • Préface
  • Concept ostéopathique
  • Historique
  • Définition
  • Le Mécanisme Respiratoire Primaire
  • Sacrum entre les os iliaques
  • L’homme debout
  • Le système crânio-sacré
  • L’appareil mandibulaire
  • Le système crânio-sacré mandibulaire
  • Le diagnostic de la pathologie de l’appareil crânio-sacré mandibulaire
  • La normoclusion
  • Principes de travail
  • Les lésions de la symphyse sphéno-basilaire et ses répercussions sur l’occlusion
  • Diagnostic de la pathologie du système crânio-sacré
  • Diagnostic de la pathologie de l’appareil mandibulaire
  • Traitement
  • Corrections par gouttières occlusales
  • Les corrections ostéopathiques
  • Applications
  • Topologies des usures dentaires
  • Les céphalées
  • Les vertiges
  • Les accidents musculaires chroniques : tendinites, pubalgies
  • Conclusions
  • Bibliographie

Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 1 / 1002714

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Livres, Mémoires & Thèses  Suivre la vie du site Ostéopathie et dents   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 4.2.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License