La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO
Recherchez dans le Site :

Les A.T.M.

Jean-Marie Landouzy
 
vendredi 31 janvier 2003 par Jean-Marie LANDOUZY

Jean-Marie LANDOUZY

Les A.T.M. Évaluation

Traitements odontologiques et ostéopathiques


CARACTÉRISTIQUES


Date de parution : 1993
Éditeur  : Éditions de Verlaque
Préface : M Le Professeur Michel DONAZZAN
ISBN  : 978-2876440234
Nb. de pages  : 224 pages
Dimensions  : 15,5 x 23,5 mm


Table des Matières

Fruit d’un travail de recherche et d’expérimentations cliniques, il donne la méthode de diagnostic et de traitement utilisée dans le Service de Stomatologie du C.H.U. de Lille, dans le service de M. Le Professeur Michel DONAZZAN.

Composé de 8 Chapitres et d’un appendice sur les mécaniques du bassin, il est abondamment illustré : 253 figures ou photos .

CHAPITRE I : L’HOMINISATION DU CRANE, l’interprétation de Jean DELAIRE, à partir des travaux de DELATTRE et FENART sur l’hominisation du crâne. Comment la posture a modifié la forme du crâne et la position des A.T.M.

CHAPITRE II : LA DIMENSION VERTICALE, qui est essentielle dans l’approche des dysfonctions des A.T.M. et sa relation avec la posture. Comment la déterminer cliniquement et radiologiquement. Ce chapitre intéresse aussi bien les ostéopathes que les odontologistes, car il reprend les définitions et les modalités qui la détermine, aussi bien que les pathologies engendrées par ses modifications pathologiques.

CHAPITRE III : RAPPEL ANATOMIQUE, réalisé avec la participation d’un maître de conférence à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Lille, il permet de connaître parfaitement l’anatomie de cette région, ainsi que ses liaisons myo-faciales avec le rachis cervical et la ceinture scapulaire.

CHAPITRE IV : POSTURE ET OCCLUSION, ces deux éléments sont intimement liés et ont des influences réciproques importantes. La posture donne des indications précises sur l’occlusion. Les signes cliniques statiques et dynamiques des troubles occlusaux sont détaillés et une série de tests statiques et dynamiques permet de reconnaître les pathologies ascendantes et descendantes, afin d’appliquer un traitement étiologique. Ces tests diffèrent de la kinésiologie et de la posturologie.

CHAPITRE V : L’OCCLUSION, rappel des règles essentielles de l’occlusion. Les ostéopathes doivent avoir une connaissance des règles élémentaires de l’occlusion, afin de pouvoir engager un dialogue constructif avec les odontologistes.

CHAPITRE VI : LES PATHOLOGIES ET LES TRAITEMENTS ODONTOLOGIQUES, description des différents stades des pathologies et leurs étiologies. La conception de la gouttière, ses réglages, ses contre-indications, les examens para-cliniques nécessaires (radios, I.R.M. et scanner) sont exposés. Une attention particulière est donnée à la téléradiographie de profil, pour la stabilisation des résultats obtenus et la décision de compléter le traitement par l’orthodontie ou la chirurgie.

CHAPITRE VII : LES TRAITEMENTS OSTÉOPATHIQUES, détaillent les différentes approches ostéopathiques. Les traitements ostéopathiques sont décrits et illustrés. Les traitements ostéopathiques nécessaires aux dysfonctions crânio-mandibulaires intéressent toute l’ostéopathie structurelle, myotensive, viscérale et crânienne. Une place prépondérante est donnée aux traitements spécifiques, qui doivent être réalisés dans les dysfonctions des A.T.M.

CHAPITRE VIII : LA SYNTHÈSE, développe comment le travail s’organise lorsque le traitement est mixte, sur quelles bases il faut accorder la posture et l’occlusion pour obtenir un résultat satisfaisant. Comment doit s’établir le dialogue entre les différents praticiens pour une synchronisation parfaite.


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 2 / 1002714

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Livres, Mémoires & Thèses  Suivre la vie du site Ostéopathie et dents   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 4.2.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License