La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO
Recherchez dans le Site :

Le Monde de l’Ostéopathie n° 12

Octobre - Novembre - Décembre 2014
 
samedi 15 novembre 2014 par Le Monde de l’Ostéopathie

Le Monde de l’Ostéopathie n° 12

Octobre - Novembre - Décembre 2014

Dossier Les Cervicales


Sommaire


  • Édito - Responsabilité et discernement
  • Dossier : Les cervicales
    • Mise au point
    • À propos de la formation des ostéopathes
    • La verticalité tissulaire
  • Nutrition - Micro nutrition et cervicalgie
  • Ouverture - L’axe cranio-sacré ; nouvelles perspectives
  • Expérience
    • Cas clinique
    • Protégez vos patients
  • Découverte - Carnet de voyage

Édito

Responsabilité et discernement


M. Frédéric Zenouda
Directeur de la publication

C’est un véritable dilemme auquel est confrontée notre profession.
Face à l’augmentation du nombre de consultations et avec le risque de perdre une clientèle nouvellement acquise, l’ostéopathe peut parfois prendre le risque de travailler sur une
contre indication.

Mais comment réagir face à des patients pressés, stressés qui bien souvent voient en nous l’ultime remède à leurs maux ? Quelque soit son expérience, l’ostéopathe doit faire preuve de discernement et ne pas céder à la pression d’un lumbago aigu à deux heures du matin ou d’une simple entorse de cheville ; urgences sociales mais non vitales ! L’urgence altère la lucidité, le diagnostic, l’acte thérapeutique du professionnel. Nous ne devons pas, nous ne pouvons pas sombrer dans la facilité du bien être et du confort.

À cet égard, il est très encourageant de voir le nombre de recherches et expérimentations sur nos approches, nous observons depuis ces dernières années, quantité de praticiens en quête de réponse sur ce qu’ils ressentent, perçoivent.
Cela donne, pour notre plus grand plaisir, des essais de modélisation de la pratique.
Nous avons le plaisir d’ouvrir nos colonnes à ces chercheurs, ces visionnaires et ce, quelque soit leur ancienneté ou expérience. Cela a pour effet très positif de favoriser non seulement le questionnement mais aussi notre sens critique ; appréhender l’enseignement de nos pères comme un bagage et non pas comme des lois immuables.
La conséquence immédiate est évidemment notre capacité de discernement et de nous rendre plus responsables de nos prises en charge.

Bonne lecture
Frédéric Zénouda


Dossier

Alain Bedouet Ostéopathe DO-Rodrigue Pignel Médecin Ostéopathe DO
Manipulations cervicales et artère vertébrale
Une mise au point


L’accident après manipulation cervicale reste la grande peur du praticien des techniques dites de ‘thrust’. Elle a longtemps été aussi l’argument légal principal contre l’ostéopathie ou la chiropraxie pratiquée par les nonmédecins. Une mise au point à travers l’anatomie et la littérature.

EN RÉSUMÉ, les études ci-dessus établissent que les amplitudes articulaires du complexe C0/C1/C2 sont mal définies, que l’association de flexion ou d’extension cervicale à une inclinaison modifie de façon significative le flux artériel. Sachant que du point de vue de la biomécanique, l’inclinaison cervicale est toujours associée à une rotation cervicale, toute modification spatiale cervicocéphalique entraîne ipso facto une modification du flux artériel. Mais il faut retenir, nous concernant, qu’une torsion vive (soit inclinaison +rotation) provoque une excitation mécanique pouvant fragiliser la paroi artérielle.


Roland Solère, Ostéopathe D.O. - Ph.D. Formateur.
À propos de la formation des osteopathes


Docteur en Ostéopathie, diplômé de Masso-Kinésithérapie, de Naturopathie (Heilpraktiker) et d’Acupuncture traditionnelle (Diplôme National Supérieur de Médecine Acupuncturale). Ostéopathe enregistré 640000980, déclaré en activité de formation 72640154864. Après avoir soigné en cabinet déconventionné plus de 20 000 patients, dirigé des organismes privés de formation et enseigné dans plusieurs universités, il se consacre maintenant à faire connaître sa méthode de Rééquilibration fonctionnelle® en animant des stages post-diplôme.
https://www.methode-solere.eu/

Nous sommes convaincus, de longue date de l’intérêt majeur d’intégrer une ostéopathie de qualité comme acte de soin militant pour une santé durable. Pour atteindre ce but, il faut savoir répondre avec efficacité aux attentes de notre patientèle manifestées de façon plurifactorielle et multiforme. Pour cela, l’Ostéopathe doit être conscient du niveau de connaissance d’autres acteurs de santé. Il assurera alors son parcours professionnel avec un beau taux de réussite. L’enthousiasme et l’empathie découleront de ce travail passionnant. Un tel aboutissement requiert du temps... un long temps. Mais d’abord il nous faut considérer la nature et la qualité du cursus qui prépare à notre devenir.


Yves Laval - Ostéopathe D.O
La verticalité tissulaire


Le passage d’une langue ou d’un langage technique à un autre est une source infinie de créativité Dans cet article, l’auteur commet cette transgression, en lisant à la manière d’un géographe, d’un sculpteur ou d’un ingénieur en hydraulique les structures et les fonctions du corps humain De passage en passage, l’auteur partage ses constatations sur ce que nous pouvons trouver, en des termes qui forment autant de projets proches et lointains sur ce que nous sommes susceptibles de percevoir En bref, un article et un programme …

Nous faisons partie des professions que la bipédie interpelle tout particulièrement. En effet ces miracles associés de la verticalisation et de la locomotion ne peuvent que nous ébahir. Dans mon approche ostéopathique, je me suis beaucoup intéressé aux mystères de la construction à l’intérieur du corps de cette verticalité pour répondre à la gravité où os et fascias jouent un rôle primordial.
Pour répondre à ce questionnement thérapeutique et philosophique, j’ai exploré des modèles de compréhension indispensable pour étayer les touchers que nous pouvons développer en ostéopathie.


Nutrition

Dr Véronique Chartroulle ostéopathe DO
Micronutrition pour les ostéopathes - Les cervicalgies


Sans aucun doute un des premiers motifs de consultation ostéopathique, les cervicalgies regroupent de nombreuses pathologies isolées ou associées.
Dans cet article, nous allons nous limiter aux principales causes que sont les douleurs musculaires, l’arthrose et les névralgies.
Le risque ici est de « remettre une cervicale » vite fait, entre deux, pour « soulager », et de passer à côté d’un diagnostic et d’une prise en charge plus complète et plus efficace… et moins à risque.
D’un point de vue ostéopathique, il est impossible d’envisager de prendre en charge les cervicalgies en ne traitant que les cervicales.
L’abord crânien est une évidence mais toutes les autres zones du corps peuvent être en cause (axe hormonal, fascias, système digestif, respiratoire etc.). Il est donc primordial de faire notre bilan complet sans à priori sur telle ou telle cervicale qui serait la seule et unique cause du problème.
La micronutrition, de par son approche holistique, va nous permettre de prolonger notre prise en charge thérapeutique et apporter une réponse pérenne à ces plaintes souvent récurrentes. Les symptômes se sont très souvent installés progressivement, à bas bruit, au fils des ans, et le patient arrive en urgence car il ne supporte plus la douleur. A nous de savoir l’entendre et temporiser, pour lui proposer une véritable prise en charge de fond.


Ouverture

Marc Lunatti D.O.- Chargé de cours à la WSO, Vienne, Autriche
Chargé de cours au CEESO, Lyon, France
L’Axe crâniosacré : Une nouvelle perspective ?


On connait l’angoisse de l’écrivain devant la page blanche. Par quoi commencer ? Comment accrocher l’intérêt du lecteur ? Avouons que les ostéopathes souffrent d’une sensation assez similaire. Devant le dos de leur patient, ils se demandent par quelle lésion commencer et quelle technique appliquer ! Maladie sévère chez l’étudiant, cette confusion laisse place à des comportements d’évitement chez l’ostéopathe ‘adulte’, qui choisit souvent de se ‘spécialiser’ : cranien, structurel, viscéral etc.
Dans cet article, l’auteur nous rapporte ce qu’il a fait de ses interrogations d’étudiant et de praticien, choisissant, plutôt que d’exclure, d’inclure les diverses techniques et théories dans une grille qui lui permet d’intégrer les diverses sensibilités de notre héritage.


Ouverture

Paul Lançon Ostéopathe D.O.
Étude de cas clinique : La posture comme guide de traitement


Un traumatisme, tel une chute, peut entraîner des modifications dans tout l’appareil locomoteur, qui auront également leur retentissement sur le bien-être général et les fonctions viscérales Devant un tableau clinique et biomécanique parfois très complexe, qui s’alourdit avec le temps, on peut douter de notre capacité à remonter le temps et restaurer la santé.
Dans cet article, l’auteur rapporte un cas clinique où un tel tableau se met en place suite à une chute La complexité et la multiplicité des lésions ne doit pas nous entraîner dans une multiplicité de manipulations La restreinte est de règle, et, en utilisant le schéma postural comme guide, quelques manoeuvres bien choisies sont à même de redonner au corps le goût de vivre…


Expérience

Docteur Patrice STERN - Médecin Ostéopathe
Médecin expert (en recours près des victimes)
Protégez vos patients !
Aide aux victimes en expertise médicale


Les praticiens de santé comme les kinésithérapeutes et les ostéopathes sont en relation constante avec les victimes d’accidents corporels de toutes sortes, même si le plus souvent il s’agit d’accidents de la voie publique.
Ces acteurs de la santé ne peuvent pas ignorer le système qui permet à leurs patients de pouvoir être indemnisé de leurs préjudices.
Cette promiscuité thérapeutique, et le sens de l’écoute des plaintes de la victime, vont permettre aux victimes de bénéficier des conseils d’un médecin de recours, spécialiste de l’évaluation du dommage corporel.
Les victimes de dommages corporels restent le plus souvent perdues et se sentent impuissantes pour faire valoir leur droit devant les organismes indemnisateurs puissants.


Découverte

Benoît Cauvin Ostéopathe D.O.
Carnets de voyage d’un ostéopathe… (suite et fin)


Dans ce dernier volet de son carnet de voyage, Benoît Cauvin D.O., nous livre ses impressions Cette fois-ci, un voyage au bout du monde, les Andes… ! On y découvre la médecine des Incas et des Mayas, qui survit à ce jour Des pratiques comme le biomagnétisme, la limpia (nettoyage) qui associent les savoirs ancestraux avec la science moderne, l’âme, l’énergie et le mouvement pour reprendre l’expression d’Andrew T. Still.

Le Site de l’Ostéopathie remercie M. Frédéric Zenouda, Directeur de la publication, de nous avoir autorisé à présenter cette revue


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 4 / 1003211

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Revues  Suivre la vie du site Les revues disparues....  Suivre la vie du site Le Monde de l’Ostéopathie   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 4.2.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License