La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO
Recherchez dans le Site :

Le Monde de l’Ostéopathie n° 5

Janvier - Février - Mars 2013
 
dimanche 17 février 2013 par Le Monde de l’Ostéopathie

Le Monde de l’Ostéopathie n° 5

Janvier - Février - Mars 2013


Édito : « Absorber et Assimiler »


M. Frédéric Zenouda
Directeur de la publication

Un an déjà depuis sa première apparition et nous voici impatients de vous offrir une nouvelle présentation, un nouveau concept de votre magazine. Un an d’expériences et de partages pour être toujours au plus près de vos intérêts, répondre à vos attentes et besoins en informations spécifiques en ostéopathie.

Ces informations sont les aliments de l’esprit et nourrissent notre curiosité et notre faim de savoir. Nous en sommes friands. Mais il ne suffit pas de les absorber, encore faut-il les digérer et les assimiler pour les rendre utiles afin qu’elles remplissent leur rôle de "nutrition" de nos "fonctions vitales" intellectuelles.

En cohérence avec notre credo, nous ne voulons surtout pas éluder le fait que faire transiter l’information c’est aussi donner des droits de réponses, des points de vue, des développements inattendus. Penser autrement sans pour autant se sentir seul.

Être tolérant à certaines médecines - que dans un premier temps on aurait peut-être tendance à réfuter- nous permet de retrouver les fondements de notre mission : promouvoir l’absolue nécessité du travail en pluridisciplinarité.

De Darwin jusqu’à peu, nous pensions que tout était génétique et quasi inexorable. L’avènement de l’épigénétique nous prouve que l’environnement participe pleinement à notre adaptation, à notre évolution et, de ce fait, à notre santé. De là, à constater que le cadre, le décor de notre cabinet procède du même raisonnement, en favorisant le bien être et le soin de nos patients, il n’y a qu’un pas que nous aimons franchir pour prodiguer le bon conseil et retrouver l’harmonie. Transmettre l’information est aussi permettre au plus grand nombre de se nourrir de la riche diversité des environnements propices à notre développement psychocorporel.

Et ainsi, s’enrichir de nouvelles saveurs, déguster sans modération des "mets" originaux et variés. Donner la parole à de nouveaux "chefs" et nourrir notre soif de découverte au travers d’articles pimentés, "s’attabler" avec nos confrères pour dévorer notre métier, tel sera le programme de cette nouvelle année que la rédaction vous souhaite prospère et pleine de belles surprises.

Frédéric Zénouda


Sommaire Dossier : La sphère digestive


Mr Picwick, la consultation. Gérard Cazanave DO MROF.
Quelle différence y a-t-il entre un pigeon ?
Quelle différence y a-t-il entre Mr Picwick ?
Quelle différence ? L’humour de Coluche, l’absurdité apparente de ces questions, nous rappellent que la consultation ostéopathique commence souvent par une succession d’interrogations, écheveau complexe de propositions hétéroclites que l’observation, la palpation et une pincée d’expérience démêlent plus ou moins bien.

Ostéopathie viscérale, un espace de discussion avec le monde médical. Georges Finet DO et Christian Williame DO. Ostéopathes, collaborateurs scientifiques (Université de Mons (FPMs) Belgique.
Nous présentons ici des extraits d’un travail de recherche que nous venons de publier. Il s’agit d’une synthèse des études que nous avons menées et de 158 références se rapportant à l’ostéopathie viscérale disponibles sur le site PUBMED.

La dysfonction viscéro-pariétale (DVP) Roland Solère, Ostéopathe Formateur DO, Ph D, Kinésithérapeute, Diplômé d’acupuncture DNSMA, Biarritz.
Ce dysfonctionnement mécanique dans la sphère digestive répond à un modèle thérapeutique non médicamenteux. Les propos qui vont suivre sont dans le cadre de notre ligne de conduite. Nous appliquons ces manipulations uniquement dans les cas où il n’y a pas un réel besoin de suivi médical ou chirurgical.

L’ostéopathe et le gastro-entéro-hépatologue. Dr Donatini, gastro-entéro-hépatologue et ostéopathe.
Ma double formation semble à première vue éclectique. Cependant, ces deux disciplines se rejoignent dans de nombreuses pathologies inflammatoires, dysimmunitaires ou carentielles et les meilleurs résultats ostéopathiques ne s’obtiennent que chez des patients sans inflammation chronique et sans carences.

Droit de réponse

Commentaires sur l’article « la dysfonction somatique vertébrale ». Dr François Ricard DO PhD, Directeur et enseignant de l’École internationale d’Ostéopathie de Madrid EOM, président de la Scientific European Federation Osteopaths (SEFO), éditeur de la revue European Journal Osteopathy & Clinical Related Research.
Cet article est une réponse à certaines affirmations erronées publiées dans l’article de Mathieu Schlachet et Reza Redjem-Chibane intitulé « La dysfonction somatique vertébrale ou lésion manipulable » : revue des étiologies possibles (L’ostéopathe magazine n°12 : Mai - Juin 2012). La rédaction de cette revue a refusé de publier un droit de réponse à l’article pré-cité.

Découverte

À la découverte de notre diaphragme. Dr Pavloff, Kinésithérapeute Mézièriste, DU de reconstruction posturale.
Et si en rendant à notre muscle diaphragme sa mobilité, en le libérant de ses freins musculaires nous permettions à nos organes de retrouver leurs fonctionnalités ? Ainsi notre respiration n’aurait elle pas des répercussions sur nos diverses fonctions organiques que nous ne soupçonnerions pas !

Expérience

De l’utilité des neurosciences pour mieux comprendre l’ostéopathie. Dr Arnaud Grin Ostéopathe DO, Enseignant à l’Institut Dauphine d’Ostéopathie.
Il arrive parfois de nous dire dans notre relation à l’autre que « nous parlons la même langue mais pas le même langage ». Cela signifie souvent une forme d’incompréhension mutuelle malgré une même langue parlée. La spécialisation ces hémisphères nous éclaire sur ce point et permet du même coup ce comprendre qu’il n’y a pas qu’une seule façon d’appréhender les problématiques de l’existence et que la prédominance cérébrale oriente un mode de pensée qui va conditionner le résultat ce nos réflexions

Technologie

Analyse des taux cellulaire de minéraux, d’oligoéléments et de métaux lourds. Guillaume Moreau, Sté physioquanta.
Les minéraux et les oligoéléments sont des éléments indispensables à la vie et à l’équilibre de l’organisme. Ils servent autant d’éléments qui structurent le corps, que de catalyseurs pour toutes les réactions biochimiques de notre organisme.

Horizons

La libération holographique du cœur péricarde® Méthode Chamodot. Jean-Pierre CHAMODOT, Masseur Kinésithérapeute.
Une approche anatomique globale permet de comprendre pourquoi et comment la plupart des pathologies sont dues à des rétractions tissulaires. C’est le cas ces lésions ostéopathiques et de leurs récidives. Tous les autres systèmes du corps sont également atteints (systèmes cardiovasculaire, nerveux, endocrinien, respiratoire, immunitaire, digestif...). Conclusion, rallonger les tissus est une solution par excellence pour soulager voire faire disparaître les pathologies et prévenir toute récidive.

Quinton

Eau de mer, solution à de nombreux problèmes de santé et l’appareil digestif.
L’Eau ce Mer, micro-filtrée à froid, selon la Pharmacopée Européenne, met à la disposition des thérapeutes une technique naturelle s’appuyant sur une histoire clinique de plus de cent ans. Dans le cadre des problèmes digestifs, par exemple, son efficacité, par voie orale, a été démontrée cliniquement par René Quinton lui même et le Docteur Barrère (Eau ce mer en ingestion dans les dyspepsies - 1907) et par l’École allemande vers le milieu du siècle passé. Aujourd’hui, le Quinton Isotonic, antérieurement connu dans le monde entier sous le nom de Plasma de Quinton, offre aux ostéopathes de larges possibilités, naturelles et non médicamenteuses.

Rencontre - Iridologie

John ANDREWS, Interview : Frédéric Zenouda. Traduction : Dr Simona Georgescu.

Ouverture

Le Vastu et la psycho-décoration : L’harmonie au cœur des murs. Alexandra Viragh.
Montre-moi ton espace de soins, je te dirai quel thérapeute tu es…
Notre espace de travail - tout comme notre habitation - nous ressemble tel un double de soi projeté à l’extérieur. Si chaque thérapeute arbore un style personnel dans son approche du patient, l’atmosphère qu’il a crée dans son cabinet de soins laisse une empreinte, elle aussi, sur le patient.

L’Ostéopathie : une des clefs pour la fin des temps… ? Patrick Just et Guy Roulier.
1ère partie : Le fondateur de l’ostéopathie, Andrew T. Still (1829-1917), était profondément croyant. Il considérait son système de soins comme la médecine que Dieu avait réservé de tout temps à l’humanité. Une médecine simple, gratuite et abondante car présente dans notre chair, dans notre capacité à nous guérir nous-mêmes, indépendamment de toute médication extérieure.

Le Site de l’Ostéopathie remercie M. Frédéric Zenouda, Directeur de la publication, de nous avoir autorisé à présenter cette revue


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 2 / 1003211

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Revues  Suivre la vie du site Les revues disparues....  Suivre la vie du site Le Monde de l’Ostéopathie   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 4.2.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License