La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO
Recherchez dans le Site :

Projet de standardisation clinique explorant l’effet du traitement ostéopathique sur les asymétries crâniennes chez les nourrissons

Sylvie Lessard
 
dimanche 1er mai 2016 par Sylvie Lessard

Projet de standardisation clinique explorant l’effet du traitement ostéopathique sur les asymétries crâniennes chez les nourrissons

Sylvie Lessard


Sylvie Lessard

Thèse présenté au jury international à Montréal, juin 2007 - Collège d’études ostéopathiques de Montréal
Directrice de thèse : Madame Nathalie Trottier D.O. - Co-Directeur : Monsieur Paul Frégeau D.O. - Consultante méthodologique : Madame Isabelle Gagnon PhD - Pré-lecteur : Monsieur Paul Lépine MD et D.O.

Hypothèse

L’hypothèse de ce rapport est à l’effet que le traitement ostéopathique contribue à modifier les asymétries crâniennes chez les nourrissons âgés de moins de six mois et demi présentant des caractéristiques de la plagiocéphalie.

Résumé

Le terme « plagios » dérivé de la langue grecque signifie oblique et « kephale » tient pour tête. L’incidence de ce type de déformation crânienne a considérablement augmenté depuis l’avènement de la campagne « Back to sleep » de l’American Academy of Pediatrics en 1992. La plagiocéphalie non synostosique occipitale (PNSO) peut-être causée par des facteurs mécaniques et des forces de traction et/ou de compression appliquées au foetus en périodes anténatale, périnatale et/ou postnatale produisant entre autres un méplat occipital unilatéral. Ce projet de standardisation clinique avait pour objectifs : 1) d’observer et de quantifier l’évolution des asymétries crâniennes chez les nourrissons présentant des caractéristiques de la PNSO, suite à quatre traitements ostéopathiques (incluant les conseils de positionnement), 2) d’explorer l’effet des traitements ostéopathiques en comparant l’évolution des asymétries crâniennes par rapport aux résultats des études utilisant seulement le positionnement, et 3) de mettre en place des procédures cliniques standardisées pouvant être reprises lors d’un essai clinique randomisé. Pour ce projet de standardisation, un groupe unique de 12 nourrissons fut évalué à l’aide d’un devis quasi-expérimental comprenant un pré-test et deux post-tests répartis au cours du troisième traitement ainsi que deux semaines après le quatrième traitement d’ostéopathie. L’intervention consistait en quatre traitements d’ostéopathie (incluant les conseils de positionnement) d’une durée de 60 minutes chacun, répartis à intervalles de 15 jours (± 4 jours). Trois mesures anthropométriques du crâne et une mesure par plagiocéphalométrie (PCM, moulages de la circonférence crânienne) ont été effectuées. Les résultats démontrent une diminution significative de l’asymétrie de la voûte (p = 0,003), de la base (p = 0,004), de la diagonale trans-crânienne (p < 0,001) et des diamètres obliques ODL-ODR (p = 0,029) entre la première et la troisième évaluation. Les résultats obtenus vont dans le sens de l’hypothèse de ce rapport. Enfin, ce projet a permis de vérifier que l’intervention proposée puisse contribuer à optimiser les soins offerts aux nourrissons présentant une PNSO en plus d’évaluer la faisabilité d’un essai clinique randomisé à plus grande échelle.

Abstract

The term plagiocephaly comes from the Greek meaning “oblique head”. This clinical project considers nonsynostotic occipital plagiocephaly (NSOP). Since the “Back to sleep” campaign initiated by the American Academy of Pediatrics in 1992, this type of skull deformity has become more prevalent. NSOP can be caused by mechanical strains such as traction or compression applied before, during or after birth, therefore causing a unilateral occipital flattening. The objectives of this clinicalproject were : 1) to observe and quantify the evolution of cranial asymmetries on infants younger than six and a half months old who presented with NSOP symptoms and were to undergo a course of four osteopathic treatments (in addition to the standard positioning recommendations), 2) to explore the effect of osteopathic treatments by comparing changes in the measured asymmetry with other studies using repositioning alone, and 3) to develop a methodology that could be used to conduct a randomized clinical trial with a larger sample size. Twelve infants younger than six and a half months old who presented signs of NSOP were administered a pre-test to establish baseline and post-tests were scheduled after the third treatment and two weeks after the fourth treatment. Each osteopathic treatment (including the standard positioning recommendations) was 60 minutes in duration length, 15 days apart (±4 days). Three anthropometric measurements and one plagiocephalometry (PCM) measure (using a thermoplastic material to mould the cranial circumference) were collected. The results revealed significant decrease in the asymmetries of the Cranial Vault (p = 0.003), the Skull Base (p = 0.004), the Trans-Cranial Diagonal (p < 0.001) and the PCM measurements of the Oblique Diameters (ODL-ODR) (p = 0.029) between the first and third evaluations. Our results support the hypothesis that osteopathic treatments contribute to the improvement of cranial asymmetries in infants younger than six and a half months of age presenting with NSOP signs. This project also allowed us to validate that the intervention could contribute to the optimization of the cares given to infants with NSOP and to establish of standardized clinical procedures which could be used in the future to conduct a randomized control trial.



Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 5 / 1003211

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Livres, Mémoires & Thèses  Suivre la vie du site Mémoires & Thèses   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 4.2.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License