La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO
Recherchez dans le Site :

Au sujet de la plagiocéphalie, des asymétries crâniennes et des nourrissons : Thèses, mémoires, articles, torticolis

Résumés - Divers auteurs
 
dimanche 1er mai 2016 par Divers auteurs

Au sujet de la plagiocéphalie, des asymétries crâniennes et des nourrissons

Thèses, mémoires, articles, torticolis


Aurélie TAMALET - Prévention de la plagiocéphalie positionnelle

Étude descriptive quantitative auprès des jeunes parents de Haute Garonne - Thèse pour le diplôme d’Etat de Docteur en médecine, spécialité Médecine générale - Faculté de Médecine Université Toulouse III - Paul Sabatier 2016

RÉSUMÊ
Contexte et objectif :la plagiocéphalie positionnelle est un problème de plus en plus fréquent, notamment depuis la campagne de prévention de la mort subite du nourrisson. Des mesures de prévention efficaces ont pourtant fait l’objet de recommandations. Le but de ce travail est d’évaluer l’information reçue par les jeunes parents concernant ces mesures.
Méthode : étude quantitative descriptive par questionnaire adressé aux jeunes parents de Haute Garonne par le biais des crèches.
Résultats : 181 questionnaires ont été analysés. 33% des familles ont été informés des mesures de prévention. Les conseils de positionnement lors du couché sont incomplètement délivrées et les
mesures proposées en périodes d’éveil sont peu abordées. La pertinence de l’information varie selon les professionnels de santé. De manière générale 26% des familles ont été correctement informées. Selon les parents, le support le plus adéquat pour les informer serait le carnet de santé mais 95% d’entre eux souhaiteraient que les conseils soient commentés par un professionnel de
santé.
Conclusion : La prévention de la plagiocéphalie positionnelle est insuffisante en Haute Garonne. Les parents souhaiteraient une information écrite complétées d’un commentaire oral par un professionnel de santé.
Mots-clés : prévention - plagiocéphalie postérieure positionnelle - mort subite du nourrisson - Conseils de positionnement-torticolis

=> Lire ou télécharger la thèse de Aurélie TAMALET Prévention de la plagiocéphalie positionnelle


Dr Philippe Borgne - La plagiocéphalie postérieure d’origine positionnelle
Évaluation des pratiques en médecine générale

Thèse pour l’obtention du diplôme d’Etat de docteur en médecine - DUMG Année 2014 - UFR de Médecine et de pharmacie de Rouen
Résumé
La plagiocéphalie postérieure d’origine positionnelle du nourrisson (PPOP), définie par un aplatissement asymétrique de l’arrière du crâne, a vu sa prévalence augmenter depuis les recommandations de 1992 de décubitus dorsal systématique dans la prévention de la mort subite du nourrisson. Les médecins généralistes qui suivent 4 enfants sur 5 en France sont en première ligne pour la prévention et la conduite à tenir devant une PPOP. L’objectif principal de cette thèse est d’appréhender les connaissances et positions d’un échantillon de médecins généralistes confrontés à la PPOP et de dresser un état des lieux des possibles voies de prévention et de traitement à proposer aux parents venant les consulter.
Cette étude, établie sur la base d’un questionnaire fermé comportant 16 QCM, a été réalisée auprès des 250 adhérents de l’AHFMC (association havraise de formation médicale continue). Dans notre échantillon, l’intérêt porté à la PPOP est présent. Même si la plupart des médecins généralistes n’ont pas suivi de formation sur le sujet et concèdent ainsi certaines limites à leurs connaissances tout en exprimant le souhait d’approfondir celles-ci, ils apportent néanmoins à leurs patients des éléments de réponse pertinents en matière de prévention et de correction de la POPP sans jamais remettre en question les consignes de décubitus dorsal. Trouvant un écho chez les médecins généralistes, les pistes de réflexion en matière de prise en charge de la PPOP pourraient dès lors se généraliser en soins primaires.
Mots clés : Plagiocéphalie (deformational plagiocephaly) - Plagiocéphalie positionnelle (plagiocephaly non synostotic) - Décubitus dorsal (supine position) - Décubitus ventral (prone position) Conseils de positionnement (head repositioning therapy) - Conseils de couchage (sleep positioning)- Orthèse crânienne (molding helmet therapy) - Mort subite du nourrisson (sudden infant death syndrome)

=> Lire ou télécharger la thèse du Dr Philippe Borgne 


Anne-Charlotte Oudot - Pourquoi les parents consultent-ils un ostéopathe pour un nourrisson ?

Thèse pour le diplôme d’Etat de docteur en médecine présenté et soutenue publiquement le 16 juin 2011 - Université de Nantes, faculté de médecine

Résumé
Alors que la pratique de l’ostéopathie chez le nourrisson connait un essor important ces dernières années, nous avons cherché à comprendre les déterminants de ce nouveau comportement parental. Pour répondre à notre question de recherche, nous avons réalisé une enquête qualitative auprès des parents, sur la base de 15 entretiens semi-directifs. La plupart des consultations avaient eu lieu à 1 mois de vie, après une grossesse et un accouchement non compliqués. Les parents étaient souvent très satisfaits du contact avec le professionnel ostéopathe et appréciaient particulièrement son écoute, ses conseils, sa capacité à rassurer et sa douceur. Différents modes de recours à cette pratique ont été observés : des consultants réguliers qui voyaient en cette pratique un respect de leurs idées sur la santé, des parents sans expérience de l’ostéopathie, et des consultants occasionnels. Tous considéraient qu’il s’agissait d’une approche différente et complémentaire de la médecine et avaient un suivi régulier par ailleurs chez leur médecin pour leur enfant. Deux motifs principaux de consultation étaient retrouvés : les consultations à but préventif, très majoritaires, systématiques, et les consultations à but curatif dans différentes indications souvent après déception de la prise en charge médicale.
Mots-clés : Ostéopathie — Nourrisson — entretiens se mi-directifs — comportement parental — Consultation préventive — médecine générale.

Introduction
Au cours de ma pratique de la médecine générale, j’ai été surprise par le nombre important de patients consultant des ostéopathes, en particulier pour leur nourrisson. Ils en sont d’ailleurs souvent très satisfaits. Nous avons donc cherché, dans ce travail de thèse, à mieux comprendre les déterminants de ce « nouveau » comportement parental.
Le statut d’ostéopathe a beaucoup évolué ces dernières années et les ostéopathes sont reconnus légalement depuis la loi Kouchner de mars 2002. Si la loi reconnaît cette profession, il en est autrement du corps médical.
En effet, le rapport de l’Académie nationale de médecine de janvier 2006 est très clair. Il souligne que « les méthodes manuelles à visée diagnostique et thérapeutique prônées par l’ostéopathie et la chiropraxie s’appuient, comme beaucoup d’autres d’ailleurs, sur des a priori conceptuels dénués de tout fondement scientifique ».
Alors que l’ostéopathie fait l’objet de critiques liées à l’absence de preuve de son efficacité thérapeutique, on observe cependant un réel engouement des patients pour cette pratique.
L’objectif de notre travail était donc de mieux comprendre, à travers 15 entretiens individuels, la démarche des parents qui emmènent leur enfant de moins de 2 ans consulter un ostéopathe. Comment perçoivent-ils cette pratique ? Pour quel(s) motif(s) emmènent-ils leur nourrisson consulter un ostéopathe ? Dans quel contexte socio-économique, familial et affectif se situe cette consultation et par qui sont-ils influencés ?

Sommaire

=> Lire ou télécharger la thèse d’Anne-Charlotte Oudot : Pourquoi les parents consultent-ils un ostéopathe pour un nourrisson ? 


Chrysoline LEHEMBRE - Plagiocéphalie positionnelle postérieure
Influences de la modification des espaces sous-arachnoidiens sur le développement de l’enfant ?

Maître de mémoire : Monsieur Jean-Marie BRIAND DO MROF - CEESO Paris 2006

Résumé.
La plagiocéphalie positionnelle postérieure (PPP) est de plus en plus fréquente. Elle entraîne chez les nouveau-nés, âgés de quelques mois, une déformation latérale et postérieure du crâne donnant à celui-ci la forme d’un parallélogramme vue de dessus. Le mécanisme de déformation a également pour effet l’augmentation du calibre des espaces sous-arachnoïdiens (ESA) jusqu’à l’âge de 10 mois.
Le but de ce mémoire est de donner les bases médicales et ostéopathiques actuelles pour tenter de répondre à la question suivante : l’augmentation des espaces sous-arachnoïdiens peut-elle avoir une incidence sur le développement du nouveau-né ? sur le système crânio-sacré ? sur le reste du corps ?
L’inégalité de répartition de l’augmentation des ESA serait à l’origine d’une stagnation et d’un déséquilibre dans la répartition et la circulation du LCR. La finalité du LCR serait compromise. Les éléments qui composent le LCR paraissant diffuser à travers tout le corps via les fascias, des répercussions sur le fonctionnement global de l’enfant seraient à prévoir : répercussions à distance en lieu et en temps.
Mots clés : Ostéopathie, déformation crânienne, plagiocéphalie, nourrisson, espaces sous-arachnoïdiens, élargissement bénin des espaces sous-arachnoïdiens, conséquences.

Summary.
Posterior plagiocephaly without synostosis is more and more frequent. New-born aged of a few months, present a lateral and a posterior cranial deformation, in a parallelogram shape (by over view). The mechanisms of skull deformation have another consequence : the increase of the subarachnoid spaces’ calibre, until the age of ten months.
The aim of this study is to give actual medical and osteopathic bases in order to answer following questions. Can the increase of the subarachnoid spaces influence the development of new-born ? The cranio-sacral system ? Or the rest of the body ?
The unequal distribution of subarachnoid spaces’ increase could be the origin of stagnation and unbalanced repartition in the circulation of the SF. The objective of SF could be compromised. The SF components that seem to spread through the rest of the organism by the fascia, repercussions on the global functioning of an infant should be anticipated : repercussions in site and in time.
Keywords : Osteopathy, cranial dysmorphism, plagiocephaly, new-born, subarachnoid spaces, benign enlargement of the subarachnoid spaces, consequences.


Maylis GAUDEFROY - Bilan adapté à la prise en charge en libéral d’enfants atteints de plagiocéphalie positionnelle

Travail écrit de fin d’études réalisé en vue de l’obtention du Diplôme d’État de Masseur-Kinésithérapeute

 RÉSUMÉ
Contexte : La plagiocéphalie positionnelle est en constante augmentation depuis la campagne américaine « Back To Sleep » de 1992, ce qui en fait un problème de santé publique pour lequel il semble intéressant de valider le suivi de prise en charge. Ce travail s’inscrit donc dans un contexte de recherche scientifique et d’Evidence Based Practice (Médecine Basée sur les Preuves).
Objectif de l’étude : L’objectif de ce travail est de réaliser une étude de fiabilité d’un bilan adapté à la prise de charge de la plagiocéphalie positionnelle en cabinet libéral. Le bilan aura été préalablement rédigé à partir de la littérature et d’un avis d’expert.
Plan de rédaction : Après avoir présenté la plagiocéphalie positionnelle nous présenterons les bilans existants de qualification de la déformation du crâne et d’objectivation de l’avancée de l’enfant dans ses étapes de développement moteur. Nous présenterons ensuite la problématique et ses hypothèses. La seconde partie de ce travail consiste en la présentation du protocole de l’étude et de ses résultats, suivie de la discussion et d’une conclusion.
Discussion : Les résultats obtenus à la suite de cette étude ne montrent pas de fiabilité du bilan préalablement établi. De plus, de nombreux biais viennent fausser les mesures prises par les examinateurs. En revanche, l’un des points forts de cette étude est la cohérence externe. En effet, la population étudiée est en bonne corrélation avec les données de la littérature en ce qui concerne les facteurs de risques.
Conclusion : Il n’est pas possible de valider les hypothèses de ce travail de recherche. Cependant, celui-ci aura permis de mettre en évidence les biais de réalisation du protocole et ainsi de mieux cerner les besoins d’une étude ultérieure : une plus grande rigueur de mesure et un échantillon plus conséquent et représentatif de la population générale.
MOTS CLÉFS  : Plagiocéphalie positionnelle – Fiabilité Intra-Examinateur – Fiabilité Extra-Examinateur

 

=> Lire ou télécharger le mémoire de Maylis GAUDEFROY : Bilan adapté à la prise en charge en libéral d’enfants atteints de plagiocéphalie positionnelle


Ernst Camille - La plagiocéphalie positionnelle

Étude de l’impact de la diffusion de la plaquette de prévention réalisée à la Maternité Régionale Universitaire de Nancy sur la connaissance des femmes.
Université de Lorraine - École de Sages-Femmes Albert Fruhinsholz Nancy Promotion 2014
Résumé
La recrudescence des cas de plagiocéphalie positionnelle en fait un problème de santé publique. La prévention et l’éducation des parents sont importantes pour prévenir l’apparition de ce trouble. Les conseils de prévention devraient être donnés le plus tôt possible aux parents. Les professionnels de santé travaillant en maternité sont les acteurs privilégiés. 
Une étude descriptive mono centrique réalisée à la Maternité Régionale Universitaire de Nancy a permis d’évaluer l’impact d’une plaquette de prévention sur la connaissance des femmes par la distribution de questionnaires.
Nous avons mis en évidence un manque d’information chez les patientes. La plaquette d’information a permis aux femmes d’appliquer plus facilement les conseils de prévention. Des lieux stratégiques de diffusion ont pu être définis. 
Notre travail nous montre l’utilité d’une plaquette pour les femmes, diffusée préférentiellement au niveau des salles d’attentes.
Mots clés : Plagiocéphalie positionnelle – Prévention – Nouveau-né - Maternité – Plaquette

Summary
Positional plagiocephaly has been on the rise in recently years, making it a public health problem. Prevention and education are important to prevent the apparition of this disease. Prevention measures and advices should be given to parents as soon as possible. Health care professionals working in maternity centers are the most crucial actors of this process. A descriptive study was carried out in the regional maternity of Nancy, using questionnaires to evaluate the impact of prevention leaflet on women’s knowledge. We showed a lack of information among the tested female patients. The information leaflet enabled women to apply prevention advices more easily. Strategic places for distribution were defined. Our study shows the benefits of an information leaflet, distributed preferentially in waiting rooms.
Keywords : positional plagiocephaly – prevention – newborn baby– maternity center – information leaflet 

=> Lire ou télécharger le mémoire de Ernst Camille : La plagiocéphalie positionnelle


Priscilla Goes de Castro - Évaluation d’un nouveau complément à l’intervention en physiothérapie pour le torticolis postural chez les nourrissons

Résumé
Le torticolis postural est une affection courante dans le milieu pédiatrique en particulier depuis que les parents ont adopté les lignes directrices de la campagne « Back to Sleep ». Habituellement, un programme d’exercices à domicile est présenté aux parents afin de promouvoir une récupération optimale toutefois, peu d’outils existent pour les accompagner dans la réalisation de ces exercices. L’objectif de cette étude était d’évaluer l’impact de l’addition du nouveau livret d’intervention pour le torticolis (LIT) sur la résolution du torticolis (restitution de l’amplitude passive du cou), le stress parental et la satisfaction à l’égard du traitement reçu et sur l’observance des parents au traitement à domicile. Cinquante-huit nourrissons référés en physiothérapie pour un torticolis postural ont été recrutés et randomisés au cours de leur première visite à l’un ou l’autre de ces 2 groupes : Physiothérapie + LIT (n = 29) ou Physiothérapie + traitement standard (n = 29). Des évaluateurs ont évalué à l’aveugle les patients 1 et 3 mois après leur visite initiale, 30 minutes avant leur consultation en physiothérapie. L’amplitude articulaire passive du cou en rotation était mesurée à l’aide d’un goniomètre arthrodial. Le niveau de stress parental a été évalué en utilisant l’Indice de Stress Parental (ISP). Les parents ont reçu l’ ISP à la fin de la visite initiale et ont été invités à le compléter à la maison et le retourner à la visite suivante en physiothérapie ou à la visite de 1 mois. La satisfaction des parents à l’égard du traitement reçu a été évaluée en utilisant la Mesure du Processus de Soins (MPOC-56) à 3 mois. L’observance au traitement a été estimée en demandant aux parents de rapporter la durée quotidienne de positionnement des nourrissons sur leventre pendant la semaine dernière àl’évaluation. L’analyse de nos données consista à d’abord décrire les performances des 2 groupes à l’aide de statistiques descriptives. Ensuite, des tests de t ont permis de comparer le changement à la rotation passive cervicale, entre la visite de 1 mois et la visite initiale ainsi qu’entre la visite de 3 mois et la visite initiale. Des tests de t ont aussi été calculés pour comparer les scores de chaque sous-échelle du ISP (stress parental) et du MPOC-56 (satisfaction des soins) entre les groupes. Le test du chi carré a été réalisé pour comparer l’adhérence entre les deux groupes à 1 et 3-mois. Les résultats ont montré une tendance à un plus grand changement de la rotation passive du cou à 1-mois dans le groupe LIT (Intervalle de Confiance à 95% = 95% IC= 1,97-8,77 ; p = 0, 17) mais pas à 3 mois. Les parents du groupe LIT ont obtenu des scores de stress plus faibles après avoir reçu l’outil d’intervention (95%IC= 49,20-57,94 ; p = 0, 01) et ont déclaré être plus satisfaits que les parents du groupe témoin pour le traitement reçu (95%IC= 6,7-6,8 ; p=0,03) e o partenariat avec les thérapeutes (95%IC= 6,3-6,9 ; p<0,001). Enfin, l’observance au traitement a été plus élevée dans le groupe LIT que dans le groupe contrôle en particulier à 3-mois (p = 0.01).
Le nouveau livret d’intervention pour le torticolis accompagné d’un traitement de physiothérapie a tendance à contribuer à une restitution plus rapide de l’amplitude passive du cou en rotation, peut aider à diminuer le niveau de stress parental, contribuer à une plus grande satisfaction à l’égard du traitement et améliorer l’observance au traitement à domicile.
Mots-clés : torticolis postural, physiothérapie, outils d’éducation, indice de stress parental, satisfaction parental, observance au traitement.

Abstract
Postural Torticollis is a common condition in pediatric practices especially since parents have adopted “Back to Sleep” campaign’s guidelines. Parents are often instructed to carry out a home program of exercises ; however there are few educational tools with comprehensive information about postural torticollis exercises. The main objective of this study was to evaluate the impact of the addition of the new Torticollis Intervention Booklet (TIB) on torticollis resolution (attainment of full passive neck range of motion), parental stress level, parental satisfaction and adherence to treatment received. Fifty-eight infants referred to physiotherapy for a postural torticollis were recruited and randomized during their initial visit to two groups : Physiotherapy + TIB (n=29) or Physiotherapy + Standard Care (n=29). Blinded evaluators assessed the patients at 1 and 3 monthsafter their initial visit, thirty minutes before their physiotherapy consultation. Passive neck rotation range of motion (ROM) was measured by an arthrodial goniometer. Parental stress level was evaluated using the Parenting Stress Index- Short Form (PSI-SF). Parents received the PSI-SF at the end of the baseline visit and were requested to complete it at homeand return it at their subsequent physical therapy appointment or at thesecond scheduled study assessment time. Parental satisfaction was evaluated using the Measure of Processes of Care (MPOC-56) at 3-months. Adherence to treatment was evaluated as the length of time per day parents reported having their children in the prone awake position in the week before follow-up visits. Analysis consisted of descriptive analyses for each group ; t-tests to compare passive neck rotation ROM change scores between the baseline and 1-month visits and baseline and 3-month visits ; and to compare subscale scores for PSI-SF (parental stress) and MPOC-56 (satisfaction with care) between the two groups. The Chi-square test was performed to compare adherence between the two groups at 1 and 3-months. The results showed a tendency to greater passive neck rotation (ROM) change at 1-month in the TIB group (95% Confidence Interval = 95%CI = 1.97- 8.77 ; p=0.17) but not at 3-months. Parents in the the TIB group showed lower global stress scores after receiving the intervention tool (95%CI= 49.20-57.94 ; p = 0.01) and reported greater satisfaction than controls in the “coordinated and comprehensive
care” (95%CI= 6.7-6.8 ; p=0.03) and « enabling and partnership » subscales (95%CI= 6.3-6.9 ; p<0.001). Finally, adherence was higher in the TIB group than controls especially at 3-months (p=0.01). The new Torticollis Intervention Booklet accompanied by physical therapy treatment has a tendency to lead to an earlier restitution of passive neck rotation ROM, may help decrease stress levels, increase satisfaction with treatment, and improve adherence.
Keywords : Postural Torticollis, Physical Therapy, Educational Tools, Parental Stress Level, Parent Satisfaction, Parent Adherence.

=> Lire ou télécharger le mémoire de Priscilla Goes de Castro : Évaluation d’un nouveau complément à l’intervention en physiothérapie pour le torticolis postural chez les nourrissons


Fabienne Krotoff Ostéopathe D.O. - La plagiocéphalie positionnelle

 

La plagiocéphalie est une déformation du crâne qui peut avoir deux origines :

- La plagiocéphalie vraie : par synostose (fermeture) prématurée d’une ou plusieurs sutures du crâne : heureusement exceptionnelle, le traitement est chirurgical.
- La plagiocéphalie positionnelle (= posturale = fonctionnelle) : qui est une déformation du crâne fréquente depuis la campagne du couchage sur le dos. C’est cette déformation du crâne que nous allons détailler dans cet article.

La fréquence des plagiocéphalies positionnelles a tellement augmenté depuis la campagne du dodo sur le dos en 1992 (très efficace car cette campagne a tout de même permis une diminution près de la moitié des morts subites du nourrisson) que l’on parle maintenant d’épidémie.

=> Lire l’article sur le site de Fabienne Krotoff : La plagiocéphalie positionnelle


Pascal Pomerol - Principe de traitement manuel et ostéopathique de la plagiocéphalie posturale (PP)

Kinésithérapie Scientifique n° 534 Juillet 2012, p. 47-50
Les bases d’un traitement raisonné des plagiocéphalies. Il est dans une démarche de modernisation de l’ostéopathie et de la thérapie manuelle crânienne comme d’autres ostéopathes l’ont déjà fait

=> Lire / Télécharger l’article de Pascal Pomerol : Principe de traitement manuel et ostéopathique de la plagiocéphalie posturale (PP) 


 

Dépistage des anomalies orthopédiques du nourrisson

Dr Stéphanie Pannier, Dr Dominique Moulies, Pr Christophe Glorion
Service orthopédie-traumatologie, hôpital Necker-Enfants malades, 75015 ParisSuivi d’un nourrisson, d’un enfant et d’un adolescent normal - Dépistage des anomalies orthopédiques, des troubles visuels et auditifs — Examens de santé obligatoires - Médecine scolaire — Mortalité et morbidité infantile
4e partie : Dépistage des anomalies orthopédiques du nourrisson
La revue du praticien I-3-Q33
Objectifs
 - Assurer le suivi d’un nourrisson normal.
 - Argumenter les modalités de dépistage et de prévention des principales anomalies orthopédiques.

Extraits :
Examen physique - 1. En décubitus dorsal
Les mesures du périmètre crânien, de la taille globale, de la taille du segment supérieur, la pesée, les tests d’éveil psychomoteur font partie de tout examen pédiatrique.
Il s’effectue d’abord sur l’enfant en décubitus dorsal. Dans cette position, on vérifie :

— la symétrie de la tête et du cou, l’aspect du visage ;
— la liberté des mouvements de rotation de la tête de chaque côté ;
— l’existence de deux clavicules ;
— la mobilité passive des épaules et des coudes ;
— la liberté de la pronation et de la supination des avant-bras,
— l’aspect des poignets, des mains, des plis palmaires ;
— le nombre et la longueur des doigts et l’aspect des ongles ;
— la gesticulation des membres supérieurs, surtout dans la rotation externe des épaules ;
— l’aspect du sternum et du thorax ;
— l’absence de ressaut des hanches et la liberté du mouvement d’abduction ;
— la mobilité en flexion des genoux ;
— l’aspect des pieds, et notamment des avant-pieds ;
— le nombre et la forme des orteils ;
— la symétrie de longueur des membres inférieurs.

=> Lire ou télécharger l’article : Dépistage des anomalies orthopédiques du nourrisson


Recommandations portant sur la prise en charge optimale en physiothérapie de la clientèle pédiatrique atteinte de torticolis musculaire congénital

Les auteurs : Geneviève LA FLÈCHE (LAFG04558805), Valérie LABELLE (LABV04568707), Constance RANCOURT (RANC23618701), Alexi-Jani TOULOUSE-LABRECQUE (TOUA27598808), Marie-Pier TROTTIER (TROM04568807)
Travail dirigé - PHT-6113 - Maîtrise en physiothérapie Le 31 mai 2011 - Université de Montréal

Table des matières
Introduction
1. Le torticolis musculaire congénital
1.1 Présentation clinique
1.2 Approche complémentaire au diagnostic et au traitement conventionnel du torticolis congénital
2.Traitement du torticolis musculaire congénital par les étirements
2.1 Revue de littérature portant sur les étirements passifs effectués lors des torticolis musculaires congénitaux chez la clientèle pédiatrique
2.2 Les différents outils d’évaluation retrouvés en physiothérapie pédiatrique pour les
torticolis musculaires congénitaux
3.Retard de développement chez l’enfant atteint de torticolis congénital
3.1 Causes générales de retard moteur
3.2 Le développement moteur de l’enfant atteint de torticolis musculaire congénital
3.3 Évaluation du développement moteur de l’enfant atteint de torticolis musculaire congénital
3.4 Traitement du torticolis par le contrôle moteur
4. L’adhérence au traitement conservateur de la clientèle pédiatrique atteinte de torticolis musculaire congénital
4.1 Les facteurs qui influencent l’observance au traitement
4.2 Les particularités du programme à domicile
4.3 Les particularités au niveau de l’éducation du programme à domicile pour lesenfants atteints de torticolis musculaire congénital
5. Recommandations pour une prise en charge optimal du TMC
Conclusion
Annexe 1
Annexe 2
Annexe 3
Références

Lire ou télécharger ce travail dirigé : Recommandations portant sur la prise en charge optimale en physiothérapie de la clientèle pédiatrique atteinte de torticolis musculaire congénital


Plagiocéphalie : prévention et traitement

Si l’on regarde à l’infini le visage de son bébé, il est beaucoup plus rare que l’on prête une quelconque attention à l’arrière de son crâne, et pourtant…
L’inspection très minutieuse faite par les parents à la naissance leur a montré que sa tête, plus ou moins couverte de cheveux, était bien ronde. Comment imaginer qu’elle puisse ne pas le rester ?
L’enfant, pour dormir, est installé en position dorsale pour respecter les consignes de prévention de la mort subite ; et les parents assistent, enchantés, aux transformations physiques de leur bébé.
Et puis…lors d’un examen pédiatrique, il est remarqué un aplatissement de l’arrière du crâne ; soit de tout l’arrière-crâne, soit de la partie gauche ou droite de cet arrière-crâne.
Cela est dû à un appui trop permanent de ce crâne sur le plan de son lit.
Le crâne du bébé n’est pas, en effet, une masse dure indéformable. Il est constitué de plaques osseuses séparées par des ponts, des sutures et fontanelles qui rendent l’ensemble malléable. De même qu’un abricot mûr que l’on laisserait trop longtemps sur une assiette finit par s’aplatir, de même le crâne du bébé trop longtemps plaçé en appui postérieur finit lui aussi par s’aplatir. Soit aplatissement de toute la partie postérieure du crâne = Brachycéphalie ; soit aplatissement sur un côté choisi par l’enfant pour dormir = Plagiocéphalie.

=> Lire l’article sur le blog de Julien Guéguen : Plagiocéphalie : prévention et traitement


Déformations positionnelles - Plagiocéphalie : quand s’inquiéter ?

Le Craniofacial Group – Paris est un groupe pluridisciplinaire crânio-facial, associant chirurgiens plasticiens crânio-faciaux et neurochirurgiens pédiatriques, qui fonctionne depuis plus de 25 ans.

On appelle plagiocéphalie, un aplatissement unilatéral du crâne sans préjuger de son étiologie.

On distingue :

- les plagiocéphalies par fusion (synostose) prématurée d’une suture coronale ou lambdoïde. Il s’agit de craniosténoses et la déformation du crâne est visible dès la naissance.
- les plagiocéphalies positionnelles ou posturales où l’aplatissement est secondaire à une contrainte mécanique sur le crâne, pré ou post-natale. La déformation de plagiocéphalie positionnelle correspond, le plus souvent, à un aplatissement de la partie postérieure du crâne, plus rarement de sa partie antérieure. Elle est plus fréquente chez les garçons (71% cas) et chez les jumeaux. Elle s’associe à un torticolis congénital dans 37% des cas.

Deux scénarios :

- Scenario 1. L’ enfant présente un aplatissement postérieur du crâne : on évoque a priori une plagiocéphalie posturale postérieure (PPP), étiologie de loin la plus fréquente.
- Scenario 2. L’enfant présente un aplatissement antérieur du crâne (frontal) : il s’agit a priori d’une plagiocéphalie antérieure par synostose prématurée uni-coronale.

=> Lire l’article Déformations positionnelles - Plagiocéphalie : quand s’inquiéter ?


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 3 / 983133

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Livres, Mémoires & Thèses  Suivre la vie du site Mémoires & Thèses   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 4.2.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License