La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO
Recherchez dans le Site :

Apparition de la hernie discale chez les humains

Kimberly A Plomp, Una Strand Viðarsdóttir, Darlene A Weston, Keith Dobney and Mark Collard
 
mercredi 6 mai 2015 par Kimberly A Plomp & all.

Hypothèse sur la forme ancestrale
Une explication de l’évolution de l’apparition de la hernie discale chez les humains

Kimberly A Plomp, Una Strand Viðarsdóttir, Darlene A Weston, Keith Dobney and Mark Collard


BMC Evolutionary Biology 2015, 15:68 doi:10.1186/s12862-015-0336-y
© 2015 Plomp et al. ; licensee BioMed Central.
Titre original : The ancestral shape hypothesis : an evolutionary explanation for the occurrence of intervertebral disc herniation in humans

This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/4.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly credited. The Creative Commons Public Domain Dedication waiver (http://creativecommons.org/publicdomain/zero/1.0/) applies to the data made available in this article, unless otherwise stated.


Fond

Figure 1. Location of the 17 landmarks used to capture the superior aspect of vertebrae. The eight landmarks on the posterior elements are Type II and the nine landmarks along the curve of the body are semi-landmarks. The vertebra depicted here is a human L1.

Des études récentes suggèrent qu’il existe une relation entre une hernie du disque intervertébral et la forme vertébrale. La nature de cette relation est difficile, cependant. Les êtres humains sont le plus souvent atteints de maladies de la colonne vertébrale que ne le sont les primates non humains et une explication invoquée est l’accent mis sur la colonne vertébrale par la bipédie. Dans cet esprit, nous avons réalisé une étude des vertèbres de l’homme, du chimpanzé, et de l’orang-outan pour examiner les liens entre la forme vertébrale, la locomotion et les nodules de Schmorl, qui sont des indicateurs osseux de la hernie verticale du disque intervertébral. Nous avons testé l’hypothèse que la hernie verticale di disque préférentiellement les individus avec des vertèbres qui correspondent plus à la gamme de variation de forme ancestrale au sein de l’Homo sapiens

Résultats

L’étude a utilisé des techniques morphométriques géométriques. Des points de repère à deux dimensions ont été utilisés pour capturer les formes de la face supérieure du corps et des éléments postérieurs de la dernière thoracique et la première vertèbre lombaire de chimpanzés, d’orangs-outans et d’humains avec et sans nodules de Schmorl. Ces données ont été soumises à des analyses statistiques multivariées.

Canonical Taxipost analyse a indiqué que la dernière thoracique et la première vertèbre lombaire des humains en bonne santé, des chimpanzés, des orangs-outans peuvent être distinguées (p <0,028), mais que les vertèbres pathologiques des humains et des chimpanzés ne peuvent pas l’être (p> 0,4590). La distance Procrustes entre les humains pathologiques et les chimpanzés a été trouvée être plus petite que celle entre les humains pathologiques et sains. Ce fut le cas pour les deux vertèbres. MANOVAs Couples de scores de composants principaux pour les deux vertèbres thoraciques et lombaires a trouvé des différences significatives entre toutes les paires de taxons (p <0,029), sauf les humains pathologiques vs chimpanzés (p> 0,367). Ensemble, ces résultats suggèrent que les vertèbres humaines avec des nodules de Schmorl sont plus proches dans leur forme des vertèbres de chimpanzés de que le sont les vertèbres humaines saines.

Conclusions

Les résultats soutiennent l’hypothèse que la hernie du disque intervertébral touche préférentiellement les individus avec des vertèbres qui sont vers la fin ancestrale de la gamme de forme variation au sein de H. sapiens et sont donc moins bien adaptées à la bipédie. Cette découverte a des implications non seulement cliniques, mais illustre aussi les avantages de mettre les outils de la biologie évolutive pour étudier les problèmes de la médecine et de la santé publique.

Mots-clés  : mal de dos ; hernie discale ; forme vertébrale ; bipédie ; morphométrie géométrique ; nodules de Schmorl

Traduction : Google


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 2 / 1003211

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Livres, Mémoires & Thèses  Suivre la vie du site Mémoires & Thèses   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 4.2.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License