La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO
Recherchez dans le Site :

Céphalée de tension et dure-mère

Laure François
 
mardi 2 février 2016 par Laure François

Effet du traitement ostéopathique de la dure-mère caudale sur la céphalée du type pression

Laure François


Les méninges et les cavités centrales du névraxe
Tiré de G. Voyer
Les méninges et les cavités centrales du névraxe 2008

Mémoire pour l’obtention du Diplôme d’Ostéopathie présenté et soutenu publiquement le 16 octobre 2012 à Montréal
Académie Sutherland d’Ostéopathie - Québec
Directrice de mémoire : DURAND, Véronique, D.O.

Céphalée de tension et dure-mère
La céphalée du type pression touche une grande partie de la population, mais a moins été étudiée que la migraine, grand sujet de recherche médicale, qui lui vole la vedette. Grâce à l’automédication, le porteur cohabite avec la céphalée pendant des années, sans avoir à chercher les causes de son mal. La pression crânienne est, selon l’ostéopathe, anatomiquement et logiquement de cause dure-mérienne. L’étude démontrera qu’elle est multifactorielle chez le sujet sain et que la posture, la circulation du liquide céphalorachidien, la circulation sanguine, la souplesse fasciale, la santé musculosquelettique y contribuent.


HYPOTHÈSE DE RECHERCHE

L’ajout du traitement ostéopathique de la dure-mère caudale et de son environnement fascial diminue l’inconfort de la céphalée de type pression.


RÉSUMÉ


La céphalée du type pression touche une grande partie de la population, mais a moins été étudiée que la migraine, grand sujet de recherche médicale, qui lui vole la vedette. Grâce à l’automédication, le porteur cohabite avec la céphalée pendant des années, sans avoir à chercher les causes de son mal. La pression crânienne est, selon l’ostéopathe, anatomiquement et logiquement de cause dure-mérienne. L’étude démontrera qu’elle est multifactorielle chez le sujet sain et que la posture, la circulation du liquide céphalorachidien, la circulation sanguine, la souplesse fasciale, la santé musculosquelettique y contribuent.
L’étude est quantitative et pose l’hypothèse nulle H0 que l’ajout de la normalisation fasciale de la dure-mère caudale (caudale au cône médullaire) au pompage du rachis cervical supérieur diminue les inconforts de la céphalée du type pression. L’intérêt de notre recherche est multiple : la notion de lien est concrète ; le fascia est puissant ; le traitement fascial de la région sacro-coccygienne est peut-être sous-estimé et le soin apporté au fascia dure-mérien, technique proprement ostéopathique, demande à être quantifié pour asseoir la crédibilité de cette science et de cet art.
Cette étude clinique compare deux groupes de 18 personnes qui reçoivent, pour l’un, le traitement du rachis cervical seulement, et, pour l’autre, l’ajout de la normalisation fasciale de la dure-mère caudale, le tout sans levée de lésions structurelles préalables. Les deux traitements réduisent significativement la durée totale mensuelle, la fréquence et l’intensité de la céphalée. Il n’y a pas de différence statistiquement significative entre les traitements ; H0 est rejetée au seuil de 5 %. En revanche, il existe une différence cliniquement signifiante, illustrée par des tendances claires. Le traitement avec ajout de la dure-mère caudale se distingue par un résultat durable, un effet tampon des changements de posture, et invite le corps vers la tenségrité et l’homéostasie. La déviation de l’articulation temporomandibulaire, la convergence oculaire, la mobilité articulaire et l’allongement fascial sont autant d’indicateurs pour matérialiser les phénomènes.
Nous nous apercevons que, grâce à l’ajout de la normalisation durale caudale, les mouvements du cul-de-sac dural sont réhabilités et rééquilibrent les pressions thoracoabdominale et du liquide céphalorachidien. L’axe craniosacré dural retrouve ressort et capacité d’adaptation. La tension dure-mérienne perçue à la tête diminue plus fortement et durablement, la céphalée du type pression aussi.


ABSTRACT


Pressure type cephalalgia affects a large portion of the population, but the migraine is definitely the most popular type of headaches and thus has been the subject of multiple medical researches. The root-cause of the pressure type cephalalgia has been vaguely identified and self-medication can able the coexistence of the cephalalgia and its carrier for many years. In osteopathic medicine, intracranial pressure is anatomically and logically related to the dura mater. Research will show in fact that for a healthy individual, the cause is multifactorial. Posture, cerebrospinal fluid circulation, fascial flexibility, blood flow, musculoskeletal health are factors to be taken into consideration.
This study is quantitative and the null hypothesis H0 is that added fascial normalisation of the caudal dura mater (under the Conus medullaris) can lessen discomfort associated with pressure type cephalalgia. The subject of this clinical study is interesting on many levels : there is a factual link ; the fascia is very powerful ; fascial treatment of the sacrococcygeal region might be underestimated ; treatment of the dural fascia, a unique osteopathic technique, needs to be quantified in order to bring credibility to this artful science.
This clinical study compares two groups of 18 individuals. One group received the upper cervical spine treatment only and the second group received the same treatment along with fascial normalisation of the caudal dura mater. None of the individuals received structural adjustment. Both treatments lessened significantly the total monthly length, frequency and intensity of the cephalalgia. There are no statistically significant differences between the treatments ; H0 is rejected at the 5% level. However, there is a meaningful clinical difference illustrated by clear tendancies The treatment with normalisation of the caudal dura-mater has distinctive lasting results, a buffering on postural modifications, brings the body towards tensegrity and homeostasis. Various indicators such as deviation of the temporomandibular joint, the ocular convergence, joint mobility and fascial flexibility, give evidence of these added results.
We have noticed that when normalisation of the caudal dura mater is added to the treatment of the superior cervical spine, the movements of the dural cul-de-sac are rehabilitated and rebalance the thoraco-abdominal and the cerebrospinal fluid pressures. The dural cranio-sacral axe’s resilience and ability to adapt are also restored. The dura mater pressure within the skull diminishes substantially and durably, along with the pressure-type cephalalgia.


Table des Matières


REMERCIEMENTS  
TABLE DES MATIÈRES  
LISTEDES FIGURES  
LISTE DES TABLEAUX  
LISTE DES ABRÉVIATIONS  
HYPOTHÈSE DE RECHERCHE  
RÉSUMÉ  
ABSTRACT  
CHAPITRE 1 : INTRODUCTION  
CHAPITRE 2 : JUSTIFICATIF DE LA RECHERCHE  
 2.1 Épidémiologie  
 2.2 Étiologie  
 2.3 Anatomie  
 2.4 Embryologie  
 2.5 Dure-mère et ligaments : fasciæ, histologie, biomécanique  
 2.6 La tenségrité ou la biomécanique du vivant  
 2.7 L’inséparable LCR 
CHAPITRE 3 : MÉTHODOLOGIE   
 3.1 Objet de la méthode  
 3.2 Recrutement des sujets  
 3.3 Déroulement de l’étude
 3.4 Les variables  
 3.5 Description des outils de mesure  
 3.6 Protocole
CHAPITRE 4 : RÉSULTATS, ANALYSE ET INTERPRÉTATION  
 4.1 Traitement statistique  
 4.2 Homogénéité des groupes 
 4.3 Durée totale mensuelle moyenne de la céphalée  .
 4.4 Fréquence moyenne de la céphalée (nombre moyen mensuel d’événements par sujet) .........
 4.5 Durée moyenne de l’événement (nombre moyen d’heures par événement et par sujet)
 4.6 Intensité moyenne (intensité moyenne mensuelle par événement et par sujet)  
 4.7 Expression de la céphalée du type pression  
 4.8 Convergence oculaire (Oui / Non)  
 4.9 Déviation de l’ATM (Oui / Non)  
 4.10 Évaluation posturale  
 4.11 Mobilités articulaires (échelle 1-2-3) 
 4.12 Qualité fasciale (échelle 1-2-3-4) 
 4.13 Stress  
 4.14 Douleurs associées à la céphalée  
 4.15 Bilan cinq mois plus tard  
 4.16 Analyse de l’anamnèse 
CHAPITRE 5 : DISCUSSION  
 5.1 Rétrospective de l’étude
 5.2 Analyse de l’hypothèse  
 5.3 Discussion  
 5.3.10 Autocritique de l’étude et recherches futures  
CHAPITRE 6 : CONCLUSION  
ANNEXES  
BIBLIOGRAPHIE  


  • Lire ou télécharger le mémoire de Laure François
    Laure François - Effet du traitement ostéopathique de la dure-mère caudale sur la céphalée du type pression

Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 5 / 1002714

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Livres, Mémoires & Thèses  Suivre la vie du site Mémoires & Thèses   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 4.2.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License