La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO
Recherchez dans le Site :

Effets thérapeutiques du crânien

J Am Osteopath Assoc
 
samedi 31 décembre 2011 par J Am Osteopath Assoc

Effets thérapeutiques de la Médecine manipulative ostéopathique crânienne.
Une revue systématique.

Anne Jäkel, MSc, DPhil ; Phillip von Hauenschild, BSc (Hons), Ost Med BA, ND, DO [1]

J Am Osteopath Assoc December 2011 111:685-693.


Effets thérapeutiques de la Médecine manipulative ostéopathique crânienne.
Une revue systématique.
Anne Jäkel, MSc, DPhil ; Phillip von Hauenschild, BSc (Hons), Ost Med BA, ND, DO [UK]
J Am Osteopath Assoc December 2011 111:685-693.
  • Lien pour l’article : http://www.jaoa.org/content/111/12/685.abstract
    JAOA : Journal of the American Osteopathic Association
  • Titre original : Therapeutic Effects of Cranial Osteopathic Manipulative Medicine : A Systematic Review

1. From the Department of Sport and Health Sciences at Oxford Brookes University in the United Kingdom - Address correspondence to Anne Jäkel, MSc, DPhil, Faculty of Health and Life Sciences, Department of Sport and Health Sciences, Oxford Brookes University, Jack Straw’s Lane, Oxford OX3 0FL, United Kingdom.
Traduction : jlb


Contexte : La médecine manipulative ostéopathique crânienne (OMM) comporte la manipulation du mécanisme respiratoire primaire pour améliorer la structure et la fonction chez les enfants et les adultes.

Objectif : Identifier et évaluer de manière critique la littérature concernant l’efficacité clinique d’OMM crânien.

Sources des données : Les mots-clés cliniques « manipulation crânienne » OU « ostéopathie dans le domaine crânien » OU « ostéopathie crânienne » OU « technique crâniosacrale » ont été recherchés dans les bases de données électroniques suivantes : EMBASE, MEDLINE (In-Process & Other Non-Indexed Citations), le registre central des essais cliniques controlés de Cochrane, CINAHL (Bibliothèque des Sciences de la Santé), et AMED (Médecine Alternative) [1]. Des recherches ont été conduites en avril 2011 sans restriction de date en ce qui concerne l’achèvement des études.

Choix d’étude : Des études contrôlées et randomisées et les études d’observation qui ont mesuré l’efficacité d’OMM crânien sur des humains ont été incluses dans l’étude. Les critères d’exclusion ont inclus les articles d’autres langues que l’anglais, des études ne concernant pas l’OMM crânien, les études vétérinaires et les études dans lesquelles il n’y avait aucune indication claire de l’utilisation d’OMM crânien. Des études qui décrivait l’utilisation d’OMM crânien avec d’autres modalités de traitement et qui n’ont pas exécuté l’analyse de sous-groupe ont été également exclues. La présente étude n’a pas eu des critères concernant le type de maladie.

Extraction de données : Les résultats mesurant la douleur, le sommeil, la qualité de vie, la fonction motrice, et la fonction du système nerveuse autonome ont été extraites. La qualité méthodologique des épreuves a été évaluée en employant les listes de contrôle de la qualité (Downs and Black checklist [2])

Synthèse de données : Des 8 études qui ont répondu aux critères d’inclusion, 7 étaient des épreuves commandées randomisées et une était une étude d’observation. Une gamme des techniques crâniennes d’OMM utilisées pour la gestion d’une série de conditions ont été identifiées dans les études incluses. Des résultats cliniques positifs ont été rapportés pour la réduction de la douleur, le changement de la fonction système nerveuse autonome, et l’amélioration des modèles de sommeil. Les contrôles méthodologiques et scores de qualité (Downs and Black) se sont étendus de 14 à 23 avec un maximum de 27 points (points médians globaux, 16).

Conclusion : L’évidence actuellement disponible sur l’efficacité clinique d’OMM crânien est hétérogène et insuffisante pour tirer des conclusions définitives. En raison de la qualité méthodologique modérée des études et de la pénurie des données disponibles, davantage de recherche sur ce secteur est nécessaire.


Notes

1. Les bases de données

  • EMBASE : Sur le site de l’Université de Montréal, voir la page consacrée aux différences entre Embase et Medline : Particularités de la base de données Embase et comparaison avec Medline
  • MEDELINE (Medical Literature Analysis and Retrieval System Online) est une base de données bibliographiques regroupant la littérature relative aux sciences biologiques et biomédicales. La base est gérée et mise à jour par la Bibliothèque nationale de médecine des États-Unis d’Amérique. Voir le site de PubMed et celui de MedinePlus. Voir une description en français sur le site Caducée.net
  • Cochrane : Le Centre Cochrane Français est l’un des 14 Centres Cochrane dans le monde, responsable de coordonner les activités de la Collaboration Cochrane en France et dans les régions francophones. Il est situé à l’hôpital Hôtel-Dieu, au centre de Paris. 
  • CINAHL (Bibliothèque des Sciences de la Santé)
  • AMED (Allied & Complementary Medicine) est une base de données bibliographiques unique produite par le Health Care Information Service de la British Library

Sur le site de l’Université Montréal est répertorié l’ensemble des bases de données et autres ressources

2. Downs and Black checklist : pour plus d’explication sur les listes de contrôle et de qualité définies par Downs et Black : www.nccmt.ca/registry/view/fra/9.html.


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 3 / 1003211

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Livres, Mémoires & Thèses  Suivre la vie du site Mémoires & Thèses   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 4.2.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License