La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO
Recherchez dans le Site :

Étude du concept de dysfonction somatique en ostéopathie dans la sphère crânienne

Emmanuelle de ROMANET - CEESO Lyon
 
mardi 5 janvier 2016 par Emmanuelle de ROMANET

Étude du concept de dysfonction somatique en ostéopathie dans la sphère crânienne
Revue de la littérature
Emmanuelle de ROMANET - CEESO Lyon


« Le terme de dysfonction somatique a été adopté par la profession ostéopathique en 1975 et a été substitué à ce qu’il était convenu d’appeler avant, lésion ostéopathique. Ira Rumney, issue du Collège de Médecine Ostéopathique de Kirksville, a écrit le premier article décrivant le concept de dysfonction somatique. Cette ostéopathe américaine, DO, a en 1968 présidé l’ « Hospital Assistance Committee of the Academy of Applied Osteopathy », en charge de définir et codifier les pratiques ostéopathiques ».

Mémoire en vue de l’obtention du diplôme d’Ostéopathe - CEESO Lyon - Tuteur : KILY Jean-Pascal, Ostéopathe D.O.


Résumé

Introduction : L’outil diagnostique reconnu par tous en ostéopathie est le concept de la dysfonction somatique, dont les quatre critères sont rappelés par l’acronyme anglais TART. En dépit du caractère holistique de l’ostéopathie, un statut particulier est accordé à l’ostéopathie dans la sphère crânienne où le modèle de Sutherland-Magoun prévaut.
Objectif : L’objectif de notre revue de la littérature est d’analyser les études d’ostéopathie dans la sphère crânienne à travers le prisme des critères TART, afin de savoir si le concept de dysfonction somatique est un outil adapté à cette pratique.
Méthode : Les principales bases de données ont été consultées, avec comme mots-clés « cranial osteopathic manipulative AND somatic dysfunction », et « diagnostic AND cranial somatic dysfunction ».
Résultats : Quatorze articles cliniques de divers types ont été retenus. Ces articles sont issus de recherches en ostéopathie.
Conclusion : Les auteurs s’appuient sur le modèle de Sutherland-Magoun pour le diagnostic. Ils emploient le terme dysfonction somatique, mais cet usage n’est pas appuyé par les critères TART, même si une analyse des articles permet de les retrouver. Tant que les ostéopathes utilisent le modèle de Sutherland-Magoun avec son vocabulaire, le concept de la dysfonction somatique n’aura que peu d’intérêt dans la sphère crânienne. Si le concept de la dysfonction somatique ne semble pas pertinent, la SOAP Note Form qui permet d’enregistrer les données l’est. Elle permettrait à l’ostéopathie crânienne d’évoluer vers une pratique éclairée par les preuves.
Mots-clés : dysfonction somatique, traitement manipulatif ostéopathique crânien, diagnostic, traitement.


Abstract

Title : A study of the concept of somatic dysfunction in the cranial field : a review of the literature
Introduction : The recognised diagnostic tool in osteopathy is the concept of somatic dysfunction, whose criteria are denoted by the acronym TART. In spite of the holistic nature of osteopathy, a special status is given to the cranial field, where the model elaborated by Sutherland and Magoun prevails.
Aim : The goal of our review of the literature is to analyse the osteopathic studies conducted in the cranial field through the prism of the TART criteria and the manipulative treatment, in order to find out whether the concept of somatic dysfunction is a good tool for this practice.
Method : The main databases have been consulted. The following key-words were sought : “cranial osteopathic manipulative AND somatic dysfunction” and “diagnostic AND cranial somatic dysfunction”
Results : Fourteen clinical articles of various types were selected. These articles are based on research in osteopathy.
Conclusion : The authors draw on the model of Sutherland and Magoun for diagnosis. They use the term somatic dysfunction, but this use is not supported by the TART criteria, although an analysis of the articles will allow them to be found. As long as osteopaths use the model of Sutherland and Magoun with its vocabulary, the concept of somatic dysfunction will have little interest in the cranial sphere. If the concept of somatic dysfunction does not seem useful, the SOAP Note Form designed for recording data certainly is. It would allow cranial osteopathy to move towards evidence-based practice.
Keywords : somatic dysfunction, cranial osteopathic manipulative treatment, diagnostic, treatment.


 Sommaire

1 Introduction
 1.1 Évolution du concept de la dysfonction somatique
 1.2 L’ostéopathie dans la sphère crânienne
 1.3 Etat de la question
 1.4 Problématique
 1.5 Intérêt ostéopathique
 1.6 Rappels
2 Matériel et méthodes
 2.1 Lieu, bases de données et mots-clés
 2.2 Evaluation méthodologique
3 Résultats
 3.1 Sélection des articles
 3.2 Présentation des articles sélectionnés
 3.3 Présence dans les articles du terme « dysfonction somatique », des critères TART et de l’efficacité du traitement ostéopathique
 3.4 Score des articles selon l’évaluation méthodologique
4 Discussion
 4.1 Analyse de la qualité méthodologique des articles
 4.2 Limites méthodologiques de ce mémoire
 4.3 Commentaire des articles
 4.4 La SOAP Note Form développée par l’Académie Américaine d’Ostéopathie
5 Conclusion
6 Références
7 Annexes
 7.1 SOAP Note Form
 7.2 Cranial SOAP Note Form
 7.3 Grille de lecture d’un article thérapeutique
 7.4 Grille de lecture d’un article épidémiologique
 7.5 Grille de lecture d’un article diagnostique
 7.6 Les citations tirées des articles


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 3 / 1003211

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Livres, Mémoires & Thèses  Suivre la vie du site Mémoires & Thèses   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 4.2.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License