La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO
Recherchez dans le Site :

Maladie d’Alzheimer et ostéopathie

Eve-Marie Cassiaux - ESO Paris SUPOSTEO 2012
 
lundi 1er juin 2015 par Eve-Marie Cassiaux

Maladie d’Alzheimer et ostéopathie
Le TOG peut-il améliorer la qualité de vie d’un malade ?

Eve-Marie Cassiaux


Travaux de recherche - Mémoire de fin d’études - ESO Paris SUPOSTEO 2012, 50 pages

Résumé

L’objectif de cette étude est d’évaluer l’efficacité de l’ostéopathie, à travers le Traitement Ostéopathique Global (TOG). C’est la première fois que ce sujet est traité et il est intéressant de voir si elle peut favoriser l’homéostasie du corps et aussi, apporter une meilleure qualité de vie aux malades Alzheimer.
L’étude a porté sur 20 patients (traités et simulés) au sein d’une EHPAD, qui ont reçu une consultation de 45 minutes, tous les 15 jours, durant deux mois. Deux tests ont été utilisés afin d’évaluer les douleurs des malades et leur mobilité.
Au final, la loi de normalité n’étant pas respectée, des tests statistiques ont été utilisés. Les différences sont significatives ; au niveau des patients traités par rapport aux simulés pour des échantillons appariés. Mais, de par un nombre de patients trop faible, la comparaison entre traités et simulés entre la première et quatrième séance est non significative pour l’ECPA.
L’ostéopathie a un rôle important à jouer dans la maladie d’Alzheimer. Cependant, il faudrait réitérer l’étude avec une augmentation de l’échantillon recruté et aussi, rapprocher la fréquence et le nombre de séances.


La Revue de l’Ostéopathie, n° 6

Ces travaux de recherche ont fait l’objet d’un article dans la Revue de l’Ostéopathie n° 6, p.31-36 - 2012, que nous reproduisons ici

Maladie d’Alzheimer : un traitement ostéopathique global est-il efficace ?

Cassiaux EM, Fernandez E. Maladie d’Alzheimer : un traitement ostéopathique global est-il efficace ? La Revue de l’Ostéopathie. 2012 ;6:31-6.


Résumé

Objectif : La maladie d’Alzheimer est une pathologie de plus en plus fréquente, du fait de l’augmentation de l’espérance de vie. L’objectif de cette étude est d’évaluer l’efficacité d’un traitement l’ostéopathique sur la qualité de vie des patients souffrant de cette pathologie.

Méthodes : L’étude a porté sur 20 patients recrutés dans une EHPAD et répartis en 10 traités, bénéficiant d’un traitement ostéopathique global, et 10 témoins qui recevaient des techniques simulées. Quatre séances ont été réalisées tous les 15 jours. Les critères de jugement étaient l’évolution de l’Échelle Comportementale d’évaluation de la douleur chez la Personne Âgée non-communicante (ECPA) et le « test Get-up and go ».

Résultats : L’évolution de l’ECPA est significative pour les patients des groupes traité et témoin (respectivement p<0,0001 et p<0,001). L’évolution du test Get-up and go est significative pour les patients du groupe traité et non significative pour les témoins (respectivement p<0,0001 et p=0,18). Pour les deux critères, les différences intergroupes ne sont pas significatives.

Conclusion :L’ostéopathie a un rôle à jouer dans la prise en charge de patients souffrant de maladie d’Alzheimer. Cependant, il faudrait poursuivre l’étude avec une augmentation de l’échantillon recruté et étudier l’impact de l’augmentation de la fréquence et du nombre de séances.

Mots-clés :maladie d’Alzheimer, traitement ostéopathique, échelle ECPA, Get up and go test


Abstract

Cassiaux EM, Fernandez E. Alzheimer’s disease : is the General Osteopathic Treatment efficient ? La Revue de l’Ostéopathie. 2012 ;6:31-6.
Alzheimer’s disease : is the General Osteopathic Treatment efficient ?

Objectives : Alzheimer’s disease is a more and more prevalent pathology, due to the increase of life expectancy. The goal of this study is to assess the efficiency of an osteopathic treatment on the quality of life in patients suffering from Alzheimer.

Méthods : 20 patients recruited in a nursing home were divided into two groups : 10 treated patients, who received a General Osteopathic Treatment (GOT) and 10 control patients who received simulated techniques. There were four sessions in total, one every fifteen days. Evaluation criteria are the “Echelle Comportementale d’évaluation de la douleur chez la Personne Âgée non-communicante (ECPA) » – or Comportemental Scale of pain evaluation in Elderly unable to communicate – and the “Get-up and go test”.

Résults : ECPA evolution is significant in both treatment and control groups (respectively p<0.0001 and p<0.001). The “Get-up and go test” evolution is significant in the treatment group (p=0.0001) but not in the control group (p=0.18). On both criteria, the intergroup difference evaluation is not significant.

Conclusion :Osteopathy’s part in the care of patients suffering from Alzheimer is significant. However, an in-depth study conducted on a larger sample of population is necessary, correlated with an increase of sessions number and frequency.

Keywords :Alzheimer’s disease, osteopathic treatment, ECPA scale, get up and go test


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 1 / 1002714

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Livres, Mémoires & Thèses  Suivre la vie du site Mémoires & Thèses   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 4.2.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License