La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO
Recherchez dans le Site :

Une nouvelle approche du domaine émotionnel : le sternum

Marine GUILHOT - IFO-GA 2015
 
dimanche 2 août 2015 par Marine GUILHOT

Une nouvelle approche du domaine émotionnel
Le sternum

Marine GUILHOT - IFO-GA 2015


 Mémoire de fin d’études en Ostéopathie - Tuteur de mémoire : Aymeric LENOHAÏC, Ostéopathe D.O. - Institut de Formation en Ostéopathie du Grand Avignon - Soutenance : 27 Juin 2015

Le Site de l’Ostéopathie remercie Marine GUILHOT et l’Institut de Formation en Ostéopathie du Grand Avignon de l’avoir autorisé à publier ce mémoire 


Résumé

L’ostéopathie est une médecine manuelle qui cherche à prendre en compte le patient dans sa globalité afin de trouver la cause du symptôme : la « dysfonction primaire ».
Celle-ci peut être d’origine crânienne, viscérale, et/ou musculo-squelettique, mais aussi émotionnelle, domaine peu abordé dans notre cursus scolaire. Ce mémoire a donc pour but d’approfondir le domaine émotionnel via le sternum.
En mêlant ostéopathie et médecine traditionnelle chinoise, une cartographie émotionnelle du sternum a été établie puis vérifiée sur 80 patients.
Celle-ci n’a pas été vérifiée, mais nous pouvons confirmer le lien entre le sternum, les dorsales, les organes et les émotions, ainsi que l’existence d’émotions dites « pathologiques » ancrées sur le sternum et mises en évidence par un point douloureux qui signifierait un kyste d’énergie.
Ce mémoire révèle une dominance majeure de l’état émotionnel « souci », aussi bien exprimé par les patients, que par les tests. A présent, un traitement somato-émotionnel sur le sternum pourrait être proposé.


Abstract

Osteopathy is a manual medicine which seeks to take into account patient as a whole in order to find the cause of a symptom : the “primary dysfunction”. This primary dysfunction can have a cranial, visceral and/or muscular-skeletal origin, but also an emotional one. However, we have not spent much time studying it in our school curriculum. This Master thesis aims to deal with the emotional field in depth through the sternum.
Combining osteopathy and traditional Chinese medicine, a cartography of emotions on sternum has been designed and it has been checked on 80 patients.
Even though it has not been verified, we will confirm the link between sternum, dorsal vertebra, organ and emotion, as well as the realness of “pathological” emotions anchored on sternum, highlighted by a stabbing pain which means a cyst of energy.
This Master reveals a major dominance of “worrying”, expressed both by patient and sternum. Now, an emotional somatosensory treatment on the sternum could be proposed.


Introduction

L’ostéopathie est une médecine manuelle qui cherche à prendre en compte le patient dans sa globalité. Andrew Taylor STILL, le fondateur de l’ostéopathie, disait : « le corps est un tout ».
Pour cela, une séance classique d’ostéopathie se déroule en plusieurs phases comprenant :

- une anamnèse, qui cherche à amener un diagnostic, qu’il soit ostéopathique, différentiel et/ou d’exclusion ; c’est-à-dire qu’un patient puisse être réorienté si ces douleurs sont sous jacentes à une pathologie médicale,
- des tests globaux afin d’essayer de définir de la dysfonction primaire du patient,
- un traitement qui propose différentes techniques afin de trouver celles qui correspondent au mieux au patient,
- enfin, des conseils du thérapeute, sur la posture, les habitudes alimentaires, l’hygiène de vie, les éventuels exercices à effectuer et autres, sans quoi, la consultation prend difficilement toute son efficacité.

L’ostéopathie cherche à traiter la cause des symptômes : « la dysfonction primaire », afin de soulager le patient, mais surtout d’être efficace sur du long terme.
Celle-ci peut être : musculo-squelettique, crânienne et/ou viscérale, mais aussi émotionnelle. Puisque nous prenons le corps dans sa globalité, nous devons également prendre en compte l’état psychique du patient. En effet, le corps et l’esprit sont indissociables chez l’être humain. Toutes les émotions ont un impact sur notre corps. Dans Charmide, Platon disait : « les maux du corps sont les mots de l’âme. Ainsi on ne doit pas chercher à guérir le corps sans chercher à guérir l’âme  ».

L’ostéopathe définit donc l’origine de la douleur grâce à l’anamnèse et aux tests ostéopathiques.

Durant notre cursus scolaire, nous n’avons pas réellement appréhendé un traitement somato-émotionnel, et pourtant, dès lors de notre entrée en clinique, nombreux sont déjà les patients se plaignant de douleurs depuis un évènement émotionnel, comme par exemple, un patient souffrant d’une sciatalgie depuis la perte d’un proche.
L’anamnèse et l’attitude du patient évoquent principalement l’existence d’une émotion sous-jacente. En effet, les patients ont un visage triste, leurs douleurs sont diffuses, mal localisées et divergentes, ils se plaignent d’un sommeil agité et de désordres neuro-végétatifs, ils consomment des anxiolytiques, d’antidépresseurs, somnifères ou myorelaxants…
D’après le mémoire de fin d’études en Ostéopathie de Myriam RATEL sur la « relation entre ostéopathie, physiologie chinoise et émotion » de juin 2014 (1), qui a porté sur 50 ostéopathes venus de tous horizons, nous relevons que 78% des ostéopathes confirment que plus de 50% de leur patient ont un problème émotionnel, et 10% des ostéopathes ont constaté un problème émotionnel sous-jacent chez leurs patients dans 100% des cas.

Il nous paraît donc important d’approfondir ce domaine.

Pour ce style de séance, plus de 70% des ostéopathes ont principalement recours à un traitement tissulaire et crânio-sacré, et plus de 50% des ostéopathes auraient aimé avoir un canevas à leur début pour pouvoir comprendre, interpréter et ainsi traiter l’émotionnel chez leurs patients. (1)
Des travaux ont déjà été effectués sur le domaine. Des cartographies des émotions, que nous verrons ci-dessous, ont été établies.
Au cours des années 1970-1975, John UPLEDGER, médecin américain et ostéopathe, approfondie la thérapie crânio-sacrée, déjà découvert et décrit par Andrew Taylor STILL et William G. SUTHERLAND. De cette façon, John UPLEDGER a créé le lien entre le corps et l’esprit dans une communication physico-énergético-émotionnelle, ce qui a remis en valeur le caractère holistique de cette thérapie tel que A.T. STILL l’avait initialement voulu. (2)
Par la suite, Roger FIAMMETTI propose lui le fruit d’un mélange subtil de différents outils comme approche somato-émotionnelle. Il compare sa technique à une sorte de tai chi chuan [1] assisté, qui permettra le lâcher prise [2]. (3)
Encore aucun traitement somato-émotionnel n’est proposé au niveau du sternum, bien qu’il soit considéré par beaucoup comme le centre des émotions.

Aymeric LENOHAIC nous présente alors son approche personnelle des émotions avec la colonne vertébrale et le sternum. Il nous décrit une technique, mêlant ostéopathie et médecine traditionnelle chinoise.
Ce mémoire aura donc pour but d’expliquer comment et pourquoi les émotions s’impriment en nous, et d’essayer de trouver une approche au niveau du sternum pour d’appréhender les émotions.
Pour réfléchir à cela, nous essayerons d’établir une cartographie émotionnelle du sternum théorique avec l’aide de la médecine traditionnelle chinoise, et nous la vérifierons sur 80 patients par des tests d’acupression [3] au niveau du sternum. Au préalable, les patients rempliront un questionnaire.
En parallèle, ce même test sera réalisé sur deux patients, à la même heure, pendant plusieurs jours, ce qui nous permettra d’identifier l’émotion que nous pouvons mettre en évidence dans nos tests : l’émotion du patient ressentie le jour J ou plutôt le reflet de blocage émotionnel antérieur.

Références

(1) RATEL Myriam. Relation entre Ostéopathie, Psychologie Chinoise et Emotion. Avignon : institut de Formation du Grand Avignon ; Juin 2014.
(2) UPLEDGER– JOHN E. La thérapie crânio-sacrée. Éditions SATAS ; ISBN-10 : 2872930205, ISBN-13 : 978-2872930203, tome 1 ; 1995. 370 p.
(3) FIAMMETTI R. Le langage émotionnel du corps. Paris : Éditions Dervy ; Chemins de l’harmonie, ISBN-10 : 2702891578, ISBN-13 : 978-2844542885, tome 1 ; 2004. 306 p.


Sommaire

TABLE DES ABREVIATIONS
1. INTRODUCTION
2. RAPPELS THEORIQUES
 2.1. Anatomie du sternum
 2.2. Nos connaissances sur le sternum
 2.3. Le sternum : centre majeur des émotions
 2.4. Cartographie des émotions
3. MATERIEL ET METHODES
 3.1. Matériel
 3.2. Méthodes
4. RESULTATS ET ANALYSES
 4.1. Résultats
 4.2. Analyses

5. DISCUSSION
 5.1. L’hypothèse est-elle vérifiée ?
 5.2. Commentaires sur les résultats
 5.3. Biais de l’étude
 5.4. Ouverture
6. CONCLUSION
LISTE DES REFERENCES
TABLE DES ILLUSTRATIONS
BIBLIOGRAPHIE
TABLE DES MATIERES
ANNEXE 1
ANNEXE 2
ANNEXE 3
ANNEXE 4
ANNEXE 5

Lire le mémoire de Marine GUILHOT

Marine GUILHOT - IFO-GA 2015
Une nouvelle approche du domaine émotionnel : le sternum

Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 9 / 1002714

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Livres, Mémoires & Thèses  Suivre la vie du site Mémoires & Thèses   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 4.2.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License