La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO
Recherchez dans le Site :

Les Mains et les Arts Martiaux

Fabrice Vinot
 
samedi 5 novembre 2016 par Fabrice Vinot

Les Mains et les Arts Martiaux

Fabrice Vinot


Mémoire réalisé pour l’examen du 6e dan de Karaté-Do - vendredi 06 juin 2008 à Paris - Directeur de mémoire : Bernard Bilicki

Le Site de l’Ostéopathie remercie Fatrice Vinot de l’avoir autorisé à présenter son mémoire


Avant-propos

La difficulté première réside dans le fait de ne pas être réducteur sur un sujet qui ne le mérite pas. Aborder un thème aussi vaste et aussi intéressant ou tout est lié, demande de dépasser largement la limite du Karaté-do… Mais en fait ou sont ses limites ?
Étonnamment, malgré que les mains fascinent on ne retrouve que très peu d’ouvrage leur rendant hommage. Comme si c’était un trésor placé « à portée de mains » bien avant notre naissance et qui deviendrait en quelque sorte banal ou alors trop complexe pour qu’on s’y aventure. Elles sont traitées souvent partiellement dans des registres bien compartimentés comme l’art (peinture sculpture…), l’ésotérisme, la médecine, etc. Il me parait donc important de pallier à un manque. Le temps me semble venu de faire un véritable travail et une véritable recherche sur ce qu’Aristote appelait déjà dans l’antiquité « l’instrument des instruments ».


Histoires de mains

La première histoire est liée à l’évolution de l’homme

Sans vouloir retracer l’histoire de l’homme depuis l’origine de la vie il y a 3.8 milliards d’années, il est intéressant de remarquer certaines modifications d’une évolution complexe et loin d’être linéaire.

Apparition des premiers primates il y a environ 67 millions d’années – Définition : « Les primates sont caractérisés par une vie en général arboricole, la présence d’ongles aux doigts et aux orteils, l’aptitude à la préhension par opposition du pouce, une prédominance de la vision sur l’olfaction. La présence d’un cerveau plus développé que chez la plupart des autres mammifères. »

Les hominoïdes : 20 millions d’années – « super-famille » regroupant les Primates dépourvus de queue.

L’homo habilis il y a 2,5 millions d’années C’est à habilis que furent attribués l’utilisation des 1er outils, d’où son nom (homme habile) Il a un cerveau d’un volume 3 fois supérieur à celui de l’australopithèque.

L’homo erectus (homme redressé) datés à -2 millions d’années libèrera ses mains à partir de sa station debout. La station debout permettra à l’espèce de voir plus loin, de libérer les mains (lancer des cailloux) et porter la nourriture et ses petits.

L’homme de Neandertal (- 200 000 ans)

L’homo sapiens sapiens (- 200 000 ans) ou homme moderne …C’est-à-dire nous. Selon certains Paléoanthropologue, c’est l’homme moderne qui à inventé la guerre. Les premiers charniers mis à jour datent de l’âge des métaux. Soit 4000 ans. Comme si la découverte de l’agriculture, de l’élevage puis des métaux entraînait le désir de propriété, avec la nécessité de défendre son patrimoine.

La seconde histoire est son développement

L’ébauche puis la formation des mains passe par un stade embryonnaire puis fœtal. Dés le 40ème jour la main s’esquisse et passe par une étape tridactyle, seul les trois doigts médians sont individualisés (index, majeur et annulaire). La main pendactyle se forme dés le 60ème jour avec le pouce et l’auriculaire.

La troisième histoire est sa vie

Dés la naissance les mains vont faire face à la vie. La première action ou plutôt reflexe archaïque sera le « grasping » l’agrippement (reflexe, qui nous reste de nos ancêtres les primates lorsqu’ils naissaient) L’évolution sera ensuite parallèle au système nerveux et au cerveau qui vont atteindre progressivement la maturité biologique. La dextérité sera le fruit de travail et d’expérience, les limites ne tiennent qu’à nous…et à l’existence si elle nous épargne d’irréversibles traumatismes. Dans l’ultime étape qui est le vieillissement, la dégénérescence des mains et de leurs fonctions ne sera que le miroir d’un cerveau dont la vie est subordonnée au temps ou à la maladie.


Sommaire

Une situation paradoxale
Pourquoi se présenter à l’examen
Pourquoi LES MAINS ?
Histoires de mains
 La première histoire est liée à l’évolution de l’homme
 La seconde histoire est son développement
 La troisième histoire est sa vie
La symbolique de la main
 A travers les religions et les institutions
 A travers les arts
De l’anatomie à l’action
 Présentation anatomique
 Présentation mécanique
 Autour de la main
 Mains et leviers
Les mains et le cerveau
 L’action
 Nos quatre mains
 Symétrie et dissymétrie
 La force d’un mot universel
 Et les gauchers ?
 Les mains et la parole
 Et l’émotion !
Les mains et les arts martiaux
 Les mains : du combat à la pacification
 Quelle est l’arme suprême ?
Mains et Karaté-do
 La main : vecteur intemporel
La main visible
« Té » Main ou Poing
 Le poing et le point
 Seiken la forme et le fond ou seiken le miroir de soi
 Forgées pour ne pas être utilisées
 Les éléments de substitution
Les mains en tant qu’outils
 Mains et énergies
 L’indépendance et interaction des mains
 Les attaques de poings et de Mains
 Les défenses de Mains et de Poings
 Le rôle des mains lors des coups de pieds
 Le rôle des mains lors des déplacements et les esquives
 Le rôle des mains lors des clés, étranglements, projections et déséquilibres
 L’importance de chaque doigt dans la pratique martiale
Pathologies
Métaphores
 Expressions
Quelques citations
Divers
 Les mains dans la recherche du bonheur et de la sagesse !
Ce que mes mains ont fait
Après propos
 Remerciement
Bibliographie


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 3 / 983133

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Livres, Mémoires & Thèses  Suivre la vie du site Mémoires & Thèses   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 4.2.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License