La biblioboutik de l’ostéo4pattes-SDO
Recherchez dans le Site :

Évolution des fondements de l’Ostéopathie

Maguendra Codandamourty
 
jeudi 6 octobre 2016 par Maguendra Codandamourty

Évolution des fondements de l’Ostéopathie
comparaison des modèles et principes édités par A.T Still (XIXe siècle) et l’OMS (2010)

Maguendra Codandamourty


Rapport de recherche en vue de l’obtention du Diplôme d’Etat de Masseur-Kinésithérapeute et du Master 1 Mouvement Performance Santé Ingénierie - Année 2014 - Directeurs de mémoire : Nicolas Pinsault, Docteur en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives , D.E Masseur-Kinésithérapeute, École de kinésithérapie du CHU de Grenoble et Richard Monvoisin, Didacticien des sciences, chercheur au Collectif de recherche Transdisciplinaire Esprit Critique & Sciences (CORTECS), Université de Grenoble, associé au Laboratoire Zététique (Université Nice - Sophia Antipolis) 

Le Site de l’Ostéopathie remercie Maguendra Codandamourty de l’avoir autorisé à présenter son mémoire de recherche tab Introduction


Introduction

Le kinésithérapeute-ostéopathe, un super kiné ? C’est en tout cas la question que l’on peut légitimement se poser à l’écoute du message du Conseil National de l’Ordre des Masseurs-Kinésithérapeutes (CNOMK) en 2011 dans sa campagne radiophonique pour la promotion de la kinésithérapie (1). Venant compléter cette promotion, il existe aussi un guide de bonnes pratiques du Masseur-Kinésithérapeute ostéopathe publié par le CNOMK mettant en avant la spécificité de cette alliance. Pourtant le statut de ces deux professions est bien différent : l’un est professionnel de santé régi par le code de la Santé Publique, le kinésithérapeute, l’autre, l’ostéopathe exclusif ne l’est pas (Décision du Conseil d’Etat, 2010). 

En 2011, on comptait 6063 Masseurs-Kinésithérapeutes Ostéopathes (MKO) contre 4960 en 2010, soit une augmentation d’environ 20%. Le nombre de MKO semble augmenter d’autant plus que le perfectionnement etla remise à niveau sont pris en charge par le Fond Interprofessionnel de Formation des Professions Libérales (fifpl).

Cette discipline est donc incluse dans la pratique kinésithérapique, sa formation remboursée et son recours promu. Pourtant dans un contexte où le professionnel de santé doit s’orienter de plus en plus vers l’Evidence Based Practice, les preuves scientifiques de l’efficacité propre de l’ostéopathie sont faibles voire inexistantes (INSERM 2012, Académie de Médecine 2013). 

Lorsqu’il existe un doute quant à l’efficacité d’une thérapie non conventionnelle, il convient d’examiner les fondements de celle-ci. En effet une compréhension du fonctionnement et des principes de la thérapie nous permet de mieux l’aborder et l’évaluer. Cela nous permet d’évaluer son adéquation avec les connaissances actuelles et le potentiel de succès d’une thérapie. 

L’ostéopathe se voit attribuer dans le Décret n°2007-435 du 25 mars 2007 des compétences de soins normalement réservées aux professionnels de Santé régis par le Code de la Santé Publique. Cette discipline est pourtant mal connue et il n’existe pas à notre connaissance de travail de recherche scientifique sur les fondements de l’ostéopathie. Le but de ce mémoire est donc de définir les fondements de l’ostéopathie depuis sa création et de voir comment ses fondements ont évolué au cours du temps. Cette démarche permettra de comprendre comment l’ostéopathie s’inscrit dans le paysage de soin actuel.

Nous nous sommes donc attelés à suivre l’évolution des principes de l’ostéopathie depuis sa création par A.T. Still à aujourd’hui avec le document de l’OMS sur les recommandations de formation des ostéopathes (WHO, 2010) qui contient une partie sur les fondements de l’ostéopathie. La problématique de ce travail de recherche est donc la suivante : comment les fondements de l’ostéopathie ont-ils évolué depuis sa création à aujourd’hui ?

Note : 1. - http://www.ordremk.fr/2011/06/16/campagne-de-promotion-radiophonique/?vous-et-votre-kine (page disparue)



Table des Matières

A. INTRODUCTION
B. CADRE THEORIQUE
 1. Pratiques de soins non conventionnels
 1.1 Définition de soins non conventionnels
 1.2 Caractéristiques
 2. Zététique
C. L‘OSTEOPATHIE
 1. Le Fondateur : Andrew Taylor Still
 2. Contributeurs au développement de l’ostéopathie
 3. Les courants ostéopathiques
 4. La découverte de l’ostéopathie
 4.1 22 juin 1874 à 10h
 4.2 Une épiphanie rétrospective : la corde salvatrice
 4.3 Le serpent
 5. Démographie
 6. Législation
 6.1 En France
 6.2 A l’International
 7. Formation en France
 8. Reconnaissance et conventionnement par les institutions
 9. Problématique
D. METHODE
 1. Méthode 1
 1.1 Elaboration d’un corpus
 1.1.1 Critères d’inclusion
 1.1.2 Critères de non inclusion
 1.1.3 Critères d’exclusion
 1.1.4 Recherche des ouvrages
 1.2 Recherche de mots clés
 1.3 Création d’une lexicographie
 1.3.1 Comparaison de la lexicographie avec les mots clés
 1.4 Recherche de la localisation des mots clés
 1.5 Analyse des fondements
 2. Méthode 2
E. RESULTATS
 1. Résultats méthode 1
 1.1 Documents sélectionnés
 1.2 Dictionnaires sélectionnés
 1.3 Liste des mots clés
 1.4 Liste des occurrences des mots-clés
 1.5 Principaux thèmes

 1.6 Définition de l’ostéopathie
 1.6.1 Définitions
 1.6.2 Etymologie
 1.6.3 L’ostéopathie, la science et Dieu
 1.6.4 L’indépendance de l’ostéopathie
 1.7 Représentation de l’Homme
 1.7.1 La perfection de l’être humain
 1.7.2 La loi de la vie animale
 1.8 Représentation de la médecine de l’époque
 1.8.1 Représentation des médecins
 1.8.2 Représentation de la symptomatologie
 1.8.3 Vision des médicaments
 1.8.4 Théorie de la bactérie, des germes42
 1.8.5 La vaccination
 1.9 Représentation de la maladie
 2. Résultats méthode 2
 2.1 Introduction
 2.2 Les principes de base de l’ostéopathie
 2.2.1 Philosophie et caractéristiques de l’ostéopathie
 2.3 Modèles structure-fonction
 2.3.1 Le modèle structure-fonction biomécanique
 2.3.2 Le modèle structure-fonction respiratoire/circulatoire
 2.3.3 Le modèle structure-fonction neurologique
 2.3.4 Le modèle structure-fonction biopsychosocial
 2.3.5 Le modèle structure-fonction bioénergétique
F. DISCUSSION
 1. Méthode
 2. Choix de la méthode
 3. Résultats
 3.1 Définition de l’ostéopathie
 3.2 L’indépendance de l’ostéopathie
 4. Représentation de l’Homme
 5. Représentation de la médecine
 6. Représentation de la maladie
 6.1 La science
 7. L’ostéopathie, ça marche ?
 8. Conclusion et perspective
BIBLIOGRAPHIE
ANNEXES
DOCUMENTS
Table des tableaux
Table des figures

Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 3 / 1002714

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Livres, Mémoires & Thèses  Suivre la vie du site Mémoires & Thèses   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 4.2.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License